mardi 31 octobre 2017

Symbole de la parenthèse, de la thèse, de l'antithèse et de la synthèse. Le mot "par" signifiant vache en hébreu, symbole d'Isis. Trois cailloux, symboles de Jahvé, la Trinité chrétienne non gnostique. Le mot "toujours", symbole d'Isis.



Cet article va expliquer un symbole sexuel indispensable pour démasquer les gnostiques : la parenthèse. Je suis désolée de certains détails un peu crus, mais c'est indispensable pour que les non initiés comprennent qui sont ceux en qui ils ont confiance.
21/11/2017 : J'ai fait quelques modifications, particulièrement pour le mot "miel". Tapez ctrl+F et miel, pour ceux qui ont déjà lu l'article.

Commençons par expliquer cette image : "Par" signifie Isis en langue des oiseaux car "Para" veut dire "vache" en égyptien et en hébreu. La vache est le symbole de la déesse vache isiaque, Hathor, assimilée à Isis, comme toutes les déesses antiques. Elle est représentée en noir, couleur du yin, symbolisant le féminin"sacré", c'est-à-dire Isis-Satan. 

Les gnostiques faussement chrétiens peuvent vous faire des conférences sur des apparitions isiaques de la fausse sainte Vierge, en mettant le mot "par" de façon bizarre, dans une phrase en français bancal, pour signaler qu'ils parlent d'Isis. Je donnerai un exemple plus tard.

"Thèse" symbolise Jésus ou Jahvé. Le mot est dans un cadre blanc, symbolisant le yang du masculin, de Jahvé. Le vrai Dieu, l'hostie consacrée, le soufre blanc, en alchimie, sont la "thèse". 

Isis, le vin isiaque du calice des messes kabbalistes, le mercure simple ou vif-argent en alchimie, est "l'antithèse".

Horus, c'est-à-dire le vin isiaque ayant eu l'hostie fondue en lui, l'oeuvre au rouge alchimique, le microcosme, est la synthèse.


Le mot thèse (thésis en anglais) symbolisant Jahvé est mis entre accolades. Je n'ai pas étudié les accolades mais il me semble pour le moment qu'il n'y a pas de différence avec les parenthèses.



Le monstre dans le rond blanc, appelé "thèse" est un symbole blasphématoire de Jésus-hostie. Il a un problème à l’œil droit, pour renforcer le symbole de Jahvé, dieu borgne de l’œil droit.

Je ne sais pas quel est le symbole rouge du (en) au milieu. C'est la voie centrale de l'arbre de vie, donc soit Jésus, soit Horus. Le rouge est attribué indistinctement à l'un et à l'autre, en langue symbolique. Je pencherai plutôt pour un symbole d'Horus car le strong grec "en" signifie "enceinte" en parlant de Marie qui est enceinte de Jésus. En kabbale, c'est Horus qui est dans le ventre d'Isis. J'ai écrit par le passé que Jésus était représenté enfant, comme étant accouché d'Isis, mais je me suis trompée, à cause de l'ambivalence de la langue des oiseaux. Depuis que j'ai lu certains passages de Guénon et d'Eugène Canseliet (vrai nom de Fulcanelli), j'ai compris qu'il s'agissait d'Horus-Satan-microcosme.

La parenthèse est un symbole d'Isis, du sexe féminin. Le mot parenthèse se dit "parenthese", "parenthesis" ou "brackets", en anglais et l'urban dictionnary affirme que c'est un mot d'argot désignant le sexe féminin. Or nous savons par Richard Khaitzine que l'argot est de la langue des oiseaux.





On met entre parenthèses le plus souvent, des allusions symboliques à l'union entre Jésus et Isis, réalisée dans les messes sacrilèges ou bien des allusions à Jésus souffrant, diminué par le culte sacrilège, ou des allusions moqueuses au vrai Dieu non isiaque, ou encore des expressions suivies d'un point d'exclamation, symbole isiaque et symbole du culte sacrilège. 

