jeudi 10 mai 2018

Iris -Isis - Prière enseignée par Horus (déguisé en Sacré-Coeur) à Josefa Menendez















Les gnostiques signifient très souvent leur appartenance à la gnose par les photographies que l'on prend d'eux. Ils prennent alors telle ou telle pause symbolique, font certains gestes avec les mains, disposent autour d'eux un certain décor. Ces photos sont les seules que j'ai pu trouver de Josefa Menendez. Je ne peux me prononcer définitivement, par ignorance de nombreux symboles et parce que dans certains cas, c'est l'entourage gnostique qui dit à la personne ignorante de poser dans telle ou telle position, ce qu'elle fait innocemment (cela m'est arrivé dans le passé) mais certains éléments laissent à penser que Josefa serait gnostique : 



1) le balai, symbole du Père et du Fils, en kabbale, incliné selon l'axe Hochmah-Hod de l'arbre de vie (deux sefiroth symbolisant le Père (Hochmah) et Jésus-Hostie (Hod).  Le petit doigt caché de la main droite tenant le balai, pouvant symboliser, je pense, la castration du culte sacrilège gnostique (messe kabbaliste faussement chrétienne). 



2) Dans la première image, le coude droit sur l'accoudoir droit du siège, symbole d'Hochmah-Jahvé et les mains tenant je ne sais quoi de rigide en position oblique, de façon pas naturelle. Un siège, une chaise, un trône est un symbole en langue des oiseaux symbolique que je dois encore étudier. Le montant d'une porte qui est à droite ou un accoudoir droit est un symbole de la voie de droite d'Hochmah-Jahvé. Pour montrer l'agression du culte gnostique et pour signifier également que Jésus est celui sur lequel la gnose veut construire son pouvoir, par l'exploitation qu'elle fait des sacrilèges, sensés booster la puissance d'Isis-Horus, les gnostiques se font souvent représenter s'appuyant sur le côté droit d'un montant de porte. Il est donc possible que le coude sur l'accoudoir droit ait ce sens. Il y a peut-être également, sur les images de profession, la croix à droite croisée avec le missel à gauche, et sur les images de couture, le crucifix dans le panier à linge. Mais ces symboles sont insuffisants pour moi pour me prononcer. Par contre, les apparitions de Josefa sont certainement du démon. La prière ci-dessous en est une illustration. 




C'est une prière enseignée par Horus déguisé en Jésus, à Josefa Menendez, pour louer sa Mère, c'est-à-dire Isis. 

Légende

Je mets en bleu et en gras tous les éléments du texte dont je sais avec certitude qu'ils symbolisent Isis ou Horus et en noir et en gras les éléments dont je pense qu'ils sont symboliques dans le sens isiaque, mais dont je dois encore étudier le sens. Je mets en bleu mais pas en gras les expressions désignant les gnostiques, en langue des oiseaux. J'ai mis en gras "les anges". Ce sont les démons.

Je mets en orange mais pas en gras, les termes dont je pense qu'ils symbolisent peut-être le vrai Jésus non gnostique. Les termes en orange et en gras symbolisent le vrai Dieu non gnostique, avec certitude. Il y a également un sens symbolique au mot "tous", mais je ne l'ai pas coloré car ce mot est me semble-t-il ambivalent. Je dois encore l'étudier.

Le terme isiaque le plus caractéristique, qui ne trompe pas, est l'expression "Iris svelte".

La déesse Iris, symbole d'Isis : 100 profils facebook Isis-Iris

Je me souviens qu'à l'époque où je n'étais pas initiée à la gnose dans l'Église, j'ai récité cette prière souvent, pendant un certain temps, pour faire plaisir à Marie car le faux Jésus-Horus disait à Josefa que cette prière lui faisait très plaisir. Mais j'étais toujours un peu gênée, dans le fond, par l'expression "Iris svelte", que je trouvais sensuelle. Cette expression est en réalité une louange à Isis, désignée par l'iris, symbole de la déesse Iris. Iris est un des visages d'Isis, en langue des oiseaux et en mythologie. Il y a environ 100 profils facebook associant les noms d'Isis et d'Iris dans leur dénomination. L'adjectif "svelte" est également attribué souvent à Isis mais est ambivalent et peut se donner pour désigner un personnage symbolisant Jésus. 

Chérie

Le terme "chérie" désigne toujours Isis mais je cherche d'où vient ce mot. Probablement à mon avis de Pulchérie. Pulchérie vient du latin pulchra, dont le diminutif est pulcheria. Cette adjectif signifie "belle" et désigne toujours Isis en langue des oiseaux.  J'ai une monnaie gnostique de l'impératrice Pulchérie, soi-disant sainte et chrétienne, avec au revers de la pièce un ange  à chignon ayant une poitrine féminine nue, et une étoile vénusienne à huit branches. Nominis dit que Pulchérie (fille de l'empereur Théodose) s'employa à défendre la "vraie foi". C'est une expression de langue des oiseaux, désignant la gnose isiaque, même si cette expression est sûrement employée également par des chrétiens non gnostiques. En effet, Ie mot "vérité" et le mot "foi" ainsi que les adjectifs "vrai", "véritable" et "fidèle" symbolisent Isis. Dieu punira sévèrement l'hypocrisie de ceux qui emploient cette expression pour signifier "la gnose", depuis le IIIe siècle.


