lundi 31 décembre 2018

LA GNOSE ET LA LOGIQUE OU LA RAISON


Représentation symbolique de l'arbre de vie kabbaliste. 

A droite, les éclairs (symbole de Zeus-Jupiter, image du vrai Dieu non gnostique, en langue des oiseaux), la couleur rouge du panneau et le mot "raison" symbolisent le vrai Dieu non gnostique de la Bible, יחוח. Il est intéressant de noter une des nombreuses inconséquences de la gnose, qui, tout en affirmant sans preuve qu'il y a un dieu au-dessus du vrai Dieu, symbolise cependant le vrai Dieu par le dieu suprême de l'Olympe, Jupiter. Cela prouve bien que la plupart des gnostiques ne croient pas au mensonge qu'ils enseignent et que le vrai Dieu non gnostique de la Bible est l' Être premier.
NB : La couleur rouge est ambivalente en gnose et symbolise aussi la grande prostituée isiaque castratrice, Cybèle, Astarté (déesse satanique isiaque ayant demandé des sacrifices humains), la sphère de l'arbre de vie nommée "Gevourah".

A gauche le soleil levant ou aurore, la couleur verte du panneau, le mot "foi" (allusion à la déesse romaine "fides-Isis") symbolisent le faux dieu gnostique, Isis, Horus-Satan. Le vert est une couleur ambivalente en symbolique gnostique, symbolisant tantôt Jésus dans l'oeuvre au blanc, tantôt la déesse Vénus-Isis, en tant que vin consacré dans le calice des messes faussement chrétiennes : en alchimie, le vin isiaque consacré est appelé "cuivre" et le cuivre-Vénus est symbolisé par la couleur verte. Cette notion correspond à la sphère Netzah de l'arbre de vie.





La gnose et la logique

Depuis que je me bats contre la gnose, j'ai pu remarquer maintes fois que la conduite des gnostiques n'était pas logique, même si par ailleurs ils sont parfois très intelligents. Dès qu'il s'agit de leur foi gnostique, ils ne raisonnent plus, renoncent au principe de non-contradiction, et procèdent par incantation. Ils s'inventent des symboles mensongers, sans aucun rapport avec les réalités théologiques, scripturaires, prophétiques et se comportent  non en fonction de la réalité objective, mais en fonction de la fiction créée par leurs symboles. Ils s'inventent une religion de mensonge dont ils savent, à différents degrés suivant leur initiation, qu'elle est mensongère. 

Ce problème est lié au fait que la gnose enseigne aux hauts-initiés que la raison et la logique sont pour le bas peuple et que les initiés, eux, ont un mode supérieur d'accession à la connaissance (gnose), par l'intuition, l'expérience directe, la confiance dans le démon, la magie. 

Ce mode de raisonnement est catastrophique car il empêche les initiés de voir la vérité au moyen de l'intelligence que Dieu leur a donné pour  discerner le bien du mal. L'intelligence humaine fait la noblesse de l'homme. Elle nous rend à l'image de Dieu (avec la volonté) et nous distingue de l'animal. Cette intelligence ne peut fonctionner que par le raisonnement, qui est un enchaînement de jugements établis en fonction des réalités découvertes au moyen des sens et de l'expérience. 

Pour le gnostique initié, l'intelligence ne doit plus être discursive et rationnelle, mais intuitive, c'est-à-dire accepter les affirmations que lui fait le démon et les connaissances qu'il lui donne sans les vérifier autrement que par la loi du plus fort qu'il constate et les prodiges magiques qui accompagnent ces affirmations démoniaques. L'intelligence est redéfinie de façon mensongère et, sous prétexte de connaissance initiatique, devient en fait une éponge absorbant passivement les mensonges démoniaques, sans plus aucun sens critique, tout en disant qu'elle a beaucoup de sens critique, puisqu'elle s'oppose aux "tabous" anciens enseignés par le vrai Dieu. 

Cette tournure d'esprit est une ruse du démon qui craint que ses serviteurs ne voient ses mensonges et sa haine et ne le quittent pour la vraie religion, la religion chrétienne non gnostique, s'ils se mettent à se servir de leur intelligence. L'Église catholique kabbaliste a vu l'objection et défend hypocritement la raison, vis-à-vis de ses fidèles gnostiques peu initiés, tout en la reniant concrètement, au niveau de ses élites et en imposant souvent l'obéissance aveugle, dans les ordres religieux et la direction spirituelle. Il faut absolument toujours et en tout refuser l'obéissance aveugle à un être humain, même si nous croyons que celui-ci est saint. Nous devons toujours garder l'usage de notre raison, c'est très important.

Voici quelques citations de hauts initiés :

René Guénon : p. 18 de Formes traditionnelles et cycles cosmiques :

"Quelle que soit d’ordinaire notre indifférence à l’égard de ce qu’on écrit sur nous, nous ne pouvons tout de même pas laisser dire que nous sommes un « logicien pur », alors que nous ne considérons au contraire la logique et la dialectique que comme de simples instruments d’exposition, parfois utiles à ce titre, mais d’un caractère tout extérieur, et sans aucun intérêt en eux-mêmes ; nous ne nous attachons, répétons-le encore une fois, qu’au seul point de vue initiatique, et tout le reste, c'est-à-dire ce qui n’est que connaissance « profane », est entièrement dépourvu de valeur à nos yeux. "


Francesco Brunelli,  grand maître de l'ordre martiniste antique et traditionnel sous le nom de Nebo (le martinisme pratique beaucoup la sorcellerie), grand hiérophante du rite de Memphis et Misraïm, grand Maître de la Rose-Croix kabbalistique (haute sorcellerie), Primat pour l'Italie de l'Eglise gnostique et apostolique universelle, membre important de la société théosophique italienne a dit :

"L'initiation prêche et enseigne : MORT À LA RAISON. C'est seulement quand la raison sera morte que naîtra le nouvel homme de l’Ère à venir, le véritable initié." 
Principi di massoneria operativa, ed. bastogi, Foggia, 1982, p.84, cité page 508 du livre du gnostique Epiphanius, Maçonnerie et sectes secrètes, le côté caché de l'histoire, ed. Courrier de Rome.

