mardi 31 octobre 2017

Symbolisme ambivalent de la lettre R (Resh, Reish, Rosh), signifiant "tête" en hébreu. Le serpent tentateur du paradis terrestre : Isis. Serpent écrasé sous le pied de la fausse Marie isiaque, symbole de Jahvé. La pomme, symbole de Jésus ou d'Isis. Prise de contrôle psychologique par la kabbale et le démon sur les fidèles. Explication des mots culture, agriculture, laboureur, laboureur du ciel, chasse, chasseur, raisonneur, curiosité, curieux en langue des oiseaux. Explication du symbolisme de Saint Jean Baptiste, Salomé, Saint Jean l'Évangéliste, Sainte Marie Madeleine, Janus, Jean qui grogne et Jean qui rit.




19/11/2017 : modification de l'article avec un petit ajout sur les Septante. Tapez ctrl+F et septante.

La lettre R, en hébreu, signifiant "tête", se prononce Resh, Reish ou Rosh. Cette lettre est ambivalente, en langue des oiseaux, c'est-à-dire qu'elle désigne soit Jésus, soit Isis, suivant le contexte.

Le strong Rosh (qui a donné "roche" en français) est utilisé pour parler de la tête du serpent qui sera écrasée par la femmeLa gnose a perverti le sens premier de la Bible et l'a inversé. En symbolique inversée gnostique, la femme qui écrase la tête du serpent est Isis et le serpent est le vrai Dieu, Jahvé. 

Dans la statuaire catholique gnostique, les statues de vierge écrasant le serpent sont des représentations d'Isis écrasant Jahvé. La lettre R signifiant tête et étant utilisée pour parler de la tête du serpent, elle symbolise donc parfois la tête de Jahvé écrasée ou Jésus qui "erre"(R) et qui est appelé "Juif errant" dans le tarot ou dans des sketchs de Coluche. Le mot "tête" en langue des oiseaux peut signifier également le phallus. En littérature, en art, un homme avec la tête coupée symbolise Jésus subissant la messe kabbaliste "alchimique"(1).  

Pour mieux signifier Jahvé dans le serpent écrasé, on représente parfois le serpent avec une pomme dans la bouche. 



Le symbole de la pomme

Pomme se dit Kaphtore en hébreu.Je ne sais pas encore si cette étymologie se retrouve dans la langue des oiseaux française. Il existe plus de 100 profils facebook associant le nom "Jesus" et le nom "pomme". Cette pomme, loin d'être la pomme qu'a mangée le vrai Adam du Paradis terrestre, peut symboliser, me semble-t-il, deux choses : 

1) c'est un symbole phallique de Jésus, nommé "pomme" en langue des oiseaux. L'âne de Teddy, s'appelle Pom, dans la bande dessinée "Pom et Teddy". Depuis les temps romains, Jésus est représenté comme un âne, à cause du mot hébreu ana signifiant "moi", "je" avec emphase. "Moi" et "je" sont deux pronoms attribués à Jahvé, 80% du temps, en langue des oiseaux. Donc un âne qui s'appelle Pom symbolise Jésus. Teddy symbolise Dieu le Père et sa petite amie symbolise Isis.

Christ à tête d'âne du Palatin



Ces dernières images viennent du site drawception, assez riche en images blasphématoires. Si l'on cherche un symbole, on peut taper dans google image : "drawception" "jesus" et le mot que l'on cherche en anglais.

1) Voici trois profils facebook désignant Jésus en tant que "pomme" : 
1 Apple Jesus (Jésus crucifié), 
2 Apple Jesus (représenté par des voitures et des camions qui sont des symboles de Jésus, nous l'avons étudié.) 
3 Jésus en tant que logo de la firme APPLE, en tant pomme croquée, allusion à la fraction de l'hostie donnée à Isis, dans le calice de vin isiaque, lors les messes sacrilèges).

