vendredi 2 mars 2018

STELLA MARIS EST ISIS EN LANGUE DES OISEAUX LATINE. SAINT BERNARD DE CLAIRVAUX KABBALISTE (suite)





Stella Maris-Isis. Remarquez le déhanchement isiaque lascif, avec la jambe droite-yin-Netzah-Vénus croisée devant la jambe gauche-yang-Hod-Jésus-Hostie. (cf. cet article détaillé sur le sujet + dernier paragraphe de l'article sur spes, à ce sujet, ainsi que l'article yin-yang) Voici le démon répugnant qu'adorent la plupart des faux chrétiens. Ce déhanchement évoque le serpent Kudalini kabbalistique.


Pour en savoir plus sur Isis, j'ai lu un article qui nous apprend que l'expression Stella Maris (étoile de la mer) signifiait "Isis", chez les romains :
"Isis plus tard eut un culte important dans le monde Gréco-romain, avec des sanctuaires à Délos et Pompéi. Son épithète latine était Stella Maris, ou "l'étoile de la mer".
Isis, comme la mère d'Horus, était par l'extension considérée comme la mère et protectrice des pharaons. Le rapport entre Isis et Horus devrait aussi influencer la conception Chrétienne du rapport entre Marie et l'enfant en bas âge Jésus Christ. La description de la tenue assise ou l'allaitement l'enfant Horus est peut-être à l'origine de l'iconographie de Marie et Jésus."


L'expression "Stella Maris" réemployée par le kabbaliste Bernard de Clairvaux, faussement appelé Saint Bernard, symbolise également Isis. Nous avons déjà commencé à étudier des indices de kabbale chez Bernard. (Faire ctrl+F et taper "bernard" dans la fenêtre, en allant sur ce lien)

J'ai trouvé un livre maçonnique qui commence à parler de kabbale autour de Bernard, sans dire directement qu'il était kabbaliste. Voici le lien. L'hypocrisie des gnostiques est difficilement supportable. 

Voici un autre livre établissant des liens entre le druidisme et Bernard de Clairvaux. Vezelay et Saint Bernard, aux éditions Trédaniel. Ce livre affirme que Bernard appartenait au courant ésotérique et druidique(1).

Voici également un extrait d'une biographie de Bernard, donnant un fort indice qu'il était kabbaliste. En effet, pour Bernard de Clairvaux, un juif non chrétien (donc kabbaliste) est Jésus lui-même.  :
" Nous avons un écho direct de cet engagement personnel de Bernard [pour sauver les Juifs des massacres] dans le Sefer Zekhira de Jeshua Ben Meïr, contemporain des événements et qui écrit ceci en témoignage : « Dans leur détresse du fait des massacres, ils crièrent vers D.ieu. Le Seigneur entendit les gémissements de son peuple et il suscita contre Belial un sage nommé Bernard de Clairvaux. Il les apaisa et leur dit : marchez sur Sion, défendez le sépulcre du Christ, mais ne touchez pas aux juifs, ne leur parlez qu’avec bienveillance, car ils sont la chair et les os du Messie, si vous les molestez, vous blesserez le Seigneur dans la prunelle de son œil ! Ainsi parlait cet homme sage, sa voix était respectée car il était aimé de tous. Il n’avait cependant reçu ni rançon ni argent de la part des juifs. C’était son cœur qui le portait à les aimer et lui suggérait les bonnes paroles pour Israël. D.ieu nous a consolés en suscitant ce juste sans lequel nul d’entre nous n’aurait conservé sa vie ».

Un autre juif de Bonn, Ephraïm, présente également Bernard comme le « sauveur des juifs » face au déchaînement de haine qui les a atteints. Et il va même jusqu’à affirmer : « cet homme connaît et comprend la religion chrétienne ! » paroles étonnantes de la part d’un juif, qui met ainsi en valeur le fait que pour Bernard la défense des juifs n’est pas une question de protection des pauvres, mais une dimension essentielle inhérente à la foi biblique." (fin de citation)

Commentaire :
Un point d'exclamation signifie Isis, la gnose, en langue des oiseaux. La "religion chrétienne!" signifie donc la kabbale chrétienne. La "prunelle de l'oeil! de Dieu" signifie l'oeil d'Horus. La défense que Bernard fait des Juifs est basée sur des principes faux : un kabbaliste n'est pas semblable à Jésus. C'est au contraire son ennemi ainsi que l'ennemi des chrétiens (sauf certains gnostiques kabbalistes à l'esprit christique qui veulent être bons avec tout le monde parce que peu initiés à la kabbale). 

Je ne dis pas qu'il fallait massacrer les Juifs mais je dis qu'il ne fallait pas les défendre sur la base de ces principes erronés qui dénotent le langage des oiseaux.  Un Juif kabbaliste étant un fils d'Horus, le faux Jésus des gnostiques, les kabbalistes se considèrent comme faisant partie du corps mystique d'Horus, appelé "Christ", d'où les comparaisons de Bernard assimilant les juifs kabbalistes à des parties du corps du "Messie"( également un autre nom d'Horus).

Toute la doctrine actuelle ecclésiale faussement chrétienne sur le "Corps mystique du Christ" est une doctrine kabbaliste affirmant que chaque kabbaliste est incorporé au démon. Bernard adhérait à cette doctrine donc il pensait que les kabbalistes chrétiens et les kabbalistes Juifs faisaient ensemble partie du Corps mystique d'Horus.

La question que se posent certains prêtres kabbalistes traditionnels actuels de savoir s'il existe un corps mystique du démon est en fait une interrogation pour savoir s'il existe un corps mystique pour les vrais chrétiens. La réponse est évidemment oui. Il suffit de lire Saint Paul qui l'affirme. 

Que de temps perdu en divagations théologiques hypocrites. 

Note :

(1) Descriptif du livre Vézelay et Saint Bernard, par les éditions Trédaniel : 



"L'histoire d'un haut-lieu, celtique puis chrétien, et les rapports méconnus de Saint Bernard avec le druidisme, le Temple et l'Islam. Collectif Atlantis : Vézelay et Saint-Bernard - Qualifié par Maurice Barrès de "colline inspirée", Vezelay, haut lieu d'Occident, est en grande partie méconnu, malgré l'affluence des visiteurs et des pélerins. Très naturellement, l'ancien haut lieu celtique est devenu chértien et les reliques de Sainte Marie Madeleine ont suscité une immense ferveur populaire. C'est alors que se construsit la prestigieuse basolique, véritable "acropole chrétienne". Mais, indépendamment de l'aspect artistique, Madeleine de Vezelay comporte un message symbolique et initiatique, pratiquement jamais mis en lumière. Ce message, compris des hommes du Moyen-Age, explique le choix de Vezelay comme l'un des points de départ vers Saint-jacques de Compostelle, ainsi que le choix fait par Saint Bernard de ce lieu privilégié pour précher la seconde croisade." (fin de citation)



Commentaire :


Quand on lit l'oeuvre de Bernard, on voit qu'il écrit en langue des oiseaux. Par exemple dans son fameux sermon où il répète : "regarde l'étoile, appelle Marie" ou dans le "salve regina" et le "Souvenez-vous", prières à Isis. Bernard est kabbaliste et est un des faux docteurs sectateurs de Jézabel que Jésus dénonce dans l'Apocalypse, en l'Eglise de Thyatire, au chapitre II.



Je ne sais pas si les fautes d'orthographe des éditions Trédaniel sont symboliques ou non : "chértien" au lieu de "chrétien" et "basolique" au lieu de basilique. Je les laisse à la sagacité de mes lecteurs.