jeudi 25 février 2016

Serge et Lili cherchent une assistante maternelle - Isis vampire - Des millions de gnostiques sacrifiés d'avance


Manuela Ruda, vampire sataniste lors de son procès


Pour mes lecteurs non gnostiques, je signale que je mets dans cet article quelques symboles gnostiques sans les expliquer. J'expliquerai plus tard ce que j'ai compris de ces symboles et je leur apprendrai à les reconnaître. Si l'on veut mieux communiquer avec ceux que l'on souhaite convertir, il faut essayer de parler en partie leur langue, non pour rentrer dans leur jeu immonde mais pour mieux leur faire comprendre leurs erreurs. Je suis encore débutante en langue symbolique et je ne souhaite pas l'employer systématiquement ni de façon peccamineuse. Il y aura donc peu de symboles. Je signalerai systématiquement tous les articles dans lesquels j'écris de façon symbolique. Si je ne signale rien, c'est que j'écris normalement.

Addendum : Cet article était baptisé initialement Sam et Lili cherchent une assistante maternelle mais je me suis aperçue que j'avais fait un contresens concernant la symbolique du prénom Sam. J'ai d'abord modifié le prénom Sam en Francis, mais c'était également une erreur. Je sais bien que cela va contre la tradition gnostique de marier Lili avec Serge et qu'elle se marie normalement avec Sam. Je suis consciente que je fais une "hérésie" en langue des oiseaux, mais j'aime bien ce genre d'hérésie. J'espère seulement que je ne me trompe pas sur Serge (1). 

Serge et Lili sont un petit couple gnostique comme il y en a tant. Ils habitent un joli appartement, résidence des tortues. Ils prient Isis tous les matins et tous les soirs. Ils ont eu une petite fille le 19 mars dernier et ils l'ont nommée Diane. Lili souhaite travailler de nouveau et elle recherche une assistante maternelle à laquelle elle confiera la petite Diane. Cette assistante maternelle doit avoir la même religion qu'elle car elle ne veut pas de mauvaise influence sur sa fille. 

Ève, leur voisine, est une jeune femme à laquelle on a appris qu'il fallait respecter les convictions des autres. Elle ne partage pas les croyances de Serge et Lili mais souhaite leur rendre service. Elle croit avoir trouvé ce qu'il leur faut : Manuela Ruda. Cette jeune femme vampire est très pieuse envers le dieu de la gnose, Satan. Dans son appartement qu'elle partage avec son mari Daniel, sataniste comme elle, ils ont élevé un petit autel à Satan devant lequel ils prient tous les jours. Manuela vient de sortir de prison. Elle et son mari ont assassiné de 66 coups de couteau leur ami Franck Hackert, le 6 juillet 2001. C'est comme cela qu'on aime, dans la gnose. Ils voulaient le martyriser pour qu'il aille aux côtés de Satan : Nous ne sommes pas des meurtriers. Ils s'agissait d'exécuter un ordre de Satan. Ce n'était ni bien, ni mal, simplement un ordre. Nous voulions être sûr que la victime souffrirait le martyre, pour être plus vite assise à côté de Satan, a expliqué Manuela lors de son procès. 


Manuela vit sa religion à fond. Elle veut faire la volonté de son dieu d'amour. La preuve, on a retrouvé dans leur appartement un carnet comprenant une liste de 30 personnes à tuer, dont les parents de Manuela. Cette liste a été mentionnée lors du procès. 
-Vous auriez osé assassiner vos parents ? a demandé Dieter Justinsky, procureur, d'un ton indigné.
-Bien sûr, répond Manuela, puisque tel était le souhait de Satan. 
Manuela n'est pas une tiède. Elle est pieuse. Elle fait la volonté de son dieu d'amour. C'est évidemment l'assistante maternelle qu'il faut pour Diane, pense Ève. Elle décide d'aller voir Lili pour lui parler de Manuela.

Ève agite la jolie cloche qui tient lieu de sonnette pour entrer chez Lili et Serge. Lili lui ouvre, la reçoit amicalement et lui offre une boisson chaude. Elle écoute avec stupéfaction la proposition d’Ève. Elle lui répond : 
Mais qu'est-ce qui te prend ? Tu n'es pas folle ? 
C'est au tour d’Ève d'être stupéfaite :
Mais je croyais que tu voulais une femme pieuse ayant la même religion que toi ! Il n'y a pas plus pieuse que Manuela. Je voulais te rendre service dans le respect de tes convictions. Excuse-moi, je n'ai pas compris.

