mardi 31 octobre 2017

They - Ils : symbole de Jahvé en langue des oiseaux - A Aleph, symbole du boeuf et symbole de Jahvé - La lettre O : symbole ambivalent de l'oeil droit et de l'oeil gauche : Hesed - empereur du tarot-Jésus et Din (Gevourah) papesse du tarot - Isis - La lettre E, symbole de Hashem, du tétragramme - objets barrés dans les panneaux : symboles de Jésus - la clé, symbole phallique - Chelsea et l'abeille, symboles d'Isis-Vénus- Les mots But et Butt, symboles de Jésus - Le mot Yourself, symbole de Jésus. La grenouille et la fusée. Mais, mot ambivalent symbolisant Isis-Mai ou Jésus-But. Les mots "démocratie" et "Système" symboles de Jahvé, le plus souvent. Nous et Vous. L'homme de Vitruve de Léonard de Vinci et le swatiska, symboles de Satan, soi-disant régénéré et divinisé par les messes sacrilèges gnostiques.




8/11/2017 : Plusieurs mises à jour et petites rectifications ont été faites.

"They" en tant que masculin (yang), 'ils', symbolise la Trinité de Jahvé, en langue des oiseaux kabbaliste. Le mot "Ils" symbolise en effet la Trinité chrétienne de Jahvé, le vrai Dieu non isiaque, en langue symbolique française. Le pronom "Elles" symbolise au contraire la trinité isiaque satanique, en français. L'anglais n'a pas de mot pour différencier "ils" de "elles", donc ce sera suivant le contexte qu'il faudra déterminer si "they" est un mot neutre, n'ayant pas de sens particulier ou s'il s'agit au contraire de "ils"-Jahvé ou de "elles"-Isis.

Un des meilleurs livres sur le symbolisme des lettres de l'alphabet est Les lettres sacrées de l'alphabet hébreu, de l'archéologie à la kabbale, de Frank Lalou. Ce livre est écrit en langue des oiseaux, mais avec de l'entraînement et les articles que je propose dans ce blog, nous pouvons arriver à le décrypter dans ses grandes lignes, avec notre niveau de connaissance.

Le A, Aleph en hébreu, signifiant le boeuf (taureau castré), symbolise Jahvé, représenté de façon blasphématoire par cet animal. La castration est une allusion à la messe kabbaliste sacrilège. En gématrie (science kabbaliste du symbolisme des chiffres), la valeur du Aleph est 1. 1 est le symbole phallique du masculin.

Le O-Ayin en hébreu, signifiant "oeil" est une lettre ambivalente qui symbolise soit Jahvé soit Isis-Satan. René Guénon enseigne que l'oeil droit symbolise Jahvé et l'oeil gauche, Isis. Il y a l’œil droit de Hessed-Jahvé, (la bonté), symbolisé selon Oswald Wirth par l'empereur du tarot et l'oeil gauche de Din-Guévourah-Hécate (la papesse du tarot, selon Oswald Wirth) qui exprime la rigueur, le jugement.

Le E (Hé en hébreu) symbolise Jahvé, nommé Hashem. Le Tétragramme est parfois écrit uniquement avec un Hé hébreu. Le mot Hashem est utilisé de façon blasphématoire car il signifie "le Nom" mais aussi "gras", en hébreu. Nous avons étudié que certains auteurs écrivaient leur roman sans utiliser cette lettre et que cette lettre était effacée du front du golem, symbole kabbaliste de Jahvé, transformant ainsi le mot "Emet", signifiant "vérité" en hébreu, en "Met", signifiant "mort", afin de le faire mourir. 

Nous avions déjà vu également que, d'une façon générale, tous les objets barrés, dans un panneau, symbolisaient Jésus, en langue des oiseaux de la kabbale.
Nous avons étudié dans l'article sur l'alchimie que la clé était un symbole phallique (ainsi que dans l'article sur Louis-Marie Grignon de Montfort kabbaliste). Faites ctrl+F et tapez "clé" dans chaque article. Ces trois clés, symbolisent la vraie Trinité de Jahvé. Elles signifient que "they" est Jahvé, outragé dans le culte kabbaliste sacrilège. La clé est  la représentation du principe masculin, du yang, attribué à Jahvé.


