jeudi 10 mai 2018

Philippine = amande philippines (double amande dans une seule coque) = déesses jumelles lune claire (Isis) lune sombre (Lilith) en langue des oiseaux. G - D = Isis. Amygdales = Isis. La shekinah et ses symboles. L'acacia, symbole d'Isis.


Nous continuons notre dictionnaire de langue des oiseaux kabbaliste. Philippine vient du grec philippos, "celui qui aime les chevaux". Le nom de Philippe symbolise Jésus, en langue des oiseaux, mais Philippine symbolise Isis. Dans le film, les deux filles sont deux flirteuses, Liliane et Juliette. Elles sont surnommées les Philippines car elle sont comme des amandes jumelles nommées philippines, dit Wikipedia. Ce nom donné aux amandes jumelles symbolise me semble-t-il le démon "déesse" Isis vue sous ses deux aspects de lune claire et lune sombre. La fille en maillot de bain blanc symbolise Isis-Satan sous un aspect féminin, quand il se déguise en fausse Sainte Vierge gentille (Lourdes, Fatima, Guadalupe etc.) : on appelle le symbole d'Isis "gentille" : "la lune claire" en kabbale. La fille en noir symbolise la face sombre de la lune, Lilith, c'est-à-dire le démon isiaque satanique quand il réclame des sacrifices humains, des guerres, la cruauté. Les prénoms des filles, Liliane et Juliette, symbolisent tous les deux Isis, en langue des oiseaux. (cf. Roméo et Juliette symbolisant Jésus et Isis et Liane, compagne de Langelot dans Langelot sur l'île déserte.)

Les quatre garçons qui tournent le dos sur l'affiche symbolisent Jahvé lors du culte sacrilège, c'est-à-dire lorsqu'un morceau d'hostie est brisé. C'est le même symbole que les Dalton, que nous avons déjà étudié.

Le mât est, me semble-t-il, un symbole phallique de Jésus car dans de très nombreuses histoires symboliques, le grand mât d'un bateau se brise lors d'une tempête, symbolisant ainsi le culte gnostique sacrilège des messes faussement chrétiennes. C'est souvent associé à un ou plusieurs marins qui tombent à l'eau ou à la mort du Capitaine, symbole de Jésus/Jahvé. Un capitaine masculin symbolise toujours Jahvé ou Jésus, dans les films et en littérature et un capitaine féminin symbolise toujours Isis qui prend le contrôle de l'Eglise chrétienne. Souvent, elle remplace un capitaine masculin qui est le commandant au début de l'histoire et perd son pouvoir au cours de l'histoire. Nous avons ce symbole dans Langelot contre la marée noire, par exemple, ainsi que dans la série de films allemands Traumschiff, ou Béatrice, le bras droit du capitaine, commande souvent. 





Dans l'un des films de Traumschiff (Folge 54, Shanghai), une petite asiatique reprend le bateau de son père qui lui confie la succession de son affaire. 

La jeune femme symbolise Isis. c'est elle qui va reprendre le bateau de son père, un asiatique. Sur cette image, elle est en compagnie du commandant du Traumschiff, qui, dans le film, la protège et la chaperonne jusqu'à ce qu'elle retrouve son père. Dans certains films bon enfant, Dieu est souvent représenté mensongèrement comme aimant Isis, la protégeant, et tolérant passivement le culte gnostique sacrilège.

Philippine

Le prénom Philippine symbolise le plus souvent le démon isiaque vu sous ses deux aspects, lune claire et lune sombre. Deux jumelles symbolisent Isis, en littérature et au cinéma. 

Voici ce que dit le dictionnaire cnrtl, un des meilleur outils pour décrypter la langue des oiseaux, avec le wikitionnaire et le littré :



"I. − Subst. fém. Jeu où deux personnes qui se sont partagé deux amandes ou deux noisettes jumelles conviennent que celle qui (après un délai convenu) dira la première: «Bonjour Philippine!» à l'autre, aura gagné et obtiendra un cadeau ou imposera un gage. "

Un terme pouvant s'employer pour le Père et le Fils


Si ce nom est employé pour des garçons, il s'agit du Père et du Fils et c'est le même symbole que les Dupondt dans Tintin. 
Exemple, tiré du cnrtl : "Marchant, ramant, roulant par paires, les nouveaux impétrants se veulent aussi semblables que deux amandes philippines, que deux marrons dans la même coque, que Narcisse et son image (Colette, Belles sais., 1945, p.12)." 