Cette phrase est à prendre à double sens : la "raison" est un nom ambivalent en langue des oiseaux, signifiant tantôt Isis (déesse Raison de la révolution française) tantôt le vrai Dieu, Jésus. Mais le plus souvent, ce mot symbolise le vrai Dieu. Donc l'un des sens de cette phrase est l'affirmation qu'il faut tuer en soi toute influence du vrai Dieu non gnostique de la Bible pour devenir l'homme nouveau, Horus-Satan. Mais un autre sens de cette phrase est qu'il ne faut pas raisonner car c'est un mode très grossier d'accession à la connaissance, réservé au profane. Il vaut mieux procéder par révélation démoniaque, pour l'initié. 

C'est ainsi que celui qui se croit un surhomme, grâce à l'illusion de puissance que lui donnent ses pouvoirs magiques, devient un abruti qui va droit en enfer, comme un aveugle. Le démon a réussi le tour de force de lui faire croire qu'il est supérieur aux autres parce qu'il renonce à ce qui fait sa noblesse d'homme, le raisonnement. L'initié se comporte de ce fait comme un robot téléguidé. Le démon l'encourage à cela par les pouvoirs qu'il lui donne et comme il est très agréable de jouer à Simon le magicien, l'initié ne veut pas rentrer en lui-même et se convertir, car cela lui ferait perdre ses pouvoirs magiques et ses richesses temporelles, auxquelles il est attaché. Il est tenu par les hochets que le démon lui a donnés.


Le chrétien non gnostique doit renoncer à toute magie, toute intervention surnaturelle et ne doit faire confiance qu'en l'humble prière et en sa raison, magnifique outil que Dieu lui a donné pour apprendre à le connaître et à découvrir la vérité en toutes choses. Ne renonçons jamais à notre raison, car c'est une des caractéristiques  de l'homme, un des éléments qui font sa noblesse et sa supériorité sur l'animal. C'est un des éléments qui font que nous sommes créés à l'image de Dieu, l'Intelligence, à cela près toutefois que l'Intelligence divine n'a pas besoin du raisonnement, son omniscience le dispensant des étapes du raisonnement. 

Je vois venir ici le gnostique : "ah, vous voyez ! Puisqu'en Dieu il n'y a pas d'étapes du raisonnement, le haut initié, recevant une part des connaissances divines, n'en pas  besoin non plus". Il faut répondre à cela que Dieu est capable de nous prouver la véracité de ses connaissances et de ses affirmations par le raisonnement, tandis que l'initié ne le peut pas, car ses révélations sont illogiques et aberrantes. 

La différence entre Dieu et le haut initié, c'est que les connaissances que reçoit le haut initié, sont mêlées de mensonges, étant donné qu'elles viennent du démon et  non de Dieu et que les connaissances mensongères pèchent toujours par illogismeLe haut initié va donc par exemple croire dur comme fer au ciel isiaque, qui n'existe pas, malgré les multiples contradictions des révélations de ceux qui reviennent des expériences de mort imminentes, les uns affirmant la réincarnation, les autres affirmant qu'elle n'existe pas, parce qu'il aura eu lui aussi une expérience avec un défunt. Il ne remettra pas en cause la véracité des révélations qu'il a reçues, se contentant de s'accrocher au caractère surnaturel de celles-ci et de ce fait, il se fera tromper, d'autant plus que le démon étant malin, il fera se réaliser en partie des choses que le défunt (ou plutôt le démon déguisé en défunt) aura dites, accréditant ainsi les autres mensonges et illusions enseignées. 



vendredi 28 décembre 2018

LITANIES POUR OBTENIR DES GRÂCES



Explication de l'image : les quatre lettres hébraïques : iod hé vav hé, se lisant de droite à gauche, sont les lettres du nom de Dieu, le nom qu'il a donné à Moïse. Ce nom revient de multiples fois dans les manuscrits de Qûmran. D'après la transcription grecque de ce nom dans un manuscrit antérieur à Jésus, il semble qu'il se prononcerait "IAO" et non "Jahvé". Jahvé signifierait "il était" en hébreu et aurait une signification kabbaliste. Je dois encore approfondir les recherches pour être certaine de cela.



La notion de litanie



Les litanies sont, me semble-t-il, à l'origine une coutume gnostique remontant au culte d'Isis en Egypte. Des chercheurs ont en effet trouvé des litanies à Isis, tandis que dans la Bible, je n'ai pas trouvé de prière de ce type. Cependant, je ne crois pas que ce type de prière soit mauvais en soi. Je trouve qu'il peut aider à la supplication quand nous nous sentons notre âme trop pauvre pour faire des prières compliquées et que nous voulons appeler à notre secours Dieu, les anges, les saints. Il peut aider aussi le peuple à s'unir à des prières publiques de façon simple. Je propose donc des litanies non gnostiques, dont j'ai enlevé tous les faux saints et dont j'ai enlevé certaines expressions trop connotées en langue des oiseaux. J'ai cependant laissé volontairement des expressions qui peuvent s'utiliser en langue des oiseaux : "priez pour nous", "sauvez-nous", "protégez-nous", etc., car ces expressions sont du français et n'ont pas d'équivalent français qui puisse s'interpréter uniquement de façon non gnostique.