Voici un petit article en langue des oiseaux anglaise, parlant du seul vrai Dieu, Jahvé. Il révèle bien l'état d'esprit d'un pauvre kabbaliste endoctriné par les mensonges. "They" est présenté comme le démon, rempli de mensonges et de mauvaises intentions, auquel il ne faut pas donner prise en l'écoutant. Aux gnostiques qui liront cet article, je demande : Comment Dieu pourrait-il vous haïr, vous vouloir du mal, vous empêcher de gagner, puisqu'il a envoyé son Fils pour vous sauver, vous guérir, vous nourrir, vous tenir compagnie, par le sacrement de son amour, jusqu'à la fin du monde ? Je donne une petite citation préalable, à prendre en contrepoison des affirmations mensongères que vous allez lire. Cette citation nous révèle la véritable volonté de Dieu à notre égard : « Cela est bon et agréable devant Dieu, notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » (1 Tim 2.3-4)

A présent, voici l'article blasphématoire, en anglais : 
L'image est symbolique. Nous l'étudierons plus tard.


“They don’t want you to win.”

“They don’t want you happy.”

“They don’t want you to jet ski.”

“They get mad when you have joy.”

Truth be told, the only they capable of stopping you from winning, are the they that exist in your head.

Because though there might be truly people uncomfortable with your success, people whose happiness come from seeing you lose, they have no power over you.

Like Chelsea has a better chance of winning the premier league than they have of stopping you from your wins because they just don’t have the power. 



[ndlr: Chelsea = Vénus. Shell-sea. C'est-à-dire la coquille Saint Jacques, son emblème. Il y a 19 profils facebook nommés Chelsea Venus]

They can only stop you if you let them.

Originally, these haters have no power over us other than the one we give to them.

Here’s how.

As a child of God, good person, or one who hasn’t wronged another person, there is a protective hedge over you that can only be broken from the inside.

In other words we are the ones who break this hedge over us when we sin, offend others purposely or set out to hurt others. Or do evil.

The consequences/bad karma as a result of these wrong actions include the breaking of the hedge thus leaving one susceptible to stake from they.

And that is why they(the good they that invent all the popular sayings I.e) say, if God be for you who can be against you?

No one.

Or as Mr. Ojimadu C more accurately puts, “no one but yourself.”(fin de citation)

Explication de "but"(mais, traduit ici par "sauf") et "yourself"(toi-même) :

but : est à rapprocher en anglais du mot "Butt" signifiant les fesses, le derrière. Ce mot symbolise Jésus.

Le but est écrit en orange pour signifier qu'il s'agit de Jésus. Il est barré, pour signifier qu'on ne veut pas de Jésus.

Le but français, au football ou dans un jeu est un symbole de Jésus. J'ai trouvé l'image ci-dessous en tapant "but" dans google image.
Les trois flèches (attribut de Diane-Isis) bleues symbolisent la trinité isiaque et la cible symbolise Jésus.

Le "mais" français, traduction de "but" est ambivalent, je crois, à cause de son assonance qui le rapproche du mois de mai-Isis-Maya, mais il peut également signifier Jésus, par exemple dans l'image ci-dessous.

Oui, de couleur bleu clair signifie Isis, symbolisée par ce mot (article à venir) et "Mais", en orange, signifie Jahvé.


Le mot but est en rouge, couleur de Jahvé, le plus souvent (cf. article yin yang). Isis a les cheveux roux, symbole isiaque, quand il s'agit d'une fille, symbole de Jésus, quand il s'agit d'un garçon. Elle est à gauche, en allusion au côté gauche de l'arbre de vie. Elle a deux petites cornes dans les cheveux pour signifier sa nature satanique, que tous les kabbalistes connaissent, en réalité. 

Jahvé est à droite (allusion au côté droit de l'arbre de vie) et tient le signe kabbaliste du soleil (point entouré d'un cercle). Ici, ce signe symbolise Jésus-hostie auquel on a enlevé un morceau. La hache, le marteau, le symbolisent, ainsi que la barbe. Isis lui dit : Cela ne marchera jamais. "It", c'est-à-dire "ça", symbole de Jésus.

L'onomatopée poof, (Pouf) symbolise Jésus, appelé "patapouf", "Pouf", mais je n'ai pas trouvé l'étymologie hébraïque pour le moment. Le cnrlt nous enseigne cependant qu'il s'agit à l'origine de l'onomatopée exprimant le bruit que fait une pierre écrasée qui s'égrène en miettes : "Adj. 1676 « se dit d'une pierre qui s'égrène sous l'outil » (Félibien). Onomatopée." Or nous avons appris que la pierre est Jésus-hostie, nommé Pierre. Il s'agit donc d'une allusion au culte sacrilège.