Des hommes symbolisant Jésus sont souvent décrits comme ayant les jambes en forme de parenthèses mais le mot parenthèse se rapporte plutôt à Isis, si l'on en croit l'urban dictionnary et le collins car en anglais, "brackets" signifie à la foi "parenthèse" et "équerre" et nous avons vu que l'équerre symbolisait Isis

Il est possible que j'aie besoin de remanier plus tard cet article. En effet, je ne comprends pas pourquoi en littérature des hommes, comme Lucky Luke, par exemple, ont les jambes en parenthèses. Peut-être est-ce une allusion à la nature efféminée de l'androgyne ou du Baphomet ? Je ne sais d'ailleurs toujours pas avec certitude si Lucky Lucke symbolise Horus ou Jésus. En effet, le prénom Luc, signifiant Lucifer, me paraît ambivalent, en langue des oiseaux. Don Quichotte, ridicule, fou, battu par le chevalier de la Blanche Lune (symbole d'Horus) est un symbole de Jahvé et Lucky Luke est comparé à lui, dans une chanson en langue des oiseaux. Voici cette chanson qui mentionne que Lucky Luke a les jambes en parenthèses :

Lucky Luke

Parmi les rois du lasso, les gros bras du rodéo
Les chatouilleux du colt, les dur-à-cuire
Hey, les gars, qui pourra me dire
Qui fut plus fort que Buffalo ?
Non ! Pas le juge Robin ni Calamity Jane, of course !
Ni Billy le kid ni Tino le Corse
Non, non, non, le vrai roi du Far-west
Ce n' fut pas Davy Crockett
(Lucky, Lucky, Lucky, Lucky Luke) OK {x2}

{Refrain:}
Sans reproche et sans peur
Chevauchant Jolly Jumper
La démarche en steeple-chase
Les jambes entre parenthèses
Mailloté sur une barrique
Il caracole sur sa bourrique
Le mégot décontracté
Il s'en va donquichotter
(Il s'en va donquichotter)
Quand il défend la veuve et le shérif
Six balles c'est son tarif
(Lucky, Lucky, Lucky, Lucky Luke) OK {x2}

Qui met ses pruneaux dans le mille
En cinq sec sans préavis ?
(Lucky !)
Qui peut de ses projectiles
Pointiller ta ligne de vie ?
(Lucky !)
Il dégaine et fait feu plus vite que son ombre
Continuant à boire sans même s'interrompre
Si jamais tu bouges un cil
Qui fait mouche et qui cartonne ?
Tagada, tagada, demande aux Dalton

{au Refrain}

Qui loge une balle dans un pois chiche
En moins de temps que pour dire "Aïe !" ?
(Lucky !)
Si ta tête est sur l'affiche
Qui te retrouve en un clin d'œil ?
(Lucky !)
Qui peut faire une passoire avec une marmite ?
Qui, d'un coup d'un seul effeuille une marguerite ?
En faisant un p'tit trou noir juste à la place du jaune
Tagada, tagada, demande aux Dalton

Sans reproche et sans peur
Chevauchant Jolly Jumper
La démarche en steeple-chase
Les jambes entre parenthèses
Mailloté sur une barrique
Il caracole sur sa bourrique
Le mégot décontracté
Il s'en va donquichotter
(Il s'en va donquichotter)

(Lucky, Lucky, Lucky, Lucky Luke) OK
(Lucky, Lucky, Lucky, Lucky Luke) Ouais
(Lucky, Lucky, Lucky, Lucky Luke) OK
Lucky, Lucky, Lucky, Lucky Luke

I'm a poor lonesome cowboy
Yeah
Ouah ! Ouah ! Ouah !
Allez, couché, Rantanplan, sale bête
Il se prend pour un Dalton, ha, ha, ha !
Shérif, je vous les ramènerai ce soir, sûr
Morts ou vifs


Parenthesis feat


Sur ce lien, on peut voir un clip, Parenthesis feat (prouesse de la parenthèse ? Exploit de la parenthèse ?), assez sombre et satanique, d'une fille, symbolisant Isis, harcelant un homme qui éprouve un profond malaise et peut à peine marcher, se traînant péniblement dans un escalier puis s'asseyant sur le bord d'un lit situé à l'étage, la tête entre les mains. Cet homme symbolise Jésus, Jahvé. Il a des tatouages symboliques que je ne comprends pas mais j'ai remarqué que Jahvé était représenté assez souvent tatoué, comme Isis. L'escalier est un symbole que je ne comprends pas encore mais que j'ai vu souvent.

