mardi 13 mars 2018

ORIGINE KABBALISTE DE LA FRANC-MAÇONNERIE. LA FAUSSE PERFECTION MAÇONNIQUE, LA PIERRE CUBIQUE À POINTE, HORUS - LA PIERRE BRUTE, JÉSUS HOSTIE- OEUVRE AU NOIR - OEUVRE AU BLANC - OEUVRE AU JAUNE - OEUVRE AU ROUGE - L'APOCALYPSE EST NON GNOSTIQUE










Kabbale et franc-maçonnerie

La quatrième de couverture du livre Franc-maçonnerie et kabbale, nous apprend que le grand kabbaliste A.D. Grad affirmait que "la Voie maçonnique se trouve fondée en kabbale" puisque son symbolisme emprunte essentiellement à celle-ci. 

Nous avons par ailleurs étudié que les francs-maçons formés affirment la même choseVoici ce que nous enseigne le site franc-maçon l'Edifice dans son article Introduction à la kabbale : « s'attaquer à la problématique de la Kabbale revient à passer en un seul temps de la Pierre Brute à la Pierre Cubique à pointe Monolithe, sans en avoir fait les travaux de façonnage, par « passes successives de façonnage ». Je vais donc tenter simplement de vous dégrossir « la Pierre Brute . » 

Fausse perfection satanique inversée : de la Pierre brute (Jésus) à la pierre cubique à pointe (Horus-Satan)

Dans la citation de l'Édifice que nous venons de lire, la pierre brute, initialement le symbole de l'hostie consacrée, de Jésus, en alchimie, symbolise le franc-maçon apprenti voulant être initié. En effet, les "épreuves" que subit Jésus dans les messes sacrilèges sont comparées à un parcours initiatique et sont transposées symboliquement aux épreuves du parcours initiatique que doit effectuer le franc-maçon.

Jésus est considéré blasphématoirement et symboliquement comme un néophyte, nommé Osiris N., devant être initié et subir plusieurs épreuves qui sont, dans l'ordre d'énumération: 
- l'oeuvre au noir (fraction de l'hostie lors des messes sacrilèges kabbalistes, assimilée à la castration d'Attis par Cybéle-Isis), 
- l'oeuvre au blanc (mélange de l'hostie consacrée avec le sang isiaque qui est dans le calice, nommé mercure simple ou vif-argent). Le liquide isiaque contenant l'hostie consacrée s'appelle alors "mercure double", "mercure des sages" ou "mercure philosophique".
- l'oeuvre au jaune (l'hostie est en partie fondue dans le sang isiaque satanique mais la présence réelle demeure encore). 

- Vient ensuite l'oeuvre au rouge, correspondant au moment où la présence réelle de l'hostie consacrée mise à fondre dans le calice de sang isiaque a disparu, du fait de l'altération trop grande des espèces du pain consacré. 

Pour le kabbaliste, l'oeuvre au rouge est l'apparition d'un "nouveau" dieu démoniaque, Horus. Horus, c'est Isis ayant (soi-disant) reçu un surcroît de puissance, par la fonte de l'hostie consacrée dans le sang isiaque. Le phénix ressuscité le symbolise, ainsi que le pentagramme avec une pointe vers le haut et la rose à 5 pétales. Il est appelé "l'éther", "l'azoth", est symbolisé par la première lettre et la dernière lettre de chaque alphabet  : "alpha et omega" ou "aleph Thau" (AT) ou encore AZ. Le symbole AT, parfois surmonté d'une couronne, est un symbole satanique d'Horus. Le A, aleph, symbolise Jahvé et le T, symbolise Isis. T est une lettre ambivalente en français, symbolisant tantôt Jésus, tantôt Isis, mais jamais dans le contexte AT où il ne s'agit que d'Isis. En hébreu, c'est plus compliqué car il y a plusieurs sortes de T. Le T final de l'alphabet hébreu me semble ne symboliser qu'Isis-Horus. L'union du A (aleph-Yang-Jahvé) et du T (Tau-Yin-Isis) donne Horus, symbolisé par l'homme de Vitruve de Léonard de Vinci, kabbaliste. Au sujet des symboles AT et AZ, voir également l'article sur François d'Assise kabbaliste.





