vendredi 29 avril 2016

Question à gnostique - question n°11 - Satan-Lucifer-Isis est-il androgyne ? L'homme doit-il être androgyne ?


Le vrai nom de Conchita Wurst est Tom Neuwirth. C'est un garçon homosexuel qui se définit comme une drag queen, c'est à-dire un homme qui aime à s'habiller en femme généralement dans le cadre d'un spectacle, pour incarner un archétype. 

L'archétype incarné dans la chanson de Tom Neuwirth, Rise like a Phoenix, est évidemment celui de Satan-Lucifer-Isis, le Baphomet androgyne. Le phénix est le symbole du diable qui affirme renaître de ses cendres, comme cet oiseau mythique. Il est l'emblème de nombreuses loges maçonniques.





Tom Neuwirth a voulu représenter Satan sous cette apparence. En cela, il est parfaitement dans la ligne théologique gnostique qui adore le Baphomet. Isis-Baphomet-Satan-Lucifer est officiellement androgyne et possède tous les attributs sexuels féminins et masculins ainsi d'autres attributs mythiques dont nous parlerons plus tard.


Satan-Lucifer-Isis est-il réellement androgyne ?

Nous savons que le diable est un esprit qui ne s'est jamais incarné. Il n'a donc pas de corps. Il peut cependant prendre un corps momentanément pour faire une apparition. Un bon ange ou un démon a en effet la capacité de ramasser dans l'univers des éléments épars pour se fabriquer une apparence physique palpable, afin d'être vu et touché des hommes. Mais le démon n'a pas de corps qui lui appartient en propre. Etant un esprit, il n'a pas de sexe et n'est donc ni masculin, ni féminin, ni androgyne. Satan prend cette apparence androgyne sans aucun lien réel avec sa nature qui est d'être un esprit. Il n'est donc pas réellement androgyne.

Si le démon n'est pas androgyne et qu'il prend cette apparence, c'est donc qu'il veut proposer l'androgynie comme modèle à l'humanité. Nous serions donc tous des êtres incomplets, des ratés, et nous serions appelés à nous réaliser dans l'androgynie. Quand on lit certains livres de vulgarisation de spiritualité gnostique, c'est cette théorie que l'on retrouve.

L'homme doit-il être androgyne pour être épanoui et heureux ?

La recherche de l'androgynie est une révolte contre le seul vrai Dieu qui nous a créé, la Trinité chrétienne. C'est une révolte contre Jésus, le Verbe par qui la création a été faite.

Mais l'androgynie pose le problème du bonheur d'une façon particulière, au niveau sexuel. Le bonheur, pour le gnostique, est une problématique sexuelle. Le gnostique est un obsédé du sexe. Il considère la vie et chaque chose sous cet angle.

L'androgynie sera de nouveau étudiée plus tard mais il est évident qu'elle n'apporte pas le bonheur. Ce qui apporte le bonheur est de nous réaliser pleinement dans ce pourquoi nous avons été crées par le vrai Dieu. Notre masculinité ou notre féminité sont des attributs de notre personnalité mais ne font pas partie de notre fin. L'androgynie non plus, c'est une construction démoniaque. Au ciel chrétien, il n'y a pas de vie sexuelle (à la différence du soi-disant ciel gnostique qui consiste uniquement en cela, d'après ce que j'ai cru comprendre de leur langue symbolique). Nous sommes faits pour aimer et être aimés mais l'amour divin authentique n'est pas sexuel. Il est une union de la volonté avec Dieu, union qui amène à la possession de Dieu et à une transformation en lui. Cette union est spirituelle.

Question n°11 : Gnostiques, croyez-vous que la suprême réalisation de votre nature est d'être androgyne ? Si la réponse est oui, qu'attendez-vous pour faire comme Tom Neuwirth ? Pourquoi ne vivez-vous pas votre foi, vous les hommes, en vous mettant tous du rouge à lèvres et en portant des robes ? Si vous éprouvez une répugnance ou si cela vous fait rire, c'est peut-être que vous gardez encore un peu de bon sens. Réfléchissez à ce que serait l'humanité si tout le monde faisait comme Tom et abandonnez votre gnose qui vous avilit et vous dénature, au lieu de vous épanouir.