2) La pomme est parfois Isis, le fruit défendu, un symbole de l'union sexuelle sacrilège de l'hostie consacrée avec une femme, dans les messes noires et un symbole de l'union de Jésus avec le sang isiaque, dans la voie humide alchimique (messes kabbalistes dites par des prêtres hypocrites faussement chrétiens). Jésus est alors assimilé à Adam, qui croque dans le fruit défendu qui est la femme, Isis. Dans ce cas les profils facebook s'appellent "Apple de Jesus" et comportent une image de femme, en tant que logo.

Les images de cochons morts et rôtis, représentés avec une pomme dans la bouche représentent également le même symbole blasphématoire que le serpent avec la pomme dans la bouche, puisque nous avons vu précédemment que les porcs symbolisent Jahvé, en langue des oiseaux kabbaliste.


Illogisme de la gnose, qui inverse les symboles au milieu de la même histoire, pour les adapter à ses mensonges.

La gnose est absurde car les gnostiques savent que le serpent enroulé autour de l'arbre et tentant Adam et Eve est Isis, qu'ils adorent. La peinture gnostique représente souvent le démon tentateur avec une tête de femme (Isis-Satan). 



Donc d'abord la gnose présente Isis en tant que serpent puis ensuite le serpent est transformé en Jahvé auquel il faut écraser la tête. Cette absurdité kabbaliste montre bien que le gnostique ne réfléchit pas sur le fond théologique mais est ballotté de symbole en symbole et de mensonge en mensonge. Du moment qu'il peut blasphémer, il est content. Il ne cesse de faire des signes et des sous-entendus hypocrites en langue des oiseaux mais il s'interroge peu sur la vérité et la logique de ces signes. Il oublie de se demander s'ils ne sont pas mensongers.

La lettre Resh expliquée en langue des oiseaux

Le site kabbaliste soleil de lumière explique en langue des oiseaux l'ambivalence de la lettre "reish" : "Le nom de la lettre "Resh", est un mot évoquant la pauvreté et la misère mais, par sa racine, dans le sens de "repartir de zéro". Mais le sens premier vient du mot "Resh" araméen signifiant 'tête' et qui correspond au mot hébreu "rosh", qui en plus de la signification "tête", évoque aussi le 'principal" et le "plus haut en son genre"."
Commentaire : Le sens premier de la lettre Resh est donc un sens isiaque.

a) Voici quelques citations de ce site ou Reish est assimilé à Jésus. Je mets en orange les mots symbolisant Jésus et en bleu les mots symbolisant Isis ou Horus :

" Bienheureux les pauvres en esprit, car le Royaume de Dieu [faux paradis isiaque, sens initial de la Bible perverti et inversé par la gnose] leur appartient ". Matthieu, 5.3.

L'Intelligence du cœur [Isis-Horus, nommée Coeur (Hor en égyptien)] sait déjouer les pièges des "appâts-rances "[Jésus]. 
Commentaire :
Le mot "apparence", en langue des oiseaux, est ici décrypté par ce site kabbaliste, qui en a volontairement changé l'orthographe pour mieux nous l'apprendre.

Le site soleil de lumière continue :
Plonger dans le rayonnement émeraude de Reish nous permet de lâcher le mental [ce mot, important à connaître, symbolise Jésus ou Jahvé] et les fonctionnements de l'intellect, pour laisser s'épanouir notre intuition [Isis] et entendre les messages de notre Etre de lumière. [Isis]

Reish est inestimable pour libérer notre âme des réflexes de l'orgueil, de la possessivité, et de l'égoïsme en général [un général symbolise Jésus mais ce mot est peut-être ambivalent]. Pour cette humanité morcelée qui a oublié son origine divine [fausse déesse Mère isiaque imaginaire des gnostiques], qui a perdu la conscience qu'elle formait un Corps Unique [Adam Kadmon isiaque (2)], le monde est terrifiant, le danger est partout. Rien n'est stable et durable pour le regard qui ne voit plus la Lumière éternelle [Satan-Isis]. En réaction à la peur s'est formé l'ego, et tout [Jésus, ici. Tout est un mot ambivalent] ce qui entretient la séparation, source de souffrance. Nous cherchons vainement à contrôler, maîtriser notre quotidien [je ne sais pas avec certitude ce que signifie ce mot mais il faudra apprendre car on parle de "pain quotidien" dans le Notre Père et les gnostiques y attribuent un certain sens] avec notre personnalité humaine limitée, et notre impuissance attise la peur et entretient ce cercle vicieux.