Mise en garde contre la psychanalyse

Jung, un célèbre kabbaliste (comme Freud. --Taper ctrl+F et "freud" dans le lien) a longuement étudié les phases alchimiques et en fait des applications en psychanalyse, en psychologie. (Voir le livre psychologie et alchimie, par exemple). 

Aller voir un psychanalyste, même un psychanalyste dit "chrétien", ce qui n'existe pas en réalité, c'est accepter une direction spirituelle kabbaliste, basée sur une doctrine alchimique sacrilège mensongère et démoniaque. Cela explique les dommages terribles faits aux patients par la psychanalyse. Ils sont broyés comme Jésus est censé l'être par le culte gnostique sacrilège, par des idéologues dangereux ouvertement kabbalistes ou faussement chrétiens, parfois. 

NB : En réalité les sacrilèges ne font rien à Jésus. Voir la fin de l'article sur le yin et le yang à ce sujet. Par contre, la psychanalyse est responsable de nombreux suicides. Voir Le livre noir de la psychanalyse. Tout n'est pas bon ni vrai dans ce livre, mais il est intéressant pour étudier les dommages faits par la psychanalyse.

Le parcours initiatique du franc-maçon, nommé Osiris N., à  la suite de Jésus.

Le franc-maçon dit qu'il doit s'identifier à l'Osiris N., à Jésus, afin de quitter le "vieil homme" (qui est la pierre brute, le vrai Dieu, Jésus ou Jahvé en langue des oiseaux) pour devenir "l'homme nouveau" (la pierre cubique à pointe, Satan-Horus). 



pierre cubique à pointe maçonnique



Le franc-maçon, de même que le faux chrétien gnostique veut devenir "un autre Christ", un "alter Christus", terme de langue des oiseaux désignant le diable isiaque ou Horus. René Guénon écrit, dans la grande triade : "À ce point de vue, la transformation de la « pierre brute » en « pierre cubique » représente l’élaboration que doit subir l’individualité ordinaire pour devenir apte à servir de « support » ou de « base » à la réalisation initiatique ; la « pierre cubique à pointe » représente l’adjonction effective à cette individualité d’un principe d’ordre supra-individuel, constituant la réalisation initiatique elle-même, qui peut d’ailleurs être envisagée d’une façon analogue et par conséquent être représentée par le même symbole à ses différents degrés, ceux-ci étant toujours obtenus par des opérations correspondantes entre elles, bien qu’à des niveaux différents, comme l’« œuvre au blanc » et l’« œuvre au rouge » des alchimistes." 
(fin de citation de la grande triade de René Guénon. Tapez ctrl+F et "pierre cubique à pointe" dans la fenêtre qui s'ouvre. Le "sel" auquel Guénon fait allusion dans d'autres citations sur la pierre cubique à pointe est Horus-oeuvre au rouge, en langue des oiseaux alchimique.)

Commentaire :
"individualité" ou "individu" ou "ego" signifie "jésus", en langue des oiseaux. Ici, c'est l'homme non initié qui est appelé "individualité", car tout homme non initié est comparé à Jahvé, Jésus. Il est considéré sous son emprise, encore revêtu du "vieil homme", terme de langue des oiseaux désignant Jésus. Le "principe supra-individuel" est Isis, qui est toujours représentée au-dessus de Jésus (donc "supra", en langue des oiseaux).

J'ai écrit précédemment qu'Horus était un symbole de Jésus. C'est une erreur. Cela est dû à mon ignorance de la langue des oiseaux et à la façon ambiguë et trompeuse dont celle-ci est employée. Horus est uniquement Satan transformé et rendu fort par le sacrilège, dans le faux imaginaire des gnostiques. Horus est le faux dieu de la gnose.

Puisque, dans l'imaginaire kabbaliste, Horus résulte du mélange de l'hostie consacrée avec Isis, il est donc symbolisé par la pierre cubique à pointe qui représente l'union des deux entités : le yin-Isis est symbolisée par la pyramide et le yang-Yahvé est symbolisé par le cube.  


Horus


La pierre cubique à pointe est donc à la fois le symbole de l'oeuvre au rouge, le symbole d'Horus et le symbole du parfait franc-maçon, initié au plus haut niveau.

Le site de l'Édifice nous confirme donc que la kabbale est la clé de la perfection maçonnique et le moyen d'arriver à cette perfection satanique. Un franc-maçon est donc un kabbaliste. 