Je donne un texte de litanies qui peut servir à de multiples intentions et je préconise de changer les invocations à répéter à la fin, en fonction de la grâce que nous voulons obtenir :

- Si nous voulons prier pour la France ou un autre pays, disons à la fin de chaque invocation :
"sauvez la France, "sauvez (le nom du pays)" ou bien "protégez (dire le nom du pays)". Nous pouvons aussi prier pour le monde entier et dire "sauvez le monde", "protégez le monde".

- Si nous voulons une grâce pour nous ou une personne en particulier ou un groupe de personnes, nous pouvons dire :
"sauvez/ protégez/ éclairez/ bénissez/ inspirez/ conduisez/ fortifiez/ convertissez (choisir l'un de ces verbes) moi/ nous/ les chrétiens/ les hommes de bonne volonté/ notre famille/ ou bien nommer particulièrement la personne pour laquelle nous voulons prier. Ce peut être une personne que nous voulons convertir ou bien une personne qui souffre, ou bien une personne qui va mourir, ou bien l'un de nos proches.

- Nous pouvons aussi nommer la grâce que nous voulons de façon plus particulière, mais dans ce cas, prenons bien soin de ne demander expressément que des choses dont nous sommes certains que Dieu les veut vraiment pour nous. Ne demandons donc pas nommément des grâces temporelles (argent, examens) mais disons dans ce cas, quand il s'agit de saints : "je m'abandonne à votre intercession"/ "priez pour moi"/"priez pour que je fasse la volonté de Dieu", et quand il s'agit de Dieu : "je m'abandonne à votre volonté", obtenez-moi/nous la grâce de faire votre volonté".

Voici une liste de grâces que nous pouvons demander nommément :
- obtenez-moi/ nous une bonne mort
- convertissez moi/ convertissez ....(une personne que nous nommons).
- obtenez-moi la grâce de faire la volonté de Dieu
- éclairez-moi sur ce que je dois penser/dire/faire.

Voici les litanies que je propose. Vous pouvez les raccourcir si vous le souhaitez, en fonction de votre disponibilité. Mieux vaut faire une prière courte mais fervente que pas de prière du tout, parce que nous nous serons découragés à la vue de la longueur de celle-ci. Si nous sommes plusieurs à réciter les litanies, l'un d'entre nous dit le nom de Dieu ou du saint et les autres répondent : "ayez pitié de nous" ou l'une des invocations proposées ci-dessus.

Père, ayez pitié de moi/nous (choisir entre les deux pronoms, selon que nous sommes seuls ou non et continuer jusqu'à la fin selon ce que nous avons choisi)
Fils, ayez pitié de nous,
Saint Esprit, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un unique Dieu en trois personnes, ayez pitié de nous,


Saint Michel, ayez pitié de nous,
Saint Gabriel, ayez pitié de nous,
Saint Raphaël, ayez pitié de nous,
Tous les saints anges qui êtes resté fidèles à Dieu, ayez pitié de nous,
Nos saints anges gardiens, ayez pitié de nous,

Saint Noé, ayez pitié de nous,
Saint Abraham, ayez pitié de nous,
Saint Isaac, ayez pitié de nous,
Saint Jacob ayez pitié de nous,
Saint Joseph, fils de Jacob, qui avez été vendu comme esclave par vos frères, emprisonné, puis êtes devenu le conseiller du pharaon, ayez pitié de nous,

Sainte Sarah, ayez pitié de nous,

Sainte Rebecca, inspirée de Dieu, qui avez privilégié Jacob sur Esaü, pour le bien du peuple élu, nous enseignant ainsi que Dieu préfère un chef vertueux à un chef désigné par une règle appliquée aveuglément, ayez pitié de nous,

Sainte Rachel, mère de Joseph, ayez pitié de nous,

Sainte Judith, qui avez défendu courageusement et intelligemment le peuple élu contre Holopherne, ayez pitié de nous,

Sainte Ruth, païenne convertie, qui avez pris soin de votre belle-mère et avez mérité, par votre pureté et votre dévouement de devenir l'une des ancêtres de Jésus, ayez pitié de nous,

Toutes les saintes femmes de l'Ancien Testament, ayez pitié de nous,



Saint Moïse, qui avez sauvé le peuple élu de l'esclavage et de la persécution égyptiennes, ayez pitié de nous,
Saint Josué, qui avez éradiqué sur l'ordre de Dieu des peuples cruels et sataniques sacrifiant leurs enfants à Moloch, ayez pitié de nous,
Saint Samuel, qui avez sacré deux rois désignés par Dieu, ayez pitié de nous,
Tous les saints patriarches et juges, ayez pitié de nous,

Saint Elie, qui avez défendu le vrai Dieu, seul contre le gouvernement de votre pays, ayez pitié de nous,


Saint Isaïe, ayez pitié de nous,
Saint Ézéchiel, ayez pitié de nous,

Saint Daniel, qui avez résisté aux incitations au péché, avez été protégé dans la fosse aux lions, avez conseillé des rois et les avez rendus humbles vis-à-vis de Dieu, ayez pitié de nous,

Saint Jérémie, qui avez été en prison pour avoir dit ses péchés au peuple élu et qui vous êtes battu seul pour défendre la foi, ayez pitié de nous,

Tous les saints prophètes, ayez pitié de nous,

Saint Joseph, protecteur de Jésus, chaste époux de Marie, ayez pitié de nous,


Sainte Vierge Marie, Mère de Jésus, Mère de Dieu, ayez pitié de nous,

Sainte Elisabeth, qui avez eu la révélation de la conception miraculeuse de Jésus, ayez pitié de nous,