Commentaire :

Narcisse est un symbole de Jahvé et son image est un symbole de Jésus. Deux marrons sont un symbole du Père et du Fils.


Escargot philippine. − Un escargot double, Antoine! −Comment double? Il se baisse et reste penaud, n'osant toucher les deux escargots accolés (...): −(...) c'est sale! −Pourquoi sale? Pas plus sale qu'une amande ou une noisette... C'est un escargot philippine! (Colette, Ingénue libert., 1909, p.67). 

Commentaire

Antoine est un prénom très connu pour symboliser Jésus, en langue des oiseaux. C'est un prénom aussi employé que celui de Robert, Richard, Charles ou Victor. Dans le contexte, un escargot philippine symbolise l'union du Père et du Fils d'une façon sexuelle blasphématoire. Souvent, leur union est symbolisée par l'homosexualité, en langue des oiseaux. Dans ce passage, c'est ce qui est suggéré.

Un escargot est un symbole de Jahvé en langue des oiseaux. 





Le prénom Amanda

Une amande symbolise Isis, en langue des oiseaux. Il y a plus de 100 profils Amanda Isis, sur facebook. 


Une amande est un symbole de la "shekinah" et de la "Mère" (Isis), enseigne un rabbin, Rabbi Fern Felmann. Voici quelques citations de son article, très clair, mais en anglais  : 

Menorah


" The menorah is described in our sedra repeatedly (Exodus 25: 33-34, as well as later in Exodus 37:19-20) as having oil cups which are “meshukadim”. The translation of this word is varied, but the majority opinion is that it has to do with the shekeidiyah—the almond tree. Thus, the menorah is to be decorated to look like an almond tree— with almond shaped cups, and flowers. The root of the Hebrew word for almond—shin kuph dalet—is also the root for one of the words meaning to watch or guard [ndlr : ND de la garde-Isis]. In this way, there is a connection between the almond tree image and the idea in Zecharyah of the menorah lights as the eyes of G-d." (...)

Traduction

"La menorah est décrite dans notre sedra à plusieurs reprises (Exode 25: 33-34, ainsi que plus tard dans Exode 37: 19-20) comme ayant des coupes d'huile qui sont" meshukadim ".La traduction de ce mot est variée, mais l'opinion de la majorité est que cela a à voir avec le shekeidiyah - l'amandier: ainsi, la menora doit être décorée pour ressembler à un amandier - avec des tasses en forme d'amande, et des fleurs. La racine du mot hébreu pour amande est -shin kuph dalet. C'est aussi la racine de l'un des mots qui signifie "surveiller" ou "garder" [ndlr: cf. ND de la garde-Isis à Marseille]. De cette façon, il y a un lien entre l'image de l'amandier et l'idée dans Zecharyah des lumières de la menora comme yeux de D.ieu. " (...)

 Rabbi Fern Felmann :

"In Latin, "almond" is "amygdalas", which itself comes from the Hebrew: em gedolah, or great mother. So somewhere deep in our collective past, the menorah as almond tree was a reminder of G-d’s presence; and as Abudraham reminds us, that presence is what we call the Shechinah, that aspect of G-d that we tend to associate with the female; G-d as mother. The Talmud as well( Megillah 21b, Baba Batra 25b) associates the menorah with the Shechinah."

Traduction :

"En latin, "amande" se dit "amygdalas", mot qui lui-même vient de l'hébreu: em gedolah, ou "la grande Mère". Donc, quelque part au plus profond de notre passé collectif, la menora en tant qu'amandier était un rappel de la présence de D.ieu; et comme le rappelle Abudraham, cette présence est ce que nous appelons la Shekinah, cet aspect de D.ieu que nous avons tendance à associer à la femme; G-d comme mère. Le Talmud aussi (Méguila 21b, Baba Batra 25b) associe la Menorah à la Shekinah."

