mardi 31 octobre 2017

Prière du matin. Prière du soir






J'ai supprimé une dizaine de symboles gnostiques dans cette image. S'il en reste encore, c'est involontairement que je les ai laissés. 

La kabbale a perverti toutes les prières de l’Église catholique(1) en leur donnant un sens blasphématoire ou idolâtre, en langue des oiseaux. Pour la prière du matin ou du soir, je propose donc de nouveaux textes, écrits par une chrétienne non gnostique, en attendant qu’un gnostique se convertisse de façon probante et nous instruise sur la langue des oiseaux liturgique et catholique. Si j'ai mis des expressions en langue des oiseaux à mon insu, je les retirerai dès que je m'en aperçois, si cela risque d'induire en erreur. 


Prière du matin 



Père, je vous aime et je vous offre ma journée. Je vous demande la grâce de faire aujourd’hui toute votre volonté, rien que votre volonté. Ne permettez pas que je pèche par actions ou par omissions. Je vous supplie de me fortifier dans le combat contre moi-même et contre le démon. Faites que je dise et que je fasse toujours les choses comme vous le voulez et que je dise et fasse entièrement ce que vous voulez. 

Je vous consacre ma santé, ma vie, mes biens, ceux que j’aime, toutes les âmes que vous m’avez confiées et que je ne connais peut-être pas. Protégez-nous tous. 

Jésus, Dieu que j’adore et que j'aime, protégez-moi, guidez-moi. Vous savez que je n’ai d’autre désir que de faire la volonté de Dieu, mais je crains d’être aveuglée sur ce que vous voulez de moi. Envoyez-moi l’Esprit Saint, je vous en supplie. Souvenez-vous que vous nous avez dit que vous ne nous laisseriez pas orphelins et que vous nous enverriez l’Esprit Saint pour nous fortifier, nous expliquer tout ce que nous n’avions pas compris, nous consoler. Souvenez-vous que vous nous avez dit que vous nous exauceriez toujours quand nous vous demanderions l’Esprit Saint. Saint Esprit, apprenez-moi à aimer Dieu, apprenez-moi à aimer la loi de Dieu, la loi de Jésus. Apprenez-moi à me battre avec charité et force, apprenez-moi la confiance lorsque tout paraît perdu. 

Jésus, je vous demande humblement de me donner la paix que vous m’avez promise. Cette paix ne peut venir que de la certitude que j’accomplis votre volonté et toute votre volonté. C’est dans l’accomplissement de votre volonté que je me conformerai à ma vocation, que j’épanouirai mon âme en la faisant correspondre à ce pour quoi elle est créée et que je vous aiderai à ma place à incliner le monde vers l’accomplissement de votre loi de sagesse et d’amour, bien que vous n’ayez pas besoin de moi pour le faire. Mais puisque vous voulez associer chaque homme à votre œuvre de rédemption, ne permettez pas que je vous déçoive, Jésus. Vous n’êtes déjà que trop trahi. Je me consacre à vous, Dieu d’amour. 

Marie, mère historique de Jésus, je vous renouvelle également ma consécration. Protégez-moi de la fausse Marie isiaque. Protégez-moi des pièges du démon et des gnostiques comme vous avez protégé Jésus d’Hérode. 

Saint Joseph, Père adoptif de Jésus, soyez mon père, je vous en prie. Protégez-moi comme vous avez protégé Jésus. 

Saint Jean, apôtre préféré de Jésus, soyez mon directeur spirituel. Apprenez-moi tout ce que je dois faire, dire, penser. Apprenez-moi à aimer. Je vous supplie de m’aider autant que si j’avais vécu à votre époque et que si j’avais pu vous parler régulièrement pour vous demander conseil. 

Ange gardien que Jésus m’a donné, je vous salue respectueusement. Je vous remercie de me protéger et de m’aimer comme vous le faites. Je vous demande pardon de vous oublier si souvent. Protégez-moi, menez-moi au ciel. 

Anges gardiens de toutes les personnes qui m’ont été confiées et de toutes les personnes que je vais croiser aujourd’hui, protégez-les contre les dangers. Sauvez-les, éclairez-les au sujet des pièges du démon qui pourraient éventuellement leur être tendus. Je vous en supplie au nom de Jésus. 