Saint Zacharie, père de Saint Jean Baptiste, qui avez eu la grâce de parler avec Gabriel et qui, tout d'abord incrédule et puni de mutisme par l'ange, avez ensuite chanté humblement les louanges de Dieu et prophétisé sur votre enfant, ayez pitié de nous,

Saint Jean Baptiste, apôtre précurseur de Jésus, qui vous êtes humilié devant lui et devant vos fidèles, disant que vous n'étiez pas digne de délier la courroie de sa sandale, martyr pour avoir rappelé au roi Hérode les règles de morale conjugale, ayez pitié de nous,


Saint Pierre, chef de l'Eglise établi par Jésus, qui avez eu la contrition de votre reniement, ayez pitié de nous,

Saint Jean, apôtre de l'amour, préféré de Jésus, surnommé par Jésus "fils du tonnerre", ayez pitié de nous,

Saint Jacques, frère de Saint Jean, surnommé également par Jésus "fils du tonnerre", ayez pitié de nous,

Saint André, frère de Saint Pierre, ayez pitié de nous,

Saint Philippe, à qui Jésus a enseigné l'unité de Dieu et qui avez amené Nathanaël à Jésus, ayez pitié de nous,

Saint Nathanaël, homme juste et droit, dans les pensées duquel Jésus a lu, ayez pitié de nous,

Saint Matthieu, qui avez renoncé aux biens du monde pour suivre Jésus, ayez pitié de nous,

Saint Simon, cousin de Jésus, ayez pitié de nous,

Saint Jude, qui nous enseignez dans votre épître à sauver les pécheurs de bonne volonté et à confondre les hypocrites moqueurs, et qui nous enseignez que les anges déchus et les habitants de Sodome et Gomorrhe sont punis par un feu éternel, ayez pitié de nous,

Saint Jacques, premier évêque de Jérusalem, qui nous enseignez dans votre épître à prier avec confiance pour obtenir la sagesse et qui nous enseignez à faire de bonnes actions, ayez pitié de nous,

Saint Thomas, qui avez eu la grâce de toucher les plaies de Jésus et à qui Jésus a enseigné le mérite de la foi, ayez pitié de nous,

Saint Matthias, que Dieu a désigné pour remplacer le traître Judas, ayez pitié de nous,


Tous les saints Apôtres et disciples, ayez pitié de nous,

Saint bon larron qui avez défendu Jésus sur la croix, vous oubliant vous-même, qui avez reconnu humblement la justesse de votre châtiment, vous avez fait l'acte de foi exceptionnel de reconnaître l'autorité royale de Jésus sur les âmes, bien qu'il soit torturé à vos côtés, et vous avez ainsi mérité ainsi la grâce insigne d'entendre de la bouche de Dieu votre sentence de salut. Enseignez-nous la contrition de nos péchés et la confiance en Dieu, convertissez nous,

Saint Etienne, qui avez vu le ciel ouvert et qui êtes mort en pardonnant à vos bourreaux, méritant ainsi la conversion de Saül, convertissez nous,

Saint Paul, qui, de persécuteur êtes devenu un grand apôtre, et qui d'aveugle êtes devenu voyant, converti par Jésus, vous qui êtes monté au troisième ciel de votre vivant et avez supporté avec amour des persécutions très cruelles, convertissez nous,

Saint Barnabé, ami de Saint Paul et protecteur de Saint Marc, convertissez nous,

Saint Marc, qui avez écrit l'évangile sous la dictée de Saint Pierre, convertissez nous,

Saint Luc, médecin, qui nous avez enseigné que Jésus avait été angoissé jusqu'à avoir une sueur de sang, et qui avez demandé de l'aide à Marie, mère de Jésus, afin qu'elle vous assiste pour écrire votre évangile, convertissez nous,

Saints évangélistes et prédicateurs de la parole de Dieu, convertissez nous,


Sainte Marie de Salomé, mère des fils du tonnerre, mère de l'apôtre que Jésus aimait, et qui avez été au pied de la croix, priez pour nous,

Sainte Marie de Cléophas, mère des apôtres Simon, Jude et Jacques, ainsi que de Joseph, surnommé le Juste, vous qui avez été au pied de la croix, priez pour nous,

Sainte Marie-Madeleine, pécheresse convertie, dont Jésus a loué l'intensité de la charité, qui avez eu l'honneur de laver les pieds de Jésus avec vos larmes, vous avez ému Jésus jusqu'à le faire pleurer, avant qu'il ressuscite Lazare. Vous avez versé un parfum d'un grand prix dans les cheveux du Sauveur, vous avez été défendue trois fois par Jésus contre Simon le pharisien, contre les réclamations de Marthe et contre les reproches des apôtres qui pensaient que vous gaspilliez de l'argent ;  vous avez eu la grâce d'avoir une apparition de Jésus, le matin de de la Résurrection. Priez pour nous,

Tous les saints prêtres et évêques, intercédez pour nous,
Toutes les saintes femmes, intercédez pour nous,
Tous les saints martyrs, intercédez pour nous,
Toutes les saintes vierges, intercédez pour nous,
Tous les saints confesseurs, intercédez pour nous,
Tous les saints parents, intercédez pour nous,
Tous les saints enfants, intercédez pour nous,
Tous les saints innocents, intercédez pour nous,
Tous les saints du ciel, intercédez pour nous,



Prière finale à dire si nous sommes plusieurs à prier ensemble

Dieu infiniment bon et saint, Dieu infiniment miséricordieux, regardez s'il vous plaît avec bonté vos serviteurs qui vous implorent. Ecoutez notre prière, nous vous en supplions. Faites que par l'intercession de vos saints et l'intercession de Jésus, notre médiateur, nous obtenions la grâce que votre volonté s'accomplisse parfaitement en nous et en ceux que nous aimons. Nous vous prions particulièrement pour ... (nommer la grâce désirée et ajouter "si c"est votre volonté", s'il s'agit d'une grâce temporelle). Nous avons confiance en votre miséricorde et en l'intercession de vos saints, nous avons confiance en votre amour.
Amen.