Pièce gnostique de la fausse sainte Pulchérie

Remarquez le losange isolé avec un point en bas de la robe de Pulchérie et les quatre étoiles du manteau.


Notez la croix avec les deux petites banderoles. C'est l'ancêtre de la croix orthodoxe, probablement, et cela a une signification gnostique, certainement, mais je ne la connais pas pour le moment.

Fleur de lys, symbole isiaque. Le globe enserré d'un cercle et surmonté d'une croix au sommet de la couronne, symbole alchimique à étudier plus tard. Les trois sœurs symbolisent me semble-t-il les trois grâces isiaques.

Pulcherie est la femme couronnée. Elle tient dans la gauche un objet qui ressemble au serpent Ouroboros. Je ne sais pas ce que c'est officiellement.

Pulchra associé à Vénus.
Nos manuels de latin, tous en langue des oiseaux, commencent par Rosa pulchra est, ce qui signifie : la rose (Isis) est belle.

Prière en langue des oiseaux, dictée par Horus à Josefa Menendez

« Ô [cf. strong Anna (déesse Anat et l'espace éthéré (ether) Anou en chaldéen), symbole de la fausse Sainte Anne-Hécate-Gevourah se traduisant par Ô ou Oh!] Mère tendre et aimante, Vierge très prudente [déesse Prudens] qui êtes la Mère de mon Rédempteur, je viens Vous saluer en ce jour avec l'amour le plus filial dont puisse Vous aimer le cœur d'un enfant. Oui, je suis votre enfant et, parce que mon impuissance est si grande, je prendrai les ardeurs du Cœur de Votre divin Fils ; avec Lui, je Vous saluerai comme la plus pure des créatures, car Vous avez été formée selon les désirs et les attraits du Dieu trois fois Saint ! Conçue sans la tâche du péché originel, exempte de toute corruption, Vous avez été toujours fidèle aux mouvements de la grâce et votre âme accumulait ainsi de tels mérites [déesse Merit], qu'elle s'est élevée au-dessus de toutes les créatures. Choisie pour être la Mère de Jésus-Christ, Vous L'avez gardé comme en un sanctuaire très pur et Celui qui venait donner la vie aux âmes, a pris Lui-même la vie en Vous [déesse Wu + divers strongs à étudier] et a reçu de Vous son aliment. Ô Vierge incomparable ! Vierge Immaculée ! Délices de la Trinité bienheureuse ! Admirée des anges et des Saints, Vous êtes la joie des cieux ! Étoile du matin, Rosier fleuri du printemps, Lys très blanc, Iris svelte et gracieux, Violette parfumée. Jardin cultivé et réservé pour les délices du Roi des cieux ! Vous êtes ma Mère, Vierge très prudente, Arche précieuse où s'enferment toutes les vertus ! Vous êtes ma Mère, Vierge très puissante, Vierge clémente, Vierge fidèle ! Vous êtes ma Mère, Refuge des pécheurs ! Je Vous salue et je me réjouis à la vue de tels dons que Vous a fait le Tout-Puissant et de tant de prérogatives dont Il Vous a couronnée. Soyez bénie et louée, Mère de mon Rédempteur, Mère des pauvres pécheurs ! Ayez pitié de nous et couvrez-nous de Votre maternelle Protection. Je Vous salue au nom de tous les hommes, de tous les saints et de tous les anges. Je voudrais Vous aimer avec l'amour et les ardeurs des séraphins les plus embrasés, et c'est encore trop peu pour rassasier mes désirs... et Vous rendre éternellement une louange filiale, constante et très pure. Ô Vierge incomparable ! Bénissez-moi, puisque je suis votre enfant. Bénissez tous les hommes ! Protégez-les, priez pour eux Celui qui est Tout-Puissant et qui ne peut rien Vous refuser. Adieu, Mère tendre et chérie ! Je Vous salue jour et nuit, et dans le temps et dans l'éternité ! Ainsi soit-il. » 

Sœur Josefa Menendez (1890-1923) - « Un appel à l'Amour»

Conclusion

Si la religion chrétienne est de plus en plus abandonnée en Europe, c'est parce que de plus en plus de personnes sont initiées à cette hypocrisie et que cela les dégoûte. L'hypocrisie de l'Église catholique kabbaliste faussement chrétienne est répugnante. Mais il ne faut surtout pas abandonner Jésus et Marie, sa mère historique. Ne nous attiédissons pas et si nous ne pouvons en conscience assister à un culte sacrilège, prions Jésus et Marie tous les jours et demandons-leur d'envoyer rapidement le Saint Pape non gnostique qui régnera dans quelque temps. Je ne sais pas si c'est dans trois ans ou 200 ans, mais il régnera car c'est dans l'Apocalypse et Jésus a promis que chaque mot de l'Apocalypse se réaliserait : 
Ch. XXII v.18-19 :

Je déclare aussi à tous ceux entendent les paroles de la prophétie de ce livre que, si quelqu'un y ajoute, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre et que, si quelqu'un retranche des paroles de ce livre prophétique, Dieu lui retranchera sa part de l'arbre de vie et de la ville sainte qui sont décrits dans ce livre.