"yourself "symbolise Jahvé :




Michey-mouse symbole de Jésus, appelé yourself.

"Mind the step", signifie, "attention à la marche, attention à ne pas tomber". "Mind yourself" signifie, attention à toi-même. Yourself est en rouge, couleur de Jahvé et est surmonté d'un nuage car nuage se dit "Ab" en hébreu et "Ab" signifie également Père, comme nous l'avons déjà étudié. Le orange symbolise Jésus, Jahvé, 70% du temps.

Traduction en clair : Tue Jahvé

Cette image signifie : "Punis Jahvé", symbolisé par le crâne. la main est le symbole d'Isis, qui le rend borgne de l’œil droit, symbole de Jahvé (voir ci-dessus). Le dessin dans le crâne est peut-être bien le phénix isiaque de l'oeuvre au rouge, symbolisant Isis-Lucifer ressuscité, nommé "Homme universel" par René Guénon et symbolisé par le phénix ressuscitant mais aussi par l'étoile de Salomon à six branches.


Cet homme symbolise Jahvé, nommé "portrait" et "auto", en langue des oiseaux (auto vient du grec autos, équivalent de they/them signifiant lui-même, Lui, eux au masculin et elle/elle-même et autou signifiant Y, y rester, ici, là). Une voiture (auto) symbolisera donc également Jahvé (lui-même) ou Isis (elle-même), suivant le contexte. Mais si l'on ne précise rien et que l'on parle des voitures en général, il s'agit de Jahvé. 

Dans le film cars, les voitures pilotées par des hommes symbolisent Dieu le Père (le méchant allemand du film) ou Jésus (la voiture rouge) et si elles sont pilotées par des femmes ou sont féminines, elles symbolisent Isis (voiture violette surdouée). Le vieux camion symbolise Jésus également.

Le strong hébreu KAR signifie bélier, agneau, pré. L'agneau et le bélier symbolisent Jésus (Attention cependant que le mot "agneau" est ambivalent et symbolise aussi Satan Isis. Le mot "pré" est à l'étude. Donc "car" signifie Jésus, en français (conjonction de coordination "car" et nom "quart") et en anglais (voiture).

Abeille = bee. Bee (= Be) yourself : Sois toi-même. Cette image signifie qu'Isis, [symbolisée par l'abeille (il y a 8 profils facebook Isis Bee + cf. le dessin animé "Maya l'abeille" (déesse Maya-Isis)], veut devenir Dieu à la place de Jahvé et que les hommes doivent l'imiter et s'affranchir de Dieu. L'abeille est un symbole maçonnique du franc-maçon qui doit s'activer pour faire advenir le règne d'Isis, comme l'abeille. Il y a aussi un jeu de mots avec le verbe être, ambivalent en langue des oiseaux, qui symbolise l'Être de Jahvé. Par assonance, un "hêtre" symbolise Jésus ou son Père en langue des oiseau. Mais Isis veut devenir l'Être à la place de l'Être. 

r- self (voir note)

Cette image signifie : Sois Dieu, Isis-violette.


"Lieve in" signifie, sans rinçage. Isis (couleur bleue) n'est pas rincée. Jésus est dit rincé, par le culte gnostique. Le rose est une couleur ambivalente : Isis-Rose et la nudité. Un cochon rose symbolise Jésus. Je ne comprends pas tout dans cette image.

Someone est Jésus, de même que Quelqu'un, en français. Ce mot est très employé pour symboliser le vrai Dieu. "Si tu perds quelqu'un mais que tu trouves toi-même, tu as gagné". cela veut dire qu'il faut "trouver yourself". En français, "trouver" signifie trouer, violer, faire l'acte sexuel, enseignent les livres de langues des oiseaux. A voir, pour l'anglais.

"Nous" et "vous" ont un sens, en langue des oiseaux mais je n'ai pas fini d'étudier. J'ai dit autrefois que Nous symbolisait Isis, car je l'ai vu illustrant une peinture d'une déesse entièrement nue, portant une flèche. J'ai vu ce mot symbolisant souvent Isis ou un groupe de gnostiques. Mais je dois affiner. C'est peut-être un mot ambivalent car c'est également le nom d'un éon masculin, marié avec un éon femelle symbolisant Isis. 