Prière finale à dire si nous sommes seuls à prier 

Dieu infiniment bon et saint, Dieu infiniment miséricordieux, regardez s'il vous plaît avec bonté votre serviteur/servante qui vous implore. Ecoutez ma prière, je vous en supplie. Faites que par l'intercession de vos saints et l'intercession de Jésus, notre médiateur, j'obtienne la grâce que votre volonté s'accomplisse parfaitement en moi et en ceux que j'aime. Je vous prie particulièrement pour ... (nommer la grâce désirée et ajouter "si c"est votre volonté", s'il s'agit d'une grâce temporelle). J'ai confiance en votre miséricorde et en l'intercession de vos saints, j'ai confiance en votre amour.


Amen.

















lundi 24 décembre 2018

GLOIRE à DIEU ET PAIX SUR LA TERRE





Je souhaite à tous mes lecteurs de bonnes fêtes et beaucoup de grâces. 

Jésus, Dieu, s'est anéanti sous la forme d'un petit bébé pour nous rendre participants de sa nature divine. Il l'a fait afin de nous apprendre l'humilité et la douceur. Il a jugé dans sa sagesse infinie que c'était la meilleure façon de sauver le  monde. 

En cette nuit où la plupart blasphèment et où les gnostiques célèbrent la naissance d'Horus, offrons à Jésus notre amour, notre bonne volonté et redisons lui que nous avons confiance en lui. Ce frêle enfant est Dieu et il peut tout. 


Le monde et la France sont en danger de guerre et de crise grave. Dieu peut nous sauver, si suffisamment d'âmes se tournent vers lui. Dieu a dit à Abraham qu'il n'aurait pas détruit Sodome s'il y avait eu dix justes dans la ville. Consacrons la France et le monde à Jésus, dans notre cœur. Consacrons lui toutes les personnes de bonne volonté du monde entier, spécialement Emmanuel Macron, et demandons-lui de l'éclairer, d'éclairer les personnes de bonne volonté.

mercredi 19 décembre 2018

LIENS VERS LES DIFFERENTES BIBLES - BIBLE MASSORETIQUE - VULGATE- VETUS LATINA - SEPTANTE - QÛMRAN


Grottes de Qûmran



Les textes bibliques suivants sont rangés par ordre de fiabilité, de la traduction la moins fiable et la plus déformée par la kabbale à la version la plus fiable. La version la plus fiable est la version non kabbaliste des manuscrits de la Mer Morte, à Qumran, mais ils sont incomplets.


Bible massorétique :


Cette Bible est la plus déformée par la kabbale car elle a été principalement été réécrite par des rabbins Juifs entre le VIIe et Xe siècle après Jésus-Christ, officiellement pour changer le texte ancien de la Bible qui était considéré comme trop favorable à la religion chrétienne et à Jésus. Certains versets sont donc déformés et disent autre chose que le texte initial hébreu, qui a été détruit. Cette Bible n'attaque pas la foi mais dit parfois autre chose qui n'a rien à voir avec le texte initial, en certains versets. 

Cependant, la Bible massorétique de Crampon de 1923 a parfois omis de faire des déformations qui ont été faites en revanche par la Vulgate. En certains lieux, elle parle moins en langue des oiseaux que la Vulgate. Donc pour certains versets, elle est meilleure que la Bible écrite par Jérôme de Stridon. De plus, il y a une différence entre la Bible massorétique judaïque et la Bible massorétique non judaïque, les catholiques ayant fait une version massorétique allégée, s'éloignant moins du texte biblique initial que les Juifs. Enfin, Crampon fait parfois de très bonnes notes, très éclairantes, détruisant sans le dire certains mensonges de la Vulgate ou de commentateurs kabbalistes ante-Vatican II de la Vulgate, interprétant certains versets de façon volontairement mensongère.

La Bible massorétique catholique la plus connue est celle du chanoine Crampon. Il y a plusieurs versions de Crampon. Il existe une version moderne post Vatican II, déformant davantage le texte original. Les catholiques kabbalistes traditionalistes recommandent la Crampon de 1923. La plus ancienne Crampon date de 1894 mais je ne suis pas certaine que ce soit celle qui soit la plus fidèle au texte original biblique. Je crois me rappeler avoir lu que cette version contenait certaines erreurs qui ont été corrigées ensuite, mais je ne suis pas certaine de confondre avec une autre Bible. Il faudra de toute façon voir et enquêter par soi-même car même si je me souviens bien, il est possible que ces erreurs n'en soient pas et soient une fidélité trop grande au texte, une fidélité qui aurait gêné certains kabbalistes. C'est seulement une hypothèse. Dans ce domaine, le mensonge de la gnose règne partout, donc il faut tout vérifier : 

Bibles Crampon  de 1923  et  1894 :




Vulgate : 

Cette Bible a été écrite à la fin du 4e siècle, par le faux Saint Jérôme, un kabbaliste en réalité, nommé Jérôme de Stridon. Elle est entièrement en langue des oiseaux. Quelques versets ont été volontairement déformés, moins souvent déformés, toutefois, que dans la Bible massorétique et de façon n'attaquant pas la foi chrétienne. Simplement, c'est autre chose que le texte original qui est dit. La Vulgate est la version officielle de l'Eglise catholique. Il existe plusieurs versions de la Vulgate car elle a été remaniée au fur et à mesure des siècles. Jean-Paul II, ne la trouvant pas encore assez déformée, a fait en 1979 une nouvelle version, nommée Nova Vulgata.