- Accepter de lâcher l'avoir [Jésus] pour être [Isis, ici, mais c'est un mot ambivalent, je crois.]

- Courber la tête, abandonner l'orgueil et le contrôle mental 

Commentaire : 

La gnose kabbaliste en général incite ses fidèles à ne plus réfléchir, à abandonner le "contrôle mental", en adjoignant à cette expression la notion de Jésus. C'est une tournure d'esprit très pernicieuse et très dangereuse. Le démon ne veut pas que ses fidèles réfléchissent trop, mais plutôt qu'ils délirent sur des symboles imaginaires qui ne correspondent pas à la réalité. 

La culture 




Chouette isiaque illustrant le mot culture. 1 kilo est le symbole de Jésus. Il y a au moins une vingtaine de profils facebook associant le mot Jésus et le mot kilo.


Culture, agriculture, laboureur, laboureur du ciel, chasse, chasseur, raisonneur

"culture" et "agriculture", sont des termes désignant Isis ou la gnose isiaque, en langue des oiseaux car Osiris et Isis s'occupaient de l'agriculture tandis que le dieu Seth, symbole de Jahvé s'occupait de la chasse. Le chasseur symbolise donc Jahvé tandis que l'agriculteur symbolise le gnostique ou l'alchimiste (laboureur, laboureur du ciel), dans un certain contexte. Le bon gnostique doit être "cultivé", c'est-à-dire connaître comme Guénon la multitude des symboles et des artistes gnostiques, la mythologie. Mais surtout, il ne doit pas trop penser, se servir de son intelligence, de son raisonnement. Le mot "raisonneur" signifie Jésus, en langue des oiseaux.


curiosité, curieux

"Curiosité" ou "curieux" sont des mots très utilisés dans les CV ou de façon plus générale, pour présenter un gnostique à quelqu'un d'initié. De même l'expression : "curieux de tout". Un professeur gnostique recommandant un élève gnostique à un collègue gnostique, pourra dire : "il est très curieux", "élève curieux". Cette expression s'utilise également pour se présenter en tant que gnostique, dans un site : "Je suis très curieuse", ou bien : "un des traits dominants de ma personnalité est la curiosité". Cela veut dire que vous vous passionnez pour la kabbale et ses symboles, si vous dites cela.

Soyez curieux... mais "renoncez au contrôle du mental", au nom du "Lâchez prise" et de "la Sainte obéissance"

A l'inverse de ce que dit la gnose, il faut au contraire se surveiller et garder le contrôle mental, avoir un regard réflexif sur ce qui nous arrive pour vérifier que nous ne nous faisons pas tromper. Il ne faut jamais renoncer à notre jugement, et encore moins au nom de "la sainte obéissance", notion pernicieuse inculquée dès l'enfance aux gnostiques à l'esprit christique par leurs pasteurs immoraux pour les empêcher de réfléchir.

La sainte obéissance est une notion blasphématoire, très bien illustrée par cette image détestable :






Jésus, le vrai Jésus est présenté comme n'aimant pas manger sa soupe. La "soupe", en langue des oiseaux est le vin isiaque, dans le calice, lors du culte kabbaliste faussement chrétien. Le mot "déjà" a un sens en langue des oiseaux. Il est souvent suivi d'un point d'exclamation, qui est un symbole isiaque. Il est à rattacher je pense au strong grec NUN, signifiant "maintenant", "déjà", "à cette heure" : https://www.enseignemoi.com/bible/strong-biblique-grec-nun-3568.html

Tous ces mots signifient Isis en français, en référence à la lettre Nun, signifiant Isis. Le mot "Même" signifie Isis, en langue des oiseaux, en référence à la lettre Mem (M) de l'alphabet hébreu symbolisant la mère, la femme, l'utérus.