"Vous" est très employé dans la prière "Âme du Christ", expression symbolisant Isis. Dans cette prière, le "vous" est Isis. Mais je ne suis pas sûre que ce ne soit pas également un mot ambivalent. Cependant, j'ai entendu hier un gnostique expliquer que "le Système, c'est tout ce qui n'est pas vous.", dans un contexte où le système était présenté comme très mauvais. Cette expression signifie : "Jahvé-Système, c'est tout ce qui n'est pas Isis-Vous." Tous les hommes politiques qui vous disent qu'ils luttent contre le Système signifient qu'ils luttent contre Jahvé. Vous verrez qu'ils sont unanimes à le dire. Cependant, il ne sont pas tous méchants. Certains, rares, sont gentils, et trompés par la gnose. Le mot "système" peut à l'inverse signifier l'oeuvre de la gnose, en un certain contexte, moins fréquent.


Ici, la démocratie, mot symbolisant en ce contexte, le pouvoir de Jahvé, est qualifiée de "système". Barabbas signifie le vrai Jésus non gnostique et "Jésus" signifie Isis-Satan. Quand des gnostiques vous parlent de la "démon-cratie", il signifient que ce système permet aux gnostiques à l'esprit christique de mettre des gens qui ne sont pas assez isiaques, au pouvoir. Le gnostique pur et dur est contre la démocratie et rêve d'une dictature gnostique, à la Poutine ou selon les rois de France (qui étaient gnostiques, nous le verrons peu à peu). Le mot "démocratie" symbolise donc parfois Jésus ou Jahvé en langue des oiseaux (article à venir).(2)



Ce gnostique aveuglé dit que God (Isis-Satan) pardonne mais que Jahvé-système nerveux, ne pardonne pas. Nous avons déjà vu l'image de Jésus, symbolisé par un cerveau et nommé "cerveau". L'expression système nerveux réunit en un même symbole le cerveau et le mot "système".




[Modification le 6/11/2017 : L'italique, le gras, le souligné sont ambivalents et souhaitent attirer l'attention sur l'emploi de la langue des oiseaux. Ils symbolisent soit Jésus, soit Isis, suivant le contexte (et non uniquement l'un ou l'autre, comme j'ai écrit tout d'abord).] 
Le soleil rouge symbolise Jahvé. "Love" signifie violer dans l'acte sexuel.



Jésus dans le culte gnostique, représenté dans la mer-Isis

Everyone else est Jésus. Article à venir.

Take a look at yourself (regarde-toi) était la légende de cette image moqueuse



Une part de gâteau, un hamburger symbolisent Jésus.



Ces deux faux Christs symbolisent Satan-Isis qui tient Jésus entre ses mains. Remarquez la position de la main qui bénit, dans la deuxième image. Elle fait les cornes. Il y a d'autres symboles (le cercle avec les doigts) que je ne connais pas.

Représentation blasphématoire de Jésus dans la crèche.


Un chapeau est un symbole de Jésus, nous l'avons déjà étudié. Le Sacré-Coeur est Isis-Satan. 
Toutes les apparitions du "Sacré-Coeur", comme celles de "Marie", sont en fait des apparitions de Satan-Isis, et les chefs de l'Église, infiltrée par la kabbale, l'ont toujours su, nous le verrons peu à peu. (voir article sur Sardes et sur les apparitions qui ne sont pas de foi, même celles approuvées par l'Eglise.)




Ici, cela devient plus compliqué. Il s'agit je pense du "microcosme"- agneau isiaque satanique (nom donné au sang isiaque dans l'oeuvre au rouge alchimique) dans les bras du macrocosme-Homme universel-Isis-Satan déguisé en Christ. Un article est en préparation sur ce sujet abondamment traité par Guénon. 

Je me suis trompée dans le passé quand j'ai dit que je croyais que le microcosme était Jésus. Ce n'est pas le vrai Jésus. Le microcosme est Isis-souffre rouge alchimique, symbolisée, dit Guénon, par l'étoile flamboyante à 5 branches. C'est la substance qui est dans le calice du prêtre kabbaliste, après que l'hostie a fondu dedans. Le macrocosme est Isis, vue non plus d'une façon matérielle, dans le culte gnostique, mais en tant qu'esprit. C'est le Macrocosme-Homme universel-étoile à six branches. 



Les chapeaux de l'image symbolisent le vrai Jésus, bafoué par le culte gnostique sacrilège. (Les sacrilèges n'affectent pas Jésus, qui ne peut ni souffrir, ni être triste, ni voir sa puissance diminuée).



Just be yourself était la légende. Les bras en croix symbolisent Jésus. Il y a un jeu de mots avec Just qui se rapporte je crois à la Justice-Isis.