Jerôme a combattu la Bible Septante, qui était la référence biblique jusqu'à son époque et à partir de laquelle il aurait normalement dû traduire la Vulgate. En effet, les Juifs avaient déjà détruit les Bibles hébraïques non gnostiques et avaient commencé à écrire un texte hébraïque gnostique intermédiaire entre la Bible non gnostique et la Bible massorétique qui a suivi. Mais Jérôme avait toutes les audaces. Il a donc affirmé que la Septante n'était pas inspirée, alors qu'il savait très bien que c'était la Bible dont se servaient principalement Jésus et les apôtres, au motif que la Septante était une traduction grecque du texte hébreu.  Il a donc prétendu traduire la Vulgate à partir des textes hébreux, qu'il disait inspirés.  Il savait en réalité que les textes hébreux étaient déjà trafiqués, depuis l'an 70 environ. Certains kabbalistes, comme Augustin, voyant que les affirmations mensongères de Jérôme ne passaient pas auprès des chrétiens, ont fait semblant de défendre la Septante en disant que son texte était inspiré de Dieu, afin d'empêcher une trop grosse révolte. La Vulgate est donc une révolution dans l'Eglise, une sorte de coup de force pour détrôner la Septante non kabbaliste. 

La langue des oiseaux de la Vulgate est globalement moins déformante que la celle de la Bible massorétique et elle est plus souvent plus proche du texte original de la Bible. Certaines de ses notes détruisent sans le dire des mensonges des notes ou des versets de la Bible massorétique, de même que la Bible massorétique détruit des mensonges de la Vulgate. Il faut donc comparer sans cesse les Bibles, sur des versets qui paraissent mal traduits ou douteux, comparer les traductions, comparer avec le texte latin ou hébreu de chacune, souvent moins déformé que le français, comparer les notes explicatives entre elles. Les notes sont souvent en langue des oiseaux et mensongères en cette langue, mais comme elles sont très différentes d'une Bible à l'autre, elles se détruisent ou se corrigent parfois mutuellement ou bien elles sont complémentaires.

Vulgate en français de Fillion : elle est considérée comme étant la meilleure version ancienne ante Vatican II et considérée comme la version contenant le plus de notes.



Autre Vulgate, Bible Vigouroux, pour comparer :

Vulgate en latin, texte de 1899, Vulgate Clémentine, Bible de Douay- Reims :




Bible Vetus Latina (Vieille Latine) :

Cette Bible est d'une grande valeur car elle donne le texte biblique qui était en vigueur avant le remaniement de Jérôme, commencé en 385 après Jésus-Christ. La Bible Vetus Latina avait déjà commencée à être remaniée de façon kabbaliste, depuis Constantin en 313, et même peut-être par certains kabbalistes légèrement antérieurs à 313, mais la déformation est bien moindre que celle de la Vulgate qui a fait un tollé, au début chez les chrétiens. Jérôme était considéré à raison par beaucoup de chrétiens de son époque comme très peu fiable théologiquement. Le fait qu'il avait fait sa traduction avec des rabbins Juifs anti-chrétiens a profondément choqué certains chrétiens, qui ont essayé de s'y opposer de toutes leurs forces. Les chefs kabbalistes de l'Eglise ont dû user de toute leur autorité pour imposer Jérôme, leur complice, et malgré cela, la Vetus Latina a longtemps continué à être couramment utilisée pendant le Moyen Âge. 

Il y a plusieurs versions et traductions de la Vetus latina et ses textes ne sont malheureusement pas tous conservés et ont été détruits en partie. Dans le lien que je donne ci-dessous, il y a le texte latin de la Vulgate mis en face du texte latin de la Vetus latina et, pour certains passages où la Vetus latina a disparu, il ne reste plus que la Vulgate. 

La Vetus Latina est souvent assez proche de la Septante car elle a été traduite en latin à partir de versions très anciennes du texte grec de la Septante qui a été détruit par la suite. Les plus anciennes Vetus latina datent du IIe siècle après Jésus-Christ. Il n'y a pas de traduction française dans les liens que je donne, donc je donne également le lien vers le dictionnaire latin français Gaffiot en ligne.

Ancien Testament en latin de la Bible Vetus Latina (antérieure à la Vulgate) - tome 1

https://ia800500.us.archive.org/9/items/bibliorumsacroru01saba/bibliorumsacroru01saba.pdf


Ancien Testament en latin de la Bible Vetus Latina (antérieure à la Vulgate) - tome 2

https://ia800502.us.archive.org/15/items/bibliorumsacroru02saba/bibliorumsacroru02saba.pdf

Nouveau Testament en latin de la Bible Vetus latina (antérieure à la Vulgate) - tome unique à télécharger sur google books. 

https://books.googleusercontent.com/books/content?req=AKW5QadR8ttzp_qjgWJCOQxNfRe-VwmN9XvGEIGKi7fq1autJJ0VlTDFP2CYm-8JA_C-3U84vxK_JxUy884FI4Ari4EQp25cOWjewbwFhu3UtX4FHsCUe1bJ_MRHiktAfJiE2ruayPMX-LKbRvz46ZORYcsOzAb1zi1rWCmZ9oe97Ci-YZ1xgYHvW9H8wZxo3Rdl3gXzVYzxC0OfEI_QCIvxTDwCd0TNrkJXUrIeipVG0slogQ-DPXUiDsLUX3ARt__dpSBG3O6hcbq1uBghM-NPTJRu1xqf615H41iNfqDiC48RhjrH590


Dictionnaire latin-français Gaffiot numérisé :