Commentaire : 
D.ieu ou G-d signifie donc Isis ou Horus, en langue des oiseaux.
Abraham ne rapelle pas la shekinah. La Bible talmudique massorétique est truquée et date du 8e siècle.



Les amygdales



" In Latin, almond is amygdalas, which itself comes from the Hebrew: em gedolah, or great mother." 





Les amygdales, en références aux amandes, symbolisent Isis. Voici un sketch blasphématoire. Je mets en bleu les mots symbolisant Isis et en orange les mots symbolisant Jésus ou Jahvé. Je ne comprends pas tout car je manque de vocabulaire de langue des oiseaux. Je mets en gras et en noir les mots que je sais symboliques mais que je ne sais pas interpréter :



- Allô bonjour, ici l'estomac. J'ai un p'tit creux. Quand est-ce qu'on maaange ?

- Allô allô, ici le cerveau, message reçu. Messieurs les organes, en place.
Allô la bouche, vous m'entendez ?

- Je vous entends bien, con. Attention, je vous signale le passage d'un ouf dur mayonnaiaiaise.

- Bonjour bonjour. Ici le foie. Comment elle est la mayonnaiaise ?

- Elle a au moins trois jours, con. Bonne chance à tous.

- Bonjour bonjour. Ici le seveu sur la langue. Z'aimerais parler au paquet de nerfs.

- Ouais, ici le paquet de nerfs, ouiais, quouais, quouais, quouais, quouais.
T'es bête, t'es bête, j't'casse la gueule, moi, eh, eh, eh.

- Oh c'qu'il peut être agressssif, ce paquet de nerfs.

- Bonjour à toutes, ici les amymy, ici les amygdales. Alors écoutez, on vient de voir passer le plat du jour, c'est une horreur. C'est du poissonmes bichons. On va encore se prendre des arêtes plein la gorge. Mais j'en ai marre, mais j'en ai marre !

- Bonjour bonjour, ici le foioie. Comment il est le poissooon ?

- Il pue, ma biche, mais il pue ce poisson !

- Allô, oui. Oui, ici la dent creuse, oui. Oui, j'suis emmerdé avec un fil de haricot, là hein. Est-ce que vous pouvez demander à la langue de me donner un coup de main ?

- Impossible, con, la langue est occupée, elle colle un timbre.

- Hum, est-ce que vous pouvez m'envoyer un doigt en dépannage ?

- Pas de problème, je vous l'envoie tout de suite. Allô le doigt dans le nez, vous pouvez descendre dans la bouche ?

- Bonjour, ici le seveu sur la langue. Z'aimerais parler à la goutte au nez.

- Trop tard, elle vient d' tomber.

- Tant pis, Z'attendrai la prossaine.

- Attention, attention, ici la bouche. J'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer. La dent creuse vient de tomber. Elle s'est pendue avec le fil du haricot."


Sculpture blasphématoire d'une exposition temporaire du musée Flaubert de Rouen, nommée "la dent creuse avec son ver." Le ver est Jésus en langue des oiseaux. C'est un mot très important qui nécessite un article entier. 

Suite du sketch

"- Ici les amymy, ici les amygdaaaales. Dites, donc, les dents la haut, vous n'pouvez pas mâcher un p'tit peu, non ? On vient de voir passer une nouille de vingt centimètres. C'est insensé c'tt'histoire.

- Bonjour bonjour, ici le foie. Comment elles sont les nouilles ?

- Elles sont très bien ma biche, mais la sauce, elle fouette, mais elle fouette.

- Ca commence à bien faire, je renvoie toute la marchandise.

- Allô allô, ici le cerveau, planquez-vous tous, ça remonte !


Suite de l'article de Rabbi Fern Feldmann : la shekinah, autre nom d'Isis

So somewhere deep in our collective past, the menorah as almond tree was a reminder of G-d’s presence; and as Abudraham reminds us, that presence is what we call the Shechinah, that aspect of G-d that we tend to associate with the female; G-d as mother.  The Talmud as well( Megillah 21b, Baba Batra 25b) associates the menorah with the Shechinah."