Le point sur le I symbolise Jésus (article à venir). La main est celle d'Isis.



Le symbole du tissage est étudié par Guénon. Nous le verrons plus tard. Le fil rouge est Jésus.


La trinité de zombies-vampires symbolise Jahvé qui doit être puni.



Je suis sûre que l'emploi de l'italique a un sens en langue des oiseaux mais je ne suis pas sûre de l'interprétation à donner car je manque d'exemples. A vérifier plus tard.



Cet homme barbu symbolise le pendu et la jambe en l'air le viol du culte gnostique sacrilège. "Rule yourself" signifie : commande à Jésus.




Une fusée symbolise Jésus, ainsi qu'un suppositoire. [Correction faite le 8/11/17 : Une grenouille symbolise soit Jésus soit Isis, suivant le contexte. Dans "La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf", la grenouille est Jésus, me semble-t-il, ainsi que dans les paraboles sur la grenouille qui est cuite progressivement dans l'eau, que l'on met à bouillir et qui s'en aperçoit trop tard, au moment où elle n'a plus la force de sortir. Mais il existe également la grenouille-Isis, par exemple dans ce profil facebook, nommé Jésus frog où "Jésus" (Isis en réalité) est symbolisé par l’œil gauche d'une belle femme. La grenouille "aussi belle que sage", dans la chanson scoute sur le mariage du crapaud et de la grenouille, symbolise Isis. Le crapaud symbolise toujours Jésus ou Jahvé et jamais Isis, me semble-t-il. Je me suis trompée quand j'ai écrit, il y a quelques jours, que la grenouille de ce dessin symbolisait Jésus. Elle symbolise Isis. On le sait grâce à son corps bleu turquoise, couleur d'Isis, en Égypte. La pierre de turquoise la symbolise, en langue des oiseaux et en kabbale. Voir le collier nommé Isis turquoise, sur ce lien]

Le Y avec l'auréole symbolise Jésus qui est ouvert, c'est-à-dire violé dans le culte gnostique sacrilège.
Mais il s'ouvre à Isis. Cette image dit qu'il faut s'ouvrir à Isis, comme Jésus.




Il y a un sens ésotérique à DIY mais je ne suis pas sûre de savoir comment l'interpréter pour le moment. A suivre. Peut-être est-ce "DI" comme Diana-Isis ? (cf. Lady Di). Peut-être cela vient-il de DIY en hébreu qui est ambivalent me semble-t-il et vient de Da, lui-même ambivalent qui est à apparenter à ZE, dit le dictionnaire des strongs ? Ze (ici) est également ambivalent. Nous en parlerons prochainement.



Note :
Rself est à lire R-self. mais le R (air-Isis et R-erre-Jésus) et self (soi et même) étant ambivalents, je ne sais pas interpréter cette image pour le moment. 
Voici des pistes :
L'article, en anglais, dit qu'il y a deux sortes de "self "(I = Je, et me = moi)... Le problème c'est que si le "moi" français symbolise toujours Jésus, le "me" anglais symbolise parfois Isis-mie, si ce n'est toujours. Le meilleur exemple d'isis-Me est le tube d'Adèle "Hello, it's me" (Isis) où la fille-Adèle symbolise Isis et l'homme noir, Jésus. Donc le mot "me" et la chanson d'Adèle Hello, bourrée de symboles kabbalistes, seront étudiés plus tard.

https://philosophynow.org/issues/97/The_Illusion_of_the_Self

"Sam Woolfe says that we’re deluding our selves.