La Bible des Septante, ou la Septante

Cette Bible, originellement entièrement non-kabbaliste, date initialement de -270 avant Jésus-Christ. C'est celle qui était la plus utilisée par les Juifs, du temps de Jésus. La grande majorité des citations bibliques qui sont faites par Jésus et les apôtres dans le Nouveau Testament viennent des Septante, qui était utilisée  concomitamment  à l'époque de Jésus avec une Bible hébraïque aujourd'hui disparue. La Septante est nommée ainsi parce que le pharaon Ptolémée II a demandé à 70 (ou 72 selon les versions) sages Juifs lettrés de traduire la Bible hébraïque en grec, afin qu'il puisse mieux comprendre la communauté juive qui vivait à l'époque en Egypte et qui était très importante. Le texte grec de la Septante a fait un bien énorme chez les païens car il a contribué à faire connaître la vraie religion. Il a été adopté de préférence par les Juifs qui étaient souvent bilingues, voire trilingues.

Le texte originel non kabbaliste de la Septante a disparu mais le texte actuel, quoique remanié en partie par la kabbale en langue des oiseaux, reste beaucoup plus proche du texte biblique originel que les textes massorétiques et que la Vulgate. Concernant par exemple une étude que j'ai faite sur l'avortement condamné par la Bible,  j'ai vu une grande similitude entre la Septante et la Vetus latina, qui s'opposent ensemble sur ce point à la Vulgate. Jérôme a complètement truqué et déformé le verset, que nous étudierons prochainement. Ce truquage est révélateur d'un esprit avorteur chez Jérôme, même si ce qu'il dit ne va pas contre la foi chrétienne. Il s'est contenté de déformer la parole de Dieu.



Voici le texte le plus ancien et le plus fiable de la Septante que je connaisse. Il est en français et date de 1865. C'est la traduction de P. Giguet en 4 tomes. Il n'y a que l'ancien Testament. Je ne connais pas encore à la date d'aujourd'hui une version du Nouveau Testament en grec qui soit non kabbaliste. Je n'ai pas encore étudié la question.

J'ai sauvegardé également moi-même cette version, au cas où elle disparaîtrait un jour. Je conseille à tous mes lecteurs de garder cette Bible ainsi que la Vetus latina et Qûmran sur leur ordinateur. :

Tome 1 Giguet :  contient Pentateuque, Josué, Juges, Ruth :

https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/18/giguetvol1text/


Tome 2 Giguet : contient Rois, Paralipomènes, Esdras, Néhémie, Tobie, Judith, Ester :

https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/18/giguetvol2text/


Tome 3 Giguet : contient Job, Psaumes, Proverbes de Salomon, l'Ecclésiaste, le Cantique, Sagesse de Salomon, l'Ecclésiastique, Osée, Amos, Michée, Joël, Abdias, Jonas, Nahum, Habaduc, Sophonie, Agée, Zacharie, Malachie

https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/18/giguetvol3text/


Tome 4 Giguet : Isaïe, Jérémie, Baruch, Les lamentations de Jérémie, Ezéchiel, Daniel, Les deux livres des Maccabées.

https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/18/giguetvol4text/


Bible en ligne en grec, ancien et nouveau testament grecs :
 https://theotex.org/theotex_read.html


Pour connaître les vissicitudes du texte de la Bible et comprendre les textes kabbalistes et non kabbalistes, on peut lire ce livre très bien fait, écrit un peu en langue des oiseaux, mais bien documenté : Nous nous en resservirons. Je conseille à tous de le télécharger et de le garder précieusement : https://digilander.libero.it/domingo7/Septante.pdf
Il est écrit par les auteurs de la Bible d'Alexandrie qui est la Septante que l'on tente officiellement de reconstituer en ce moment au plus près du texte original. Malheureusement, je ne suis pas certaine que ce but soit réellement poursuivi par tous et atteint, car certains livres que j'ai achetés m'ont paru mal traduits. Les notes sont cependant précieuses. Il faut connaître la langue des oiseaux pour bien tout comprendre.


Qûmran :


Ces manuscrits sont les meilleurs car ils ne sont pas du tout gnostiques, du fait que les grottes se sont retrouvées fermées au cours du Ier siècle après Jésus-Christ, probablement pendant la Grande Révolte (66-73) des Juifs contre les Romains. D'après certains indices, les chercheurs pensent que les manuscrits ont été cachés en 68 après Jésus-Christ. Les manuscrits retrouvés sont datés entre le troisième siècle avant Jésus-Christ et le premier Siècle après Jésus-Christ, les derniers manuscrits datant de 68 après Jésus-Christ.  Il y a des manuscrits de l'ancien Testament en très bon état et des manuscrits du nouveau Testament en fragments (l' évangile de Saint Marc, la 2e épitre de Saint Pierre, les Actes des Apôtres - rédigés en 62 après Jésus-Christ, l'épître de Saint Jacques, l'épître aux Romains).

La découverte des manuscrits de Qûmran a été un coup pour la gnose car à ce moment, beaucoup de ses mensonges ont été prouvés : l'évangile selon Saint Marc, qui était daté tardivement s'est trouvé antérieur à 68 (on pense même antérieur à 50), les traductions de la Septante grecque, tant critiquée et méprisée tout au long des siècles se sont trouvées conformes au texte hébreu non gnostique, tandis que les traductions de la Bible massorétique et la Vulgate, faites à partir de textes hébreux kabbalistes ont été parfois prises en défaut.

Pour comprendre les manuscrits de Qûmran, il faut apprendre l'hébreu.Ceux qui ne savent pas l'hébreu peuvent consulter la traduction anglaise qui pour l'instant me paraît bonne et exacte, pour les quelques textes que j'ai eu l'occasion d'étudier.

