samedi 14 avril 2018

MOT N°3 : SUR L'ATTITUDE DES ÉVÊQUES ALLEMANDS CONCERNANT LA COMMUNION




Je viens de recevoir un article de la FSSPX qui commence ainsi : "Est-il envisageable qu’un protestant puisse communier à la messe à laquelle assiste son conjoint catholique ? En février dernier, la Conférence des évêques d’Allemagne présidée par le cardinal Marx, a répondu « oui ». Mais sept prélats d’outre-Rhin, inquiets pour l’unité de l’Eglise, demandent officiellement l’arbitrage de Rome."


Mon commentaire


Depuis des siècles les kabbalistes catholiques communient en ayant la foi mais en état de péché mortel, dans leurs messes sacrilèges. Les kabbalistes protestants actuels ont la même foi que les kabbalistes catholiques et les mêmes symboles, mais il ne vivent pas leur foi kabbaliste de la même façon. La plupart de leurs cérémonies sont invalides, quoique avant ma découverte de la gnose, je crois avoir lu dans un journal "traditionnel"  que dans certains cas, certains pasteurs protestants de certaines obédiences pouvaient consacrer validement (à vérifier). Donc d'un point de vue gnostique, on peut autoriser la communion aux protestants puisque pour un gnostique, l'état de grâce et la vraie foi chrétienne ne sont pas requis, étant donné que les gnostiques catholiques n'ont pas eux-mêmes ni la vraie foi, ni l'état de grâce. 


Protester à Rome est jouer la comédie. Mais il faut bien le faire encore quelques années, si l'on veut être crédible pour les fidèles pas initiés. Il y a encore un nombre suffisamment important de fidèles non initiés pour qu'on ait besoin de continuer à jouer la comédie. Combien ? Je ne le sais pas avec certitude. Ce que je sais avec certitude, c'est qu'ils sont la minorité. 


Les réformes gnostiques passent toujours de la même façon: un chef commence à dire une énormité et est aussitôt combattu mais en même temps, une petite partie commence à le suivre, puis peu à peu tel et tel commencent à faire semblant de changer d'avis, (alors qu'ils étaient d'accord avec les plus progressistes dès le début, mais il fallait jouer la comédie de la résistance). Puis peu à peu, à mesure que le danger de réaction s'estompe, les chefs cultivant leur image de conservateurs rejoignent les progressistes jusqu'à ce que le groupe progressiste devienne la majorité, puis, enfin, la réforme scandaleuse finit par passer. Bref, c'est la technique des menteurs gnostiques dans tous les domaines : culturel, politique, religieux. 


Ils agissent par imprégnation des idées. La force de l'imprégnation d'une idée est forte. C'est un processus psychologique analogue à la technique de la désensibilisation pour les allergiques. Cela marche dans les deux sens. On peut, à force de répéter une idée, la faire accepter par la population, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Par mon blog, je veux recommencer une imprégnation d'idées chrétiennes non gnostiques, afin de montrer aux gnostiques que la religion chrétienne non gnostique est la plus humaine, la meilleure pour la société. Elle prône les dix commandements et la loi d'amour de l’Évangile. 

Note : Il est possible que le mot évangile ait un sens gnostique isiaque, en langue des oiseaux. J'en ai plusieurs indices. Ce n'est pas en ce sens, s'il existe (à vérifier), que j'utilise ce mot. Je n'écris pas en langue des oiseaux.