vendredi 11 mai 2018

Monde primitif analisé et comparé avec le monde moderne par M. Court de Gebelin, franc-maçon sous Louis XVI. Oeuvre approuvée par Louis XVI - Réflexions diverses sur les rois, la monarchie, la démocratie, Emmanuel Macron, l'Inquisition, Jeanne d'Arc.





Cette oeuvre, Monde primitif analisé et comparé avec le monde moderne, publiée par M. Court de Gebelin, franc-maçon officiel, est une mine pour connaître et comprendre la langue des oiseaux. Elle a été écrite dans ce but et elle est libre de de droits en raison de son ancienneté.Au XVIIIe siècle, "analysé" s'écrivait "analisé". J'ai respecté l'orthographe de l'époque.  



Voici ce qu'affirme wikipedia au sujet de l'appartenance de l'auteur à la franc-maçonnerie :

"La date précise de l'entrée en franc-maçonnerie d'Antoine Court de Gébelin n'est pas clairement établie par les historiens ; sa carrière maçonnique se partage entre le Rite écossais, les Philalèthes et la loge des Neuf Sœurs. Reçu en 1778 dans la loge « Les Amis Réunis »comme associé libre, il devient membre des Philalèthes et participe en tant que commissaire aux archives et membre de la 12e et terminale classe du régime, aux travaux de l'atelier jusqu'en 1783. Il est toutefois critiqué par le fondateur du régime le marquis de Savalette de Langes, qui lui reproche son manque d'assiduité en 1784. Il est plus actif dans la loge « Les Neuf Sœurs », dont il est le secrétaire en 1779 sous la présidence de Jérôme de Lalande, il défend la réputation de la loge lors de sa mise en cause dans sa pratique d'une maçonnerie d'adoption, jugée irrégulière. Il est président jusqu’à sa mort de la Société apollonienne, crée en 1780 par les Neuf Sœurs, et qui change de nom en Musée de Paris en 1783. Il est reconnu par les maçonnologues comme un franc-maçon ayant grandement contribué, en harmonie avec le but des Philalèthes, à la connaissance de la maçonnerie symbolique et philosophique3 ."



 L'auteur a été réédité récemment en plusieurs éditions, très lues encore actuellement. Mais vous pouvez télécharger gratuitement les livres en toute légalité (9 tomes) car ils sont passés dans le domaine public. Si vous cherchez un mot symbolique, ouvrez une fenêtre en faisant ctrl + F et tapez le mot. S'il y a des occurrences, elles apparaîtront. J'ai trouvé cette oeuvre en tapant dans google : "caille Isis". 

Ces neuf tomes ont été approuvés par le roi Louis XIV, qui était lui aussi franc-maçon, donc gnostique et maîtrisait parfaitement la langue des oiseaux, comme la plupart des rois français, si ce n'est tous. 


Petites réflexions sur les rois de France

Je dois encore étudier l'histoire de France. Il y a peut-être un ou deux rois qui n'étaient pas gnostiques. Mais ils n'ont pas vécu longtemps, si c'est le cas. "Saint" Rémi était gnostique. Pour Clovis, à vérifier. Je crois que oui. Charlemagne était gnostique. J'en ai eu la confirmation hier, lors du discours qu'Emmanuel Macron a fait en recevant son prix Charlemagne. Il a dit que Charlemagne avait l'esprit de l'universalisme, c'est-à-dire de la gnose, en langue des oiseaux. Il a également dit que tous les rois de France avaient cet esprit. C'est donc une confirmation que "Saint" Louis était bien gnostique. Je préfère donc l'appeler Louis IX et je comprends à présent pourquoi il a refusé de se déplacer, lors d'un miracle eucharistique dans lequel Jésus apparaissait au peuple. Il n'y est pas allé au motif fallacieux qu'il n'avait pas besoin de miracle pour renforcer sa foi. La vraie raison est qu'il n'aimait pas Jésus, mais Isis, dont il a développé le pèlerinage à Notre-Dame du Puy, en amenant en France une nouvelle idole musulmane isiaque, nommée "Vierge noire".

Louis XIV également était gnostique. Le château de Versailles n'est qu'un hymne païen à la gnose isiaque. Louis XVI a consacré dans sa prison la France à Horus, qui est Satan déguisé sous le nom de Sacré-Cœur, en le sachant, en le voulant. 