Voici la liste des fragments du Nouveau testament qui ont pu être identifiés.

Source, un article bien fait de la CRC (que je ne soutiens pas, pour des raisons graves qui seront détaillées plus tard, mais qui est bien documentée dans ses études).



Manuscrit 7Q5 correspondant à Marc 52-53


Consultation des manuscrits originaux de Qûmran en ligne sur le site du Musée d'Israel :
http://dss.collections.imj.org.il/


Téléchargement des manuscrits hébreux et grecs qui ont été transcrits à la machine dans leur langue d'origine

https://downloads.thewaytoyahuweh.com/


Consultation des traductions anglaises de ces manuscrits :

Dead Sea Scrolls Bible Translations 

http://dssenglishbible.com/index.htm



lundi 10 décembre 2018

ENQUÊTE EN COURS AU SUJET DE LA PRONONCIATION DU TÉTRAGRAMME : JAHVÉ , IAO OU ENCORE UN AUTRE NOM ?



Différentes translittérations du tétragramme au fil des siècles. 
On aperçoit IAO en grec, en premier et en dessous iod hé vav hé. Les Septante de cette époque alternaient donc iao et le tétragramme non prononcé, semble-t-il.


D'après wikipédia et plusieurs savants, ΙΑΩ (iao) est le mot le plus ancien employé pour transcrire le tétragramme, dans le manuscrit de la Septante. C'est le cas pour le manuscrit de Qumrân 4Q120 du 1er siècle av. J.-C.


Je n’ai pas encore eu le temps d’investiguer sérieusement sur la prononciation originelle du Tétragramme. Je dis « Jahvé » pour l’instant, car je sais que le vrai Dieu est combattu sous ce vocable par la kabbale, qui utilise cette prononciation de façon ambivalente, mais il est fort possible que le Tétragramme ne se prononçait pas ainsi autrefois car « Jahvé » signifierait en hébreu : « il était ». Cette prononciation pourrait donc symboliser en langue des oiseaux hébraïque que le vrai Dieu appartient au passé, à une époque révolue. Je crains donc que « Jahvé » ne soit une prononciation kabbaliste du nom de Dieu, de même que « Jéhovah » est la prononciation kabbaliste féminisée du Tétragramme, la terminaison « AH » marquant le féminin, en hébreu. Le nom « Jéhovah » désigne Isis en langue des oiseaux et est attribué à la sphère Binah-Isis de l’abre de vie kabbaliste. 

Irénée de Lyon connaissait la prononciation IAO et il a combattu cette appellation, disant qu’elle était gnostique mais le manuscrit de Qûmran datant du 1er siècle avant Jésus-Christ, il n'y avait pas de gnostiques anti-chrétiens à cette époque. Par contre il est vrai qu'il pouvait y avoir des ésotéristes (cf. les plaintes de Dieu à Jérémie, sur l'emploi de son nom associé à celui d'autres faux dieux.)

 Je n’ai pas encore étudié complètement Irénée mais je crois pouvoir dire à certains indices que c’était un des premiers gnostiques infiltrés dans l’Église, tout en faisant semblant de combattre la gnose. 

Le cardinal Barbarin a demandé au pape François de proclamer Irénée « Docteur de l’unité de l’Église », or tous les Docteurs de l’Église sans exception sont gnostiques et le cardinal Barbarin et le Pape François sont gnostiques. 

A l’occasion d’une conférence prononcée dans la cathédrale de Versailles le 4 janvier 2011, le cardinal Barbarin  a dit avoir appris par cœur la chahâda pour la réciter au chevet des musulmans mourants. La chahâda est la profession de foi de l’Islam : « Il n’est pas d’autre dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète». « Allah » est Isis-Allat, en langue des oiseaux. Je n’ai donc pas du tout confiance en Irénée que le cardinal Barbarin veut mettre Docteur. 

La prononciation du tétragramme est donc peut-être IAO, malgré ce que dit Irénée, car la lettre vav peut se prononcer soit V, soit O en hébreu. 

Un autre indice de la prononciation IAO est la chanson « Old MacDonald had a farm IAIAO », car « old MacDonald » signifie « Jahvé » en langue des oiseaux, de même que nous avons déjà étudié que Donald et le clown Ronald symbolisaient Jésus ou Jahvé. 

Cette enquête est à poursuivre avec précaution car Aleister Crowley utilise l’invocation IAO en Magick et IAO est le logo ésotérique de nombreuses entreprises. Si le terme originel IAO est vraiment le bon, il a actuellement été aussi perverti, comme les autres noms de Dieu et est devenu ambivalent, signifiant tantôt le démon, tantôt le vrai Dieu.


Note

(1) Ce même article de wikipédia fait des mensonges éhontés sur Jahvé qui aurait été soi-disant la même chose que Moloch et aurait réclamé des sacrifices humains, alors qu'au contraire Jahvé punit explicitement les Juifs dans la Bible à cause de ce culte : Jérémie ch. XXII, 34-36 :
Ils ont placé leurs monstrueuses idoles dans le temple auquel mon nom est associé, de manière à le rendre impur.
Ils ont construit des hauts lieux en l’honneur de Baal, dans la vallée de Ben-Hinnom, pour offrir leurs fils et leurs filles en sacrifice à Moloc. Cela, je ne l'avais pas ordonné, cela ne m'était pas venu à la pensée : commettre de telles horreurs pour faire pécher Juda !
Et maintenant, voici ce que dit l’Eternel, le Dieu d'Israël, à l’intention de cette ville, que vous présentez comme livrée entre les mains du roi de Babylone, vaincue par l'épée, la famine et la peste 

 Je veux donc vérifier les autres affirmations de l'article sur le nom de Jahvé.