Lili est de droite. Elle est donc compatissante envers Ève qui est de bonne volonté. Après tout, ce n'est pas de sa faute si elle n'a pas été initiée et Isis dit qu'il faut avoir l'esprit compatissant et apostolique. Lili se souvient de sa lecture spirituelle de ce matin : une magnifique citation des adorateurs d'Isis de la wicca. Nous venons tous de la déesse dont quelques-uns des dix mille noms sont Isis, Astarté, Diane, Hécate, Demeter, Kali, Inanna et nous y retournons.





Le site ci-dessous lui a dit que c'était une citation wiccane. 



Lili est allée sur la page facebook du sanctuaire Magickal Moonie qui diffuse cette image et a été accueillie par une bannière portant la devise suivante : Blessed are the witches! Bénies soient les sorcières ! Lili se sent de plus en plus attirée par la spiritualité wiccane qui insiste beaucoup sur la dévotion envers Isis. Mais attention, elle veut rester de droite. Manuela, elle, est de gauche. Cela ne peut donc pas convenir à Diane qui est destinée à être de droite comme ses parents. Et puis... Si l'envie prenait à Manuela de faire à sa fille comme elle a fait à Franck ?

Lili explique donc à Ève : je n'ai pas envie de confier Diane à Manuela qui est une vampire. Elle risquerait de sacrifier ma fille à Satan. Je préfère la spiritualité d'Isis, ma mère et notre mère à tous.

Ève ne comprend plus rien du tout. Elle pense que comme tous les gnostiques, Lili manque de logique. Elle lui répond : Tu penses bien qu'avant de te faire une telle proposition, j'ai réfléchi à son incongruité éventuelle et j'ai vérifié que je ne me trompais pas. J'ai donc tapé dans google : 'Isis vampire'. Je suis tombée sur quelques documents intéressants que je t'ai apportés :













Les musiciens satanistes de "Two steps from Hell" (à deux pas de l'enfer) représentent ta mère ainsi :

 


Les soldats d'Isis sont des vampires. Tu sais qu'ils ont ta religion. Le nom de leur organisation est suffisamment explicite.



"Nous aimons boire le sang et massacrer pour notre Dieu" affirme ce jeune soldat.

Ève poursuit : "Regarde ce site consacré au vampirisme. Cette personne se présente ainsi : "I am a wiccan vampire just to meet others like me. Je suis un vampire wiccan et je souhaite juste rencontrer d'autres personnes comme moi." Regarde : Les vampires wiccans prient Isis qui est une vampire."




Ève a préparé sa plaidoirie pour défendre Manuela. Elle se trouve plus compatissante que Lili. Ne doit-on pas aider Manuela à se réinsérer dans la société ? Elle ajoute : Tu sais, Manuela et son mari ont gravé un pentagramme avec un poignard, dans la chair de Franck. Et le vampirisme vénère comme toi le pentagramme, qui représente Satan mais aussi Isis, l'étoile. Je crois que tu aimes la wicca. Regarde leur symbole, c'est le même qui a été gravé dans la chair de Franck. Ne te prosternes-tu pas régulièrement devant cette étoile ? Isis, Satan ne sont-ils pas une même personne androgyne, d'après ta foi ?




Regarde les images de vampires diffusées par ce site gnostique :






"Je veux sucer ton sang puis voler ton âme", dit Satan dans ce site. Ne vois-tu pas le pentagramme, signe sacré représentant ta mère ? Ne veux-tu pas que ton dieu prenne ta fille s'il le désire ? Je te trouve un peu tiède dans ta religion.