Toutes les plaisanteries au sujet de Toto qui ne veut pas manger sa soupe sont également des blasphèmes en langue des oiseaux, au sujet de Jésus qui n'aime pas le culte gnostique sacrilège kabbaliste des prêtres hypocrites faussement chrétiens. 

Pour les gnostiques qui ne le savent pas, Jésus ne souhaite pas obéir au diable. Il souhaite au contraire que le diable soit écrasé et les méchants punis. Il va punir le monde par une pluie de météorites, annoncée pour la période de l'Église de Philadelphie. Il y aura des millions de morts. Donc il est faux de dire que Jésus est en soumission passive. Il ne veut absolument pas obéir à Isis-Satan et est beaucoup plus fort que lui. Nous sommes dans une période d'épreuve, permise par Jésus, pour éprouver la fidélité des chrétiens. L'état d'esprit de Jésus pour notre époque est bien décrit dans le 5e sceau de l'Apocalypse correspondant à notre Église de Sardes et dans le texte de l'Église de Sardes.

Si les gnostiques à l'esprit christique obéissent aveuglement à leurs évêques kabbalistes, beaucoup moins gentils et beaucoup plus initiés qu'eux dans le mal, ils sont en grand danger de se perdre corps et âme. Un certain nombre d'évêques souhaitent en effet la mort de leurs fidèles car beaucoup de fidèles sont trop bons, ont trop l'esprit christique. Les conseils donnés pour leur âme seront forcément pour les conforter dans la confiance en Isis-Satan, le serpent maudit et pour les empêcher de faire des actions qui gêneraient la gnose.

b) Voici quelques citations du site "soleil de lumière" ou resh devient la tête en tant que "Chef", "le principe", la déesse Mère (imaginaire) isiaque.

Une aide précieuse [précieux = Isis-Satan] pour apaiser le mental [Jésus]

Sa présence pure et simple est une douche vivifiante [Isis] qui donne une extraordinaire sensation d'allègement.



Explication de cette image : 

Resh est au centre et symbolise le microcosme, car le point au centre de l'étoile de Salomon symbolise le microcosme, Horus. C'est le liquide du calice lors de l'oeuvre au rouge. L'étoile à six branches symbolise le macrocosme : l'esprit de Satan-Isis existant en dehors du calice kabbaliste et indépendamment de celui-ci. En français, le R isiaque est aussi par euphonie le symbole de l'air, élément se rapportant à Isis, déesse du vent. L'air est symbolisé par une épée ou une dague, dans le tarot.


Prière kabbaliste à Horus-Resh, venant du site soleil de
lumière : 

O Reish, pure Lumière,
Eclaire pour moi ton chemin de Pauvreté.
Je t'abandonne mon armure, mes masques et mon orgueil.
Je t'offre mon mental épuisé,
Et le chaos de mes pensées qui tournent,
Prisonnières des rails de L’ ancien.

Je mets genou a terre devant l'aube nouvelle.
J'offre ma tête aux rayons du Soleil. 
[ndlr : soleil levant = Horus ; il s'agit du soleil nouveau, (Horus), symbolisé par le mot Noël, enseigne ce livre en langue des oiseaux... et non du soleil ancien ou soleil couchant ou soleil noir : Jahvé ]


Ho ! Lumière, purifie mon être de tout ce qui n'est pas Toi,
Afin que je m'élance, pur et vide, dans ta splendeur.

