jeudi 12 avril 2018

MOT N°1 : LE CONCEPT MENSONGER D'OGRE.




Kronos, titan, dieu du temps, symbolisant Jahvé en langue des oiseaux kabbaliste.
Je lance aujourd'hui une nouvelle sorte d'article, le mot. En raison d'un très grand nombre d'activités, je n'ai durablement pas le temps d'écrire de véritables articles pour ce blog pendant quelques mois et pourtant, il y a encore beaucoup de choses que je voudrais écrire. Le combat est à peine commencé. J'ai souvent des pensées, des réflexions qui me semblent importantes à communiquer à mes lecteurs, mais je n'ai pas le temps de les mettre en forme et certaines d'entre elles attendent depuis deux ans d'être dites. De plus, je ne veux pas perdre le contact avec les fidèles de ce blog, de plus en plus nombreux, qui cherchent la vérité. Vous êtes  attirés par un discours qui, s'il est parfois maladroit ou inexact, en raison de mon tâtonnement pour décrypter la langue des oiseaux, a la particularité de ne pas parler de façon codée et de vouloir dire la vérité. J'essayerai donc d'écrire très souvent en quelques lignes des pensées courtes, sans les mettre en forme, mais de façon à soutenir, mot par mot, la petite flamme qui s'est allumée, en attendant que j'ai de nouveau le temps d'écrire de façon plus construite.




Voici la première pensée :


Joseph Cambell, dans son célèbre livre Le héros aux mille et un visages, indispensable pour apprendre les symboles gnostiques, explique que  Dieu le Père est souvent symbolisé par un ogre, dans les histoires. C'est une allusion au mythe de Kronos-Saturne, qui dévorait ses enfants. Il explique également dans ce livre que le héros des histoires est Jésus.


Un article très bien fait, que je ne copie pas en raison des droits d'auteurs mais qui mérite d'être sauvegardé, explique :



"Comme dans l'approche psychanalytique des contes, l'ogre ici finit par se confondre avec le père : il cherche à prendre sa place, veut partager son secret, tue comme lui pour s'accaparer l'argent et, au moment de l'arrestation, s'identifie à lui."



Ce concept d'ogre est mensonger et ceux qui l'ont lancé le savent. Il savent que Dieu est amour. C'est Saint Jean qui le dit. Le Jeudi Saint, Jésus prie afin que l'amour dont il est aimé par le Père soit également en tous ceux qui l'aiment.


Nous savons que Dieu nous a aimé en ce qu'il a donné son Fils en propitiation pour nos péchés. Son Fils est actuellement ressuscité et assis à sa droite,  glorieux et puissant, d'où il reviendra pour nous juger.

Dieu nous aime et s'est toujours opposé, dans l'Ancien Testament, au culte de Moloch, qui brûlait les enfants. Ce culte de Moloch est le culte du même faux "dieu"-démon que les gnostiques adorent quand ils vont à la messe qui consacre le vin du calice en Satan-Isis.

- Les chrétiens non gnostiques adorent Jahvé, qui a envoyé son Fils pour nous sauver.

- Les gnostiques adorent Moloch, qui réclame des sacrifices humains, même s'ils appellent mensongèrement Jahvé "Moloch", en langue des oiseaux et qu'ils font semblant, pour ceux qui sont suffisamment initiés, de croire que Jahvé est Moloch. Les vrais gnostiques savent que Moloch est en réalité leur propre dieu, Satan, et non Jahvé. 

Historiquement et théologiquement, la gnose adore Moloch, qu'elle le veuille ou non. La gnose adore donc un ogre. 

Théologiquement et en vérité, les gnostiques adorent également les démons de l'animisme, qui réclament des pratiques relevant du cannibalisme. 

Donc théologiquement, l'ogre, c'est le dieu de la gnose kabbaliste, maçonnique, animiste, hindouiste, islamique, catholique, orthodoxe, protestante, mormone, etc. René Guénon explique en effet que toutes ces religions, y compris la religion catholique, qui n'est autre que la kabbale judaïque ayant infiltré au IVe siècle la véritable Église chrétienne fondée par Jésus, adorent le même Dieu, Horus-Satan-Isis-yin.

Le véritable ogre n'est pas Jahvé, c'est Satan-yin

Ce n'est pas parce que Satan-yin-ogre-Moloch se déguise en sainte Vierge à Lourdes ou en Sacré-Cœur à Paray-le Monial, qu'il est gentil. Il prouve juste son mensonge, en se déguisant.

Jésus, le vrai Jésus historique non gnostique, vaincra un jour tous les menteurs. 

Je le prie d'éclairer les gnostiques à l'esprit christique qui sont trompés par les mensonges de la gnose et croient se battre pour un dieu d'amour, quand ils se battent pour un ogre. 

Je voudrais que les chrétiens sachent que toutes les pratiques cruelles que l'on reproche à l'Église catholique : débordements des croisades, inquisition, pédophilie, sont le fait de la gnose qui les a dirigé entièrement et qui protège actuellement la pédophilie, chez les ecclésiastiques. Il n'y a aucun prêtre pédophile qui soit chrétien. Ils sont tous gnostiques et adorent tous Isis-Satan-Moloch-ogre.

Le dieu de la gnose est un ogre.

Choisissons Jahvé qui nous aime au point d'avoir donné son Fils. Il écrasera un jour le dieu-ogre de la gnose. C'est une vérité certaine car elle est solennellement dite par Jésus à Saint Jean, dans l'Apocalypse.