Lili regarde tout en silence et réfléchit : elle a lu récemment plusieurs livres qui affirment, témoignages à l'appui, que son dieu récompense presque tous les hommes par une étreinte pleine d'amour, après la mort. Elle a déjà eu de grandes consolations pendant lesquelles elle a senti l'amour d'Isis pour elle. Se pourrait-il qu'Isis qui lui a enseigné à mentir aux visages pâles lui mente à elle aussi ? Se pourrait-il qu'elle lui ait envoyé ces consolations et les quelques pouvoirs qu'elle détient pour la tromper et l'emmener en enfer ? Après tout, Isis n'est-elle pas en enfer avec Osiris ? Peuvent-ils donner le bonheur qu'ils n'ont pas ? Isis est-elle vraiment si puissante puisqu'elle n'est pas capable de se libérer elle-même et qu'elle réclame de l'aide aux hommes ? Lili se demande si elle a bien compris le concept isiaque de visage pâle. Il y a peut-être un degré d'interprétation qu'on ne découvre qu'après la mort. Isis pense-t-elle que Lili est aussi, à sa façon, un visage pâle, et qu'on va bien rire quand elle sera de l'autre côté ? 


Etudier la gauche

Lili, songeuse, congédie Ève et se promet de réétudier scientifiquement et logiquement les fondements doctrinaux de ses croyances, en vérifiant chaque affirmation. Elle décide qu'à partir de maintenant, elle étudiera les gauchistes car Isis lui a appris qu'à la fin de la route, la droite et la gauche se rejoignaient. Isis ne lui a-t-elle pas appris qu'elle-même, la déesse, avait également un côté gauchiste ? Serait-il possible que le côté gauchiste d'Isis prévale après la mort ? Mieux vaudrait le savoir avant de mourir, pense Lili. 


Ascète et vampire ?

Elle pense aussi qu'en vertu du principe d'identité on ne peut pas être à la fois le Bien et le Mal, la Cruauté et la Compassion, la Douceur et le Tortionnaire, l'Amour et la Haine, ascète et vampire... à moins que si : on peut être, en un certain sens, ascète et vampire. Et c'est très inquiétant. Quelles preuves a-t-elle que Jésus n'est pas le vrai Dieu et qu'elle a raison d'adorer Isis, un démon tortionnaire et vampire ? Est-elle certaine que la religion chrétienne exotérique n'est pas la vraie ? Lili ne sait plus. 


La Vie ?... Des millions de gnostiques sacrifiés d'avance.

Pour l'instant, l'indice de bonheur humain n'a pas augmenté. Les soldats d'Isis boivent du sang humain. Un jour, il boiront peut-être mon sang, se dit Lili. Les gnostiques n'hésitent pas à se tuer entre eux. Elle le sait. Et si ce qu'elle appelle la Vie était la mort en réalité ? La gnose n'enseigne-t-elle pas dans un film que pour quelques immortels, beaucoup doivent mourir ? Un rabbin gnostique n'a-t-il pas dit que 95% de l'humanité devait disparaître ? Cela signifie que parmi ces 95%, il y a des millions de gnostiques, voire des milliards de gnostiques sacrifiés, pense Lili. Les bouquins que j'ai lu sur la vie après la mort sont écrits sur l'ordre des mages, comme tout le reste. Ces mages sont prêts à me tuer, à tuer des milliards de personnes sans état d'âme. Ils veulent en fait que le monde accepte leur sentence de mort avec philosophie. Ils préparent les gens à mourir en leur racontant ce qu'ils veulent... 


Une mère anthropophage ?

Les mages parlent à Isis très souvent, pense Lili. Elle leur dit de nous tuer. Comme mère, on peut peut-être faire mieux. Jésus a dit qu'il était la Vie. Il est mort pour moi, pour me sauver. Alors que je n'ai cessé de le haïr et de l'outrager, il continue de m'aimer et de me proposer le bonheur. Isis n'est pas morte pour moi et son bonheur a des allures sanguinolentes. Ma religion commence à m’écœurer... La dictature des médias me fatigue... Et je n'ai toujours pas trouvé d'assistante maternelle pour Diane. Finalement, j'ai presque envie de la confier à la famille Roux qui habite à côté de chez moi. Ils ne sont pas gnostiques, mais ce sera toujours plus prudent que de confier Diane à Manuela. 


(1) Note :
Pour le choix du nom de Serge, je me base sur le personnage de Serge de la pièce de théâtre Art, de Yasmina Reza, qui me paraît bien symboliser Lucifer, Yvan symbolisant Jésus, Marc, Dieu le Père. Catherine est un nom symbolisant Isis.