In our day-to-day lives, it always appears that there is an I who is thinking, perceiving, and interacting with the world. Even the language we use assumes that there is a self – a distinct conscious entity: when we talk to each other we say, ‘I think…’, ‘You are…’ etc. However, appearances can be deceptive. The cognitive scientist Bruce Hood defines an illusion as an experience of something that is not what it seems. He uses this definition in his book, The Self Illusion: How The Social Brain Creates Identity (2012), arguing that the self is an illusion – and he admits that everyone experiences a sense of self – a feeling that we have an identity, and that this identity does our thinking and perceiving – but he says that beyond the experience, there is nothing we can identify as the self.
In The Principles of Psychology (1890), William James said that we can think of there being two kinds of ‘self’. There is the self which is consciously aware of the present moment – we represent this self by using the pronoun ‘I’; then there’s also the self we recognise as being our personal identity – who we think we are – which we represent by using the term ‘me’. According to Hood, both of these selves are generated by our brain in order to make sense of our thoughts and the outside world: both ‘I’ and ‘me’ can be thought of as a narrative or a way to connect our experiences together so that we can behave in an biologically advantageous way in the world.
Kanizsa triangle
A helpful way to understand how the brain creates the illusion of the self is to think about perceptual illusions such as the Kanizsa triangle [see illustration]. In this illusion we see a triangle even though no triangle has been drawn, due to the surrounding lines and shapes giving the impression of there being a triangle. Our brain essentially ‘fills in the gaps’. Hood states that our sense of a self is similarly a hallucination created through the combination of parts. We perceive the self as a result of different regions in our brain trying to combine our experiences, thoughts, and behaviours into a narrative, and in this sense the self is artificial.
Hood’s argument is that our brain naturally create narratives in order to make sense of the world. Essentially, our brains are always thinking in terms of stories: what the main character is doing, who they are speaking to, and where the beginning, middle, and end is; and our self is a fabrication which emerges out of the story-telling powers of our brain."


Je ne sais pas encore avec certitude ce que symbolise ce dessin de Léonard de Vinci, qui était kabbaliste. Soit Jésus, soit Isis-Satan-Homme universel. 


D'après ce site, écrit par un initié, il s'agit de l'homme universel, donc de Satan-Isis, symbolisé par le swatiska, et ayant pris la place de Dieu. Le swatiska est un symbole satanique isiaque du Aum (ou OM) c'est-à-dire de l'Homme universel, selon Guénon. Je ferai un article sur la nature satanique de l'Homme universel et sur la multitude des symboles qui lui sont attachés : le chrisme, AVM, AUM, OM, la roue à six rayons etc.


L'article est intitulé : Mais qui est donc l'homme de Vitruve ? Je crois que l'expression "Mais qui est donc" symbolise Isis, en langue des oiseaux. à vérifier plus tard. 

Voici un extrait, qui recoupe beaucoup de notions que j'ai vues chez Guénon:
Symbole alchimique par excellence, l’homme de Vitruve tente de réaliser l’union du ciel (cercle) et de la terre (carrée) grâce au passage du rationnel au transcendant pour ainsi établir un équilibre entre ces deux principes opposées. Il réalise ainsi une renaissance et l’avènement de l’homme nouveau, l’Homme universel. Cet homme universel revient à l’androgynat primordial puisqu’il transcende la dualité des couples terre/ciel, féminin/masculin et passif/actif.
D’autre part la posture de l’homme de Vitruve nous rappelle celle de Jésus sur la croix. Léonard de Vinci ne tentait-il pas en soulevant cette énigme de nous initier à la symbolique hermétique de la crucifixion ? Le Christ cloué à la croix symboliserait ainsi l’homme aliéné à la matière qui ne peut se libérer de celle-ci que par une mort à lui-même, extinction de la conscience inférieure et individuelle, pour renaître à nouveau en tant que fils de Dieu lui-même.
La question qui se pose maintenant est : De quelle manière peut-on passer du carré au cercle ? En d’autres termes comment résoudre la quadrature du cercle ? La résolution de la quadrature du cercle est un problème qui hante les mathématiciens depuis l’antiquité ; de quelle manière construire un carré et un cercle de surface équivalente en tenant compte du nombre irrationnel π ? Ce problème n’a jamais été résolu en raison de la transcendance de π. Ce qui nous amène à nous éloigner de la perspective géométrique et algébrique pour tenter de résoudre le problème sous un angle nouveau.
Adoptons une approche symbolique du problème. Quel symbole pourrait réaliser la synthèse du carré et du cercle ? Comment faire en sorte que le carré devienne un cercle ? La réponse qui s’impose est « Grâce au mouvement ! »
Et le symbole du carré en mouvement est le swastika.
swastika.png
Le swastika est un carré en rotation autour d’un centre immobile. Il est tout à la fois, un symbole antique mésopotamien, chrétien, byzantin, celte, hindouiste et bouddhiste. Il représente le feu central, la lumière primordiale, les quatre éléments, les quatre forces primordiales et les quatre points cardinaux. Ce symbole renvoie également à la roue solaire dont le mouvement génère la lumière originelle, il est le symbole cosmique de la transcendance.

(2) Voici quelques images symboliques illustrant que le mot démocratie et le mot système symbolisent parfois Jahvé. Je ferai un article plus tard.
"Satan" est Jahvé dans cette image et "son of god" est Isis Satan, le faux Jésus de la gnose.