L'homme a un casque audio sur les deux oreilles. Ce n'est pas la première fois que je vois Jésus représenté avec un casque, dans un contexte de mise en esclavage sexuel. C'est, me semble-t-il, le symbole de la parenthèse isiaque qui enserre sa tête (la tête est un symbole phallique en langue des oiseaux) et un symbole sexuel de la messe noire. Dans le clip, la fille touche le torse de l'homme tatoué, qui n'en peut plus et a la tête entre les mains. Voici les paroles de ce clip, faisant allusion au sacrilège et à la castration, de façon symbolique. Il y a, me semble-t-il, des allusions au rapport sexuel dans : close up your knees and I'll close your parenthesis :

One broken wing (une aile cassée)
Soaring and suffering
Arm in a sling (le bras en écharpe)
I don't owe you anything

I'm a bad absentee
You know when I want to leave
So close up your knees
And I'll close your parenthesis

I'm a bad amputee
With no phantom memory
So close up your knees
And I'll close your parenthesis
Cet œil symbolise Horus au centre, avec Isis à gauche et Jahvé à droite ou vice-versa car les deux couleurs orange et bleue sont complémentaires et interchangeables. 70% du temps, le bleu est Isis et le orange Jahvé.

La croix, en gnose est un symbole phallique complexe signifiant selon le contexte Jésus ou Horus. Cette image blasphématoire d'un site aimant soi-disant Jésus représente, me semble-t-il, la castration d'Attis-Jésus par Cybèle-Isis. Il est possible que cette image symbolise également Horus (la croix) dans le ventre d'Isis-parenthèse. 


Les trois cailloux dans la parenthèse symbolisent me semble-t-il la vraie trinité en Isis-parenthèse car un caillou est Jésus, en langue des oiseaux. Cela vient du strong hébreu Rosha qui signifie "pierre" très proche de Ro'sh qui signifie "tête" (voir l'article sur ce mot hébreu d'un sens symbolique ambivalent)

Dans certains exemples, une des parenthèses symbolise Isis, la voie de gauche de l'arbre de vie et l'autre symbolise Jahvé... sauf quand l'arbre de vie est vu de face :

 Isis à gauche, en rose. Jahvé à droite, en bleu.



Isis à gauche en rose et Jahvé à droite. Le gris et le mot "temps" symbolisent Jahvé (assimilé à Chronos), nous l'avons déjà étudié. Dieu-Temps-Jahvé est dit "mis au service" d'Isis-parenthèse. De nombreux textes de langue des oiseaux mettent un mot symbolisant Jésus au service d'un autre mot symbolisant Isis-Satan.



La panthère symbolise Isis-parenthèse, dans cette image. C'est Baghera, (Bag Hera-Junon-Isis) symbolisant Mafdet, déesse égyptienne assimilée à Isis et dont le nom signifie "la coureuse". Isis est parfois représentée comme une championne de course qui bat un athlète, coureur, lui aussi, symbolisant Jésus. Le mot "sac"("bag" en en anglais), formant le nom Bag-Hera(bag) est un symbole sexuel ambivalent féminin ou masculin, suivant le contexte. Baghera a les pattes sur la lettre N, c'est-à-dire Nun, qui est une lettre ambivalente isiaque et christique, mais plus volontiers isiaque. Un homme symbolisant Jésus portera volontiers un sac à dos.

Le mot "parenthèse" dans les dictionnaires

Voici quelques exemples en langue des oiseaux, pris dans des articles sur la parenthèse :

Sa vie à elle s'enfonçait toujours plus dans l'Église, comme si son mariage n'avait été qu'une parenthèse (Jouve,Paulina, 1925, p.22).

Commentaire : l'Eglise symbolise Isis. Le mariage de cette fille symbolise l'union d'Isis et Jésus et le mariage est assimilé à une parenthèse, allusion sexuelle. 

Une fois prononcé le oui nuptial, Costals s'attendait donc à subir une dépression. Il n'en fut rien. (...) sa folie le laissait étrangement calme. «D'une façon ou l'autre, cette parenthèse sera fermée dans deux ans...» (Montherl.,Lépreuses, 1939, p.1395).

Commentaire : de nouveau le mariage est assimilé à une parenthèse pénible à oublier. 
NB : Le symbole (...) qui est devenu une convention pour couper un texte, est blasphématoire car trois points de suspension symbolisent Jahvé. Trois points dans une parenthèse symbolisent Jahvé subissant le culte gnostique. J'aimerais trouver dans l'avenir une nouvelle convention qui soit lisible pour tous, sans symbole qui lui soit attaché, mais pour l'instant, je ne change rien et continuerai à utiliser ce symbole, sans volonté blasphématoire.


S'il conte une nouvelle.... il tombe en des parenthèses qui peuvent passer pour des épisodes, mais qui font oublier le gros de l'histoire. [La Bruyère, V]

Commentaire : La Bruyère était kabbaliste et a écrit tout le livre Les Caractères en langue des oiseaux blasphématoire. Le gros de l'histoire est un jeu de mots : Jahvé est dit "gros" et est symbolisé par un gros homme. Le mot "histoire" symbolise Jésus et le mot "géographie" symbolise Isis, en langue des oiseaux. Donc "le gros de l'histoire" peut se lire en double lecture, comme "le gros homme de l'histoire-Jésus" et signifie Jahvé, en langue des oiseaux.