Certains francs-maçons peu initiés, même en sachant qu'ils sont kabbalistes, ont encore l'esprit christique et sont persuadés qu'ils luttent pour un monde où tous seront heureux. Ceux qui sont bien initiés sont criminels, comme le démon qu'ils adorent. 

Cependant, la kabbale est beaucoup plus vaste que la franc-maçonnerie. Cette dernière n'est qu'une sous-partie de la kabbale. La kabbale prend aussi le visage de l'Église catholique, orthodoxe, protestante et de toutes les religions, sauf de l'unique religion de Jahvé, de Jésus, qui est la religion chrétienne non gnostique enseignée par les douze apôtres et Saint Paul. 

La doctrine de la vraie religion chrétienne est dans la Bible, le seul livre non gnostique que nous avons, en matière de religion. La gnose fait croire en langue des oiseaux que Saint Jean et Saint Paul étaient gnostiques, mais c'est faux. Ce mensonge ne tient pas si on lit la Bible attentivement. Le texte écrit par ces apôtres démontre, malgré les trucages de langue des oiseaux réalisés postérieurement par les kabbalistes Origène et Jérôme de Stridon, que les douze apôtres et Saint Paul n'appartiennent pas à la gnose et sont de vrais saints non gnostiques. 

Pour comprendre l'histoire de l'Eglise et étudier comment elle a été infiltrée, ainsi que les prédictions officielles de Jésus sur ce qui va arriver dans l'avenir, lire : les deux façon mensongères dont la kabbale révèle le complot et lire l'article sur l'Apocalypse et l'Eglise de Sardes, de Philadelphie, de Laodicée avec tous les liens de ces articles. Ces articles redonnent confiance au vrais chrétiens, tout en expliquant la situation actuelle.  Ils montrent avec évidence qu'un saint pape non gnostique va arriver. Cette prédiction de Jésus est certaine car tout à la fin de l'Apocalypse (XXII, 6 puis v.18 et 19), il dit que le moindre de détail de ce qui est écrit va se réaliser : 
Et l'ange me dit: "Ces paroles sont certaines et véritables; et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt. (...)
C'est moi, Jésus, qui ai envoyé mon ange vous attester ces choses, pour les Eglises (...) Je déclare aussi à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre que, si quelqu'un y ajoute, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre et que, si quelqu'un retranche des paroles de ce livre prophétique, Dieu lui retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la cité sainte, qui sont décrits dans ce livre."

L'Apocalypse est non gnostique

La gnose fait croire aux peu initiés que le Jésus qui parle dans l'Apocalypse est Horus-Lucifer, en raison d'une traduction kabbaliste orientée, que nous étudierons dans un autre article. C'est un mensonge enseigné par les prêtres kabbalistes à leurs fidèles de base (les fidèles bien formés connaissent la vérité ainsi que la plupart des gnostiques non pratiquants). L'Apocalypse est en réalité non gnostique et fait peur à la gnose qui en a récupéré plusieurs symboles, pour brouiller les pistes. Nous les étudierons peu à peu, en particulier le terme "Lucifer", qui est ambivalent en langue des oiseaux et employé de façon abusive pour traduire "étoile du matin", voulant ainsi faire croire aux non initiés que c'est Horus-Lucifer qui parle. La gnose use également sans cesse du symbole apocalyptique de la femme couronnée d'étoiles, mensongèrement attribué à Isis-Immaculée Conception et repris dans le drapeau européen, comme symbole isiaque. Cette femme du chapitre XII de l'Apocalypse est en réalité Sion ou la Jérusalem céleste, épouse spirituelle de Dieu, la véritable Église non gnostique, opposée à la kabbale, bien que la gnose attribue les termes "Sion" et "Jérusalem céleste" à Isis, en langue des oiseaux. Les douze étoiles sont les douze tribus d'Israël et reprennent un symbole déjà utilisé par Dieu dans un rêve qu'il a envoyé à Joseph, où chaque tribu était une étoile. L'image de Dieu se mariant spirituellement avec Sion est utilisée dans le prophète Isaïe et de nouveau dans l'Apocalypse. C'est à l'origine un symbole non gnostique qui a ensuite été perverti par la gnose pour l'attribuer mensongèrement à Isis.