lundi 23 avril 2018

MOT N°5 : SAINT PAUL AVERTIT LES GNOSTIQUES - RÉFLEXIONS SUR L'ENFER ET LE MENSONGE




Dans II Thess, II 10-12, Saint Paul parle des gnostiques qui vivront après nous, sous l'Eglise de Laodicée, sous l'Antéchrist, dans quelques siècles. Voici ce qu'il dit :


Dans son apparition cet impie [ndlr : l'Antéchrist] sera, par la puissance de Satan, accompagné de toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, avec toutes les séductions de l'iniquité, pour ceux qui se perdent, parce qu'ils n'ont pas ouvert leur cœur à l'amour de la vérité qui les eût sauvés.
C'est pourquoi Dieu leur enverra des illusions puissantes qui les feront croire au mensonge, en sorte qu'ils tomberont sous son jugement, tous ceux qui ont refusé leur foi à la vérité, et ont au contraire pris plaisir à l'injustice.


En langue des oiseaux, l'amour de la vérité est l'amour d'Isis. Les gnostiques interprètent ainsi ce passage en faisant semblant de se l'approprier, mais Dieu les punira. Ce n'est pas de cette façon qu'il faut interpréter cette épître car Saint Paul n'était pas gnostique.


Dans ce passage, Saint Paul dit que Dieu permettra que soient aveuglés ceux qui ont aimé le mensonge et pris plaisir à l'injustice, afin qu'ils aillent en enfer et soient punis. Les gnostiques qui travaillent à mettre en place des injustices, les cruels, les menteurs qui mentent avec plaisir et qui n'aiment pas la vérité quand elle les dérange, ceux-là iront en enfer s'ils ne se repentent avant de mourir. Il y a de ces personnes chez les catholiques traditionalistes et conciliaires, en nombre assez important. De même chez les francs-maçons. 


Mais il existe des bons, des personnes de bonne volonté, tant chez les gnostiques catholiques que chez les francs-maçons ou dans les autres religions. Il faut travailler à les éclairer par la connaissance de l'histoire, par la connaissance des actes et faits concernant leur déesse Isis, par la connaissance de la vraie doctrine de la kabbale satanique, qui est ignoble et criminelle au sens pénal du terme.

Pourquoi Jahvé veut l'enfer pour les méchants ? N'est-ce pas une punition beaucoup trop sévère ?

L'enfer éternel est une punition voulue par Jahvé, car cette punition est nécessaire au maintien de la justice et de l'ordre du monde. S'il n'y avait pas d'enfer, cela donnerait l'impunité aux criminels. Si les criminels étaient convaincus qu'ils n'iraient jamais en enfer quoiqu'ils fassent, il y en aurait bien plus et la vie deviendrait insupportable. Quant aux bons qui ont souffert injustement de leur part, ils n'auraient pas de justice qui leur serait rendue. 


Pourquoi ne pourrait-on imaginer une punition temporaire ?

Il n'est pas possible d'envisager une punition temporaire concernant ceux qui sont morts la volonté fixée dans le mal :


1) à cause de la nature de notre âme, qui est immortelle et ne cessera jamais d'exister, même après mille milliards d'années. 


2) à cause de l'irréversibilité de notre dernier choix volontaire pour le bien ou le mal. Pour lever la punition et permettre l'entrée au ciel, il faudrait que le pécheur regrette son péché parce qu'il est mal en lui-même et non à cause de la punition qu'il entraîne. En effet, ne vont au ciel que ceux qui aiment le bien et la justice par amour de la vertu et non pour la récompense. Or il n'est pas possible de changer d'inclination vers le bien ou vers le mal après la mort. Nous mourrons la volonté fixée dans le mal ou dans le bien, selon le dernier choix conscient que nous aurons fait. Il n'est donc pas possible après la mort de décider d'aller au ciel par opportunisme.


Le Purgatoire existe-t-il ?


Oui, le Purgatoire existe dans la religion chrétienne non gnostique, car il est dit dans les Macchabées d'offrir des sacrifices pour intercéder pour les morts. Mais sous le nom de "Purgatoire", la gnose et la vraie religion chrétienne non gnostique ne mettent pas la même notion. 