"When he felt dirty or hot he swam in the forest pools; and when he wanted honey (Baloo told him that honey and nuts were just as pleasant to eat as raw meat) he climbed up for it, and that Bagheera showed him how to do." Rudyard Kipling - The Jungle Book

Commentaire :  Rudyard Kipling était un haut franc-maçon. L'histoire de Mowgli, choisie pour les louveteaux et louvettes, est un conte gnostique. Baloo symbolise Dieu le Père, assimilé à Baal, en langue des oiseaux. Puisqu'il symbolise Jahvé, il est mis entre parenthèses, ainsi que le miel, les noisettes et la viande crue. Les noisettes et les noix sont un symbole sexuel masculin des gonades, en langue des oiseaux, enseigne Baudouin Burger, dans son livre sur la langue des oiseaux. La viande crue est un symbole blasphématoire de l'hostie consacrée et le miel, produit de l'abeille, symbole d'Isis, est un symbole du vin isiaque consacré en Satan-Isis aux messes kabbalistes sacrilèges. 

Miel

En effet, étymologiquement, on peut couper le mot miel en MI-EL. El signifie Dieu, en hébreu, et le  son Mi signifie Isis-Satan. Cela vient me semble-t-il du strong Miy, signifiant "Qui?", désignant le serpent tentateur isiaque : Et l'Eternel Dieu dit : Qui (Miy) t'a appris que tu es nu ? Est-ce que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais défendu de manger ? Le miel, c'est donc le Dieu "Mi" ou "Mie", c'est-à-dire Isis. Le fait que ces éléments soient assemblés dans la parenthèse symbolise le culte gnostique sacrilège. Nous ferons plus tard un article sur le mot "Qui", très important en langue des oiseaux. Je ne le maîtrise pas encore parfaitement.


Miel de marque Isis, en écriture arabe. C'est une preuve supplémentaire de la nature isiaque de l'Islam, qui honore beaucoup cette déesse satanique, sous le nom d'Allah. Les faux chrétiens gnostiques et les musulmans ont la même foi et la même adoration en la déesse de la mort qui se moque d'eux et les hait tous.
Ce miel désigne le vin isiaque, me semble-t-il. J'espère qu'il n'y a pas d'hosties consacrées en Isis, en certain cas. J'ai encore des doutes à ce sujet et je dois encore étudier.


Autre exemple d'un dictionnaire :
Il n'a pu se présenter à son entretien (ce n'était d'ailleurs pas la première fois) et n'a même pas pris la peine de s'excuser. 

Commentaire :
Le pronom "Il" signifie Jésus, en langue des oiseaux, ainsi qu'une île, symbole de la parcelle d'hostie, au milieu de la mer-Isis. Dans cet exemple entre parenthèses, on fait allusion à Jésus qui est très souvent caricaturé comme un personnage toujours en retard. Le lapin blanc du dessin animé de Walt Disney, "Alice au pays des merveilles" court sans cesse en regardant sa montre. Il symbolise Jésus, soi-disant atteint de procrastination. C'est également le lièvre, dans la fable "le lièvre et la tortue" de la Fontaine, kabbaliste. Il est fait allusion à la cause du retard de Jésus : c'est Isis, symbolisée par le mot "d'ailleurs"(article à venir) qui en est la cause. Le mot "fois" symbolise Jésus ou Isis. S'il s'agit du foie, il s'agit de Jésus, comparé à cet organe, assimilé au phallus, je ne sais pas encore pourquoi, et s'il s'agit de la foi, il s'agit d'Isis-déesse romaine Fides.

Cette mesure est révisée. (Ainsi en a décidé le Conseil.)
Commentaire : je ne comprend pas le sens caché de "cette" mesure est révisée" pour le moment, mais "le conseil" est Isis, déesse grecque Métis du conseil et de la ruse, appelé par la gnose ND du Bon conseil. On reconnait le mot "ainsi", que je ne maîtrise par encore parfaitement et dont nous avons déjà parlé. Le mot "sic!", ainsi, est très souvent mis entre parenthèses et a un sens en langue des oiseaux que je ne maîtrise pas. Le point d'exclamation symbolise Isis, le culte gnostique sacrilège. Anton Lavey a intitulé son livre Paroles de Satan!, avec un point d'exclamation, signifiant qu'il s'agissait d'Isis-Satan et non de Jahvé, appelé "Satan" en langue des oiseaux.