Je suis pèlerin de la Terre.
Et j'avance dans ta vérité.
Riche de ma nudité, affranchi des anciennes vêtures.
Alors, ho ! bien-aimée Reish,
(NB : remarquez le féminin, indice isiaque, pour s'adresser à cette lettre isiaque, représentant le démon)
Tu prépares mon âme pour les Noces,
Et l'habilles de ta robe de Lumière.
Tu allumes dans mon cœur le soleil du pur amour.
En vérité, ho ! Reish, Tu ouvres ma conscience à la liberté suprême,
Ou mon âme, libérée de toute attache,
Découvre la Couronne éternelle,

La Couronne de Royauté,
Qui l'attend depuis le commencement des temps
Amen

Commentaire :
La couronne éternelle est Kether, sephira du haut de l'arbre de vie, surnommée "la couronne". J'ai cru longtemps que Kether était Jahvé et je crois l'avoir écrit une fois ou deux, mais je me suis trompée. Kether, dans la théologie kabbaliste est un Dieu gnostique favorable à Isis, au dessus de Jahvé, et antérieur à lui. Je ne sais pas encore avec certitude si réellement les gnostiques cultivés croient qu'il y a un dieu au-dessus de Jahvé, ou bien si, pour les initiés, Kether est une place qui sera occupée plus tard par Horus. Il y a un flou à ce sujet. La doctrine mensongère officielle est qu'il y a un dieu antérieur à Jahvé, qui a créé le Yin-Isis et le Yang-Jahvé. Il est entièrement faux d'affirmer qu'il y a un Dieu au-dessus de Jahvé, le Dieu de l'Ancien Testament, celui que Jésus appelle son Père. Cela n'est prouvé en rien. 

La Bible des Septante non trafiquée, la seule vraie Bible

Les kabbalistes menteurs trafiquent le premier verset de la Genèse pour affirmer cela en faisant des dissertations délirantes à son propos. Nous y reviendrons quand nous étudierons la traduction de la Septante non trafiquée, qui est la seule vraie Bible non kabbaliste (articles à venir sur la Bible).

Le premier est Jahvé, Jésus est un avec lui et il n'y aucun Dieu en dehors de la Trinité chrétienne non gnostique. Satan-Isis n'est qu'une créature inférieure et le restera et tous les délires messianiques autour de Kether, de la déesse Mère, du "microcosme"-Horus sont idiots et sans fondement.


Note :

(1) Saint Jean Baptiste, avec la tête coupée symbolise Jésus, en peinture gnostique et Salomé symbolise Isis. J'ai trouvé un livre gnostique qui dit clairement que Salomé symbolise Isis, sans employer la langue des oiseaux, mais je ne préfère pas le citer car il inciterait à l'impureté. 

René Guénon, quant à lui, parle des deux Saint Jean des solstices. Il explique, mais en langue des oiseaux cette fois-ci, que Saint Jean Baptiste symbolise Jahvé, Jésus et Saint Jean l'évangéliste, Horus, Isis. Il dit que les deux Saint Jean sont les deux visages du dieu Janus et enseigne que l'expression populaire "Jean qui grogne (St Jean Baptiste) et Jean qui rit (Saint Jean l'évangéliste)" se rapporte à ces deux Saint Jean. Cela fait immédiatement penser au livre de la comtesse de Ségur, portant ce titre. C'est une fausse chrétienne gnostique, amie de Louis Veuillot, que nous étudierons plus tard. C'est pour cela que dans certaines peintures, Saint Jean est représentée volontairement d'une façon efféminée, confondu avec Sainte Marie-Madeleine. En effet, cette Sainte non gnostique a été récupérée par la gnose qui en fait à présent un symbole isiaque impur d'Isis. 

Lien vers "symboles de la science sacrée de Guénon". Faites ctrl+F et tapez Jean dans la petite fenêtre : https://electrodes.files.wordpress.com/2008/12/guenon_symboles-de-la-science-sacree.pdf


(2) René Guénon et Helena Blavatsky enseignent en langue des oiseaux que l'Adam Kadmon est Horus-Satan. Je me suis trompée en disant qu'il s'agissait de Jésus. Je me suis trompée car Horus est assimilé au Christ, en langue des oiseaux. L'expression catholique "corps mystique du Christ" est équivalente à celle d'Adam Kadmon car le mot "mystique" est synonyme de "gnostique", de "kabbaliste" ou d'"isiaque" et le mot "Église"(assemblée) est synonyme d'Isis ou Horus, en langue des oiseaux. La "Sainte Mère" est toujours Isis, dans le langage actuel.