Traduction

Donc, quelque part au plus profond de notre passé collectif, la menora en tant qu'amandier était un rappel de la présence de D.ieu; et comme le rappelle Abudraham, cette présence est ce que nous appelons la Shechinah, cet aspect de D.ieu que nous avons tendance à associer à la femme; G-d comme mère. Le Talmud aussi (Méguila 21b, Baba Batra 25b) associe la Menorah à la Shechinah. "

Commentaire
Ce paragraphe signifie en clair : notre Dieu est Satan vu sous son aspect féminin, pour mieux vous faire passer la pilule. C'est Isis-Satan-D.ieu-G-d.


Symboles gnostiques

Ci-dessous, voici quelques symboles d'Isis ou d'Horus en tant que Shekinah.  Toutes les images ci-dessous étaient référencées au mot "shekinah", dans google image. Vous noterez particulièrement la femme en bleu, les lettres bleues, un faux Christ-Horus bleu (couleur symbolisant le mercure alchimique, qui est un nom du vin isiaque dans le calice, en langue des oiseaux). Notez également la couleur violette, symbole de l'androgyne car le violet est la couleur qui résulte du mélange du yin bleu mercuriel (Isis) et du yang rouge de feu (Jahvé). Notez la colombe isiaque, faux Saint-Esprit gnostique, la flamme (qui est également un symbole isiaque) dans un buisson, seule ou au-dessus d'une tête, le buisson ardent (symbole sexuel féminin isiaque), une femme nue ou en robe longue, un ange féminin, une petite fille, Marie-Madeleine. La vraie Sainte marie-Madeleine existe et est une grande Sainte, mais la gnose a récupéré son symbole et son nom pour en faire un symbole d'Isis en tant que prostituée "couchant avec Jahvé" dans les messes sacrilèges.






























La couronne d'épines est peut-être un symbole d'Isis car elle était (paraît-il, à vérifier) en épines d'acacias et l'acacia symbolise Isis, en franc-maçonnerie et en kabbale :
"The Goddess Shontet, the Acacia Goddess Who took part in the Osirian resurrection rites at Djedu (Mendes), was considered to be a form of Isis. And Isis and Nephthys together were called the Two Shonti Goddesses, that is, the Two Acacia Goddesses."

Traduction :

"La déesse Shontet, la déesse Acacia qui participa aux rites de la résurrection osirienne à Djedu (Mendes), était considérée comme une forme d'Isis et Isis et Nephthys étaient appelées les deux déesses Shonti, c'est-à-dire les deux déesses Acacia. "





Cette fille n'avait pas de culotte. J'ai rajouté le rectangle. Isis est un démon qui enseigne la pornographie. C'est pour cela que ceux qui sont gnostiques et luttent en même temps contre la pornographie n'ont rien compris. Soit ils sont pornographes, avec tous les vices qui s'ensuivent, soient ils rejettent ce démon et deviennent chrétiens non gnostiques. Parmi les gnostiques qui luttent contre la pornographie, il y a également un grand nombre de personnes jouant la comédie du bon chrétien, mais qui sont pornographes et même aiment la pédophilie. On trouve ce profil particulièrement chez les prêtres.







statue d'Isis à Rome



















La légende de cette image disait que la shekinah était Marie-Madeleine. Marie-Madeleine est un symbole d'Isis en langue des oiseaux. Toutes les histoires autour du mariage de Marie-Madeleine avec Jésus sont de la langue des oiseaux pour parler du culte gnostique sacrilège des messes. Les plus fervents combattants de ce genre de discours sont souvent ceux qui participent à ces messes isiaques, en le sachant, en le voulant, en les célébrant. L'hypocrisie d'un chrétien gnostique pratiquant est souvent bien pire que celle d'un franc-maçon ou d'un gnostique non pratiquant.











Les empreintes de pieds bleus symbolisent je crois (?) Jésus car elles sont en bas à gauche et en littérature, les bandits symbolisant Jahvé sont souvent retrouvés grâce à leurs empreintes. A vérifier.





Je pense que le personnage violet est Jésus. La femme qui crache du sang est Isis. La bouche est un symbole sexuel féminin. Au dessus, c'est je pense Horus ou Isis lune claire.



Cette image met un calice en guise de symbole de la shekinah. Il s'agit d'un symbole des messes sacrilèges faussement chrétiennes avec du sang isiaque dans le calice.