Autre exemple :
[…] ils demanderont au parlement qu’on brûle votre livre, et les fanatiques (car il y en a toujours) répondront par des cris de fureur à la voix de la raison […] Voltaire, Traité sur la tolérance.
Commentaire : Voltaire a mis "car" entre parenthèses car nous avons vu que le strong hébreu "Kar", bélier de sacrifice, symbolise Jésus. Le mot "toujours" a un sens primordial en langue des oiseaux et nous servira à démasquer des gnostiques kabbalistes hypocrites. Il signifie Isis.

Le mot Toujours (première approche)


Quatre filles symbolisent Isis car la déesse Harmonie (mot symbolisant également Isis en langue des oiseaux) a quatre filles : Ino, Agavé, Autonoé et Sémélé. L'actrice de cette image, nommée Twilight (= "crépuscule", allusion à la déesse égyptienne Nuit-Isis)  joue dans le film d'Harry Potter, contre Harry Potter, symbole de Jésus. Elle symbolise Isis et elle est associé au mot toujours.

Jadis 

Mes lecteurs réguliers se souviendront que dans dans l'article sur Louis-Marie Grignion de Montfort kabbaliste, nous avons parlé du mot "jadis", dont nous nous demandions s'il ne symbolisait pas Isis. Nous avons comme indices : la méchante reine Jadis de Narnia, le nom d'une femme guerrière, Jadis, la chanson scoute commençant par les mots : "Jadis vivait au fond d'un marécage une jeune grenouille aussi belle que sage", le texte de Wikipedia faisant allusion à Minerve, dans le blason des Vendéens, en employant le mot "jadis", associé à cette déesse, etc. A présent, voici une citation du dictionnaire du cnrlt pour le mot TOUJOURS : "Les yeux, les chers yeux, les grands yeux terribles de jadis, de toujours, d'au delà!" (Milosz, Amour. init.1910, p. 56). 
Commentaire : Nous savons que le point d'exclamation et l'expression "au delà" (Ô de La) symbolisent Isis, nous voyons que "toujours" et "jadis" sont encore associés et mis sur le même plan que des symboles isiaques.

Autre exemple symbolique du cnrlt : "De quelle nature, cette rencontre? Mystère. Toujours est-il que le jeune Œdipe entre à Thèbes en vainqueur et qu'il épouse la reine" (Cocteau, Machine infern., 1934, p. 26)
Commentaire :
En langue des oiseaux, Oedipe est le symbole de Jésus et la reine est le symbole d'Isis. Le mot "toujours" est associé à leur mariage, ainsi que le mot MYSTÈRE, très important pour signifier Isis. 

Mysterium fidei : le mystère de la foi

En effet, la kabbale a mis dans les paroles de la consécration du vin les mots MYSTERIUM FIDEI qui signifient en langue des oiseaux : culte à mystère isiaque. Fides est une déesse latine assimilée à Isis

Cette expression, mysterium fidei, associée à la consécration de la messe signifie le sang isiaque, dans l'esprit des kabbalistes. Sachant cela à l'avance, Jésus a dit à Saint Jean, dans l'Apocalypse, que la grande prostituée romaine, assise sur les sept collines de Rome, avait le mot "Mystère" inscrit sur son front. Cette grande prostituée est représentée comme disant : "je ne serai point veuve". C'est une image d'Isis qui dit qu'elle est veuve momentanément mais qu'elle veut devenir reine.


Dans Harry Potter, le patronus (sorte d'apparition éthérée protectrice) de Severus est devenu celui de son amoureuse isiaque : une biche. Une biche est le symbole d'Isis. Cette biche a le mot "always"(toujours) qui lui est attaché, avec un logo ésotérique que vous pouvez voir ci-dessous :







A l'intérieur de ce logo, vous pouvez voir le symbole alchimique du sel : un rond coupé en deux. René Guénon assimile la pyramide à la montagne et dit que à l'intérieur de la montagne ou de la pyramide, il y a une chambre secrète, la caverne initiatique. Cette caverne, c'est Isis-graal-sel alchimique, le sel, c'est à dire le vin isiaque, me semble-t-il. A confirmer. 


Le mot "toujours" est ici associé à l'étoile (pentagramme) symbole d'Horus, microcosme, oeuvre au rouge dans le calice. Si l'étoile a 5 pointes, c'est le microcosme, Horus dans le calice. Si elle a 6 pointes, c'est Satan-Horus en tant qu'esprit.