Pour le gnostique, les damnés actuels sont des "âmes du Purgatoire" que l'on peut délivrer par les messes sacrilèges gnostiques. Cependant, le vrai gnostique croit en un enfer éternel et l'approuve. Pour lui, ceux qui iront pour toujours en enfer éternel, ce sont les vrais chrétiens comme l'auteur de cet article, parce qu'ils ont choisi Jésus et rejeté avec horreur la gnose. Le gnostique croit qu'à la fin du monde, la population de l'enfer va changer de nature : selon lui, Jahvé et les vrais chrétiens non gnostiques y descendront, tandis que les démons et les méchants iront au ciel. 


J'ai entendu un prêtre gnostique très en vogue raconter en langue des oiseaux sur youtube que tous ceux qui choisiront Jahvé iront en enfer (Il appelait Jahvé "Satan" ou "Lucifer"). J'ai entendu également des prêtres traditionalistes le dire, en langue des oiseaux. C'est entièrement faux. Ces prêtres ont une responsabilité immense car ils installent un véritable terrorisme pour ceux qui font le bien. Ils acculent les gnostiques à l'esprit christique à faire un certain nombre de péchés, sous peine soi-disant de tomber en enfer avec les chrétiens non gnostiques s'ils disent la vérité, par exemple. Honte à ces prêtres. Ils seront les premiers damnés. Quant aux gnostiques à l'esprit christique, ils devraient réfléchir au bien fondé de ces affirmations, venant du démon.


Pour l'auteur de cet article et les vrais chrétiens non gnostiques, nous croyons ce que Jahvé et Jésus nous ont enseigné : les damnés seront les méchants qui seront morts la volonté fixée dans le mal. Parmi eux il y aura tous les adorateurs d'Isis suffisamment initiés pour comprendre la méchanceté du démon isiaque. Ils seront la majorité.


Les gnostiques à l'esprit christique, trompés par les mensonges du démon, seront sauvés s'ils ont lutté contre le mensonge, les injustices, la méchanceté de leur confrères gnostiques, s'ils ont voulu être bons avec tous les hommes, même les non initiés à la gnose. Cependant, parmi les gnostiques à l'esprit christique, il y en a qui aiment certains péchés. Ils seront jugés en fonction des péchés qu'ils ont aimés et approuvés. On ne peut être certain du salut de tous les gnostiques à l'esprit christique. Beaucoup seront probablement damnés car beaucoup d'âmes sont appelées mais peu d'âmes sont élues. Même chez les gnostiques à l'esprit christique, il y a beaucoup d'impuretés graves, de lâchetés devant les crimes commis par leurs confrères, contre lesquels ils ne font rien, de mensonges, de froideur et de passivité devant les persécutions subies par les chrétiens non gnostiques. Dieu a donné plusieurs critères de jugement. Dans l'Apocalypse, le mensonge est présenté plusieurs fois comme menant en enfer. Le problème, c'est que la kabbale catholique et la franc-maçonnerie ne vivent que de mensonges. Le gnostique à l'esprit christique est donc en grand danger de se perdre, à cause de cela.


Je finis par quelques questions, adressées aux gnostiques : Ne trouvez-vous pas illogique de répéter que vous aimez la vérité tout en mentant sans cesse ? Qui dit illogisme dit danger. Méfiez-vous d'un démon qui vous fait mentir sans cesse tout en vous disant qu'il est la vérité et tout en vous disant de simuler que vous aimez la vérité alors que vous savez que vous mentez et qu'il ment. 

Ce démon n'est pas digne de votre confiance, même s'il se présente sous les traits d'une sainte vierge ou d'un Sacré-Cœur. Le fait même de choisir l'apparence de la mère historique de Jésus ou de Jésus lui-même, le fait même de prendre leur nom, devrait vous faire réfléchir. Pourquoi le démon n'assume-t-il pas son identité ? Pourquoi dit-il qu'il aime tous les hommes alors qu'il commande de persécuter les chrétiens non gnostiques ? Quel est leur péché, pour qu'ils méritent vos persécutions ? Aucun. Leur seul péché, c'est de vouloir dire la vérité lorsqu'ils vous dénoncent, c'est de vouloir vous pardonner, malgré vos iniquités. Pourquoi votre démon vous fait-il protéger les prêtres pédophiles et persécuter les gens vertueux qui aiment leur prochain et pardonnent à leurs ennemis ? Est-ce un "bon" dieu, comme vous dites, en langue des oiseaux pour le désigner ? Vous savez que non.