Les gnostiques soi-disant chrétiens d'une certaine mouvance "traditionnelle" (entendez la "tradition" de la Tradition primordiale de Guénon) veulent le faire canoniser comme roi-martyr. La gnose ne cesse de canoniser ses faux saints. Je souhaite qu'elle échoue. Ce roi, par sa mauvaise conduite, nous a mérité la Révolution française et ses massacres, et non content du mal qu'il avait fait à la France, a pensé le réparer en ajoutant la vilenie de la consacrer à Horus, maquillé en Jésus. Quel aveuglement ! 


Vive la démocratie

Je dirai cependant que si je critique la Révolution française maçonnique pour ses excès et son idéologie satanique, je suis cependant contente que nous soyons débarrassés de la dictature monarchique, car si nous étions toujours dessous, je serai déjà probablement déjà brûlée vive comme hérétique par la "Sainte Inquisition" kabbaliste catholique de l'époque, ou au moins emprisonnée à la Bastille, tandis que là, j'ai un répit dont je compte profiter au maximum. Je ne suis pas monarchique, car la monarchie, c'est la dictature de la gnose. Les rois "très chrétiens" étaient des dictateurs gnostiques(1).  Je préfère la démocratie libérale actuelle. 


Emmanuel Macron

D'une façon générale, les chrétiens non gnostiques de France sont plus en sécurité pour le moment avec ce régime, surtout tant qu'Emmanuel Macron est au pouvoir. C'est le plus gentil gnostique que je connaisse. Il est gnostique par erreur et est en fait chrétien dans l'âme. Je souhaite qu'un jour il comprenne qui est Isis/ Horus, qu'il prend pour l'instant pour un dieu d'amour.

Réflexion sur Jeanne d'Arc et l'Inquisition

La gnose catholique de Cauchon, évêque gnostique de l'Inquisition, a brûlé Jeanne d'Arc, qui était non gnostique et parce qu'elle était non gnostique et prenait de l'influence, si j'ai bien compris ce qui est dit d'elle en langue des oiseaux et dans son procès de canonisation. C'est la sainte non gnostique la plus récente que je connaisse. (Par contre ses apparitions étaient d'origine satanique. Elle a été manipulée par le démon mais Dieu a laissé faire car il était mieux pour la France [et les âmes] de rester catholique kabbaliste que de devenir anglicane un siècle plus tard, avec les anglais.) Je ferai plus tard un article sur Jeanne, étayant ce que j'affirme par des citations d'études faites sur elle, en langue des oiseaux. Emmanuel Macron aime Jeanne d'Arc sincèrement, contrairement à d'autres qui font semblant.

Aux dires d'Anton Lavey, fondateur de l'Église de Satan, l'Inquisition a brûlé beaucoup de chrétiens non gnostiques. Il me semble qu'il sous-entend dans son discours à ce sujet que les hérétiques et les sorcières brûlés étaient une couverture de la véritable raison d'être de l'Inquisition : l'épuration des chrétiens non initiés de l'Église kabbaliste catholique. Il dit que les satanistes qui se sont fait brûler étaient des maladroits qui ne savaient pas se cacher et que pour défendre sa crédibilité, l'Église était bien forcée de les brûler. Il affirme que les vraies sorcières, plus malignes, couchaient pendant ce temps-là  avec les inquisiteurs. Je le crois volontiers, vu les horreurs que je découvre depuis trois ans sur la véritable histoire du monde et de l'Église.


Téléchargement gratuit des neufs tomes sur l'explication des mots et des symboles gnostiques, approuvés par le "saint" roi Louis XVI en 1787 

Tome 1

Tome 2

Tome 3

Tome 4


Tome 5

Tome 6

Tome 7
Je ne l'ai pas trouvé en accès public. C'est un des dictionnaires d'étymologies latines. Il est peut-être sur archives.org mais référencé différemment des autres tomes qui y sont.

Tome 8

Tome 9

Note

(1) "Très chrétien" est une appellation de langue des oiseaux pour désigner un gnostique. Un tiret devant un nom désigne un gnostique ou un démon, de façon générale. Je ne sais s'il faut interpréter "très chrétien" en "trait chrétien", en cette langue, mais en tout cas, le mot "très " et un tiret devant un mot signifient un gnostique.