Tous les anges et saints du paradis, je vous consacre l’heure de ma mort pour qu’elle soit en tous points conforme à ce que Jésus veut pour moi et pour que je meure dans les dispositions qu’il souhaite. Ne permettez pas que je vive le temps qui me reste en n'ayant pas assez d’amour, avec tiédeur. Obtenez-moi la grâce de vivre cette journée avec autant d’amour et d’application que si c’était la dernière journée de ma vie. 

Jésus, je vous fais une communion de désir. Je voudrais pouvoir communier aujourd’hui avec un amour parfait, afin de vous faire plaisir, afin de vous rendre amour pour amour et de réparer les froideurs et les méchancetés des hommes. Je ne peux communier parce que je ne connais pas actuellement de messe telle que vous l’avez instituée. Je vous offre les communions de Marie, votre mère historique, et celles de tous les saints de tous les temps pour suppléer à mon éloignement physique vis-à-vis de vous. Je vous offre leur amour pour suppléer à ma tiédeur et à mon manque d’amour. 


Prière du soir 


Dieu, je vous adore et je vous aime. Je vous offre la journée qui vient de passer. Je vous demande pardon de tout ce que j’ai omis ou fait de mal et je vous supplie de me le montrer clairement, Dieu de miséricorde. Je vous demande de me donner une véritable contrition, afin que je ne recommence pas les mêmes fautes et que je puisse réparer celles que j’ai faites, avec votre aide. Jésus, je vous supplie de réparer tout le mal que j’ai fait et que je ne suis pas capable de réparer. 

Je vous remercie de toutes les grâces que vous m’avez faites aujourd’hui. Je vous demande la grâce de ne pas être ingrat(e) et de les utiliser pour votre gloire et pour les âmes. Je vous offre les épreuves et les souffrances que j’ai eues aujourd’hui et je vous demande la grâce de les utiliser pour votre gloire et pour faire avancer votre règne en mon âme et dans les âmes. 

Dieu de miséricorde, je voudrais que tous ceux qui ont été gentils avec moi, aujourd’hui ou un autre jour, en me rendant service, en me cédant leur place, en me tenant une porte, en me nourrissant, en m’aidant ou en me parlant gentiment, en me soignant, en me faisant vivre dans mon métier, aillent au ciel avec moi. Je vous demande que vous convertissiez tous ceux qui m’ont fait du bien, de près ou de loin, Jésus, s'ils ne sont pas chrétiens. Je vous supplie, si ce sont des gnostiques, de leur dévoiler les intentions du démon à leur égard. N’avez-vous pas dit que tout ce qu’on faisait au plus petit d’entre les vôtres, c’était à vous qu’on le faisait ? Quand ils ont été aimables avec moi, c’est donc avec vous qu’ils ont été aimables, Dieu de miséricorde. Allez-vous permettre qu’aillent en enfer des gens qui ont été bons avec vous en étant bons avec moi, mais qui sont victimes de leur éducation, du climat gnostique de la société et des mensonges du démon ? Ne pourriez-vous pas les éclairer, si vous le vouliez ? Je sais, Jésus, que certains d’entre eux ont probablement péché gravement et qu’ils n’éprouvent peut-être actuellement, pour la plupart, aucun repentir de leurs fautes. Mais n’avez-vous pas dit dans l’Ancien Testament: « J’endurcis qui il me plaît d’endurcir et je fais miséricorde à qui il me plaît de faire miséricorde ? » Je vous supplie donc de faire miséricorde à ces personnes comme vous avez fait miséricorde au bon larron, en leur donnant le repentir parfait de leurs fautes et en leur promettant le paradis pour le soir de leur mort. Donnez-leur l’amour de la véritable justice qui est la vôtre et montrez-leur les injustices du démon isiaque qui a menti d’innombrables fois, est homicide dès le commencement et fait des miracles en faveur de criminels. Montrez-leur que les actions de la gnose et de ses prêtres n’est pas cohérente et est souvent très coupable. Donnez-leur la lumière, le repentir, et sauvez-les, Jésus. Vous savez qu’il est difficile de se convertir, quand on a été éduqué à vous détester comme ils l’ont été, et quand, dans la société, des dizaines, voire des centaines de symboles quotidiens viennent leur rappeler que la gnose est omniprésente et qu’ils seront seuls, s’ils vous choisissent. Il est difficile de se convertir quand on sait qu’on sera peut-être persécuté, ruiné, isolé, calomnié, traité de fou si on le fait. Il est difficile de perdre sa vie pour vous quand l’alternative confortable qui nous est proposée est à notre portée. Il est difficile d’arrêter de mentir quand on a été entraîné à l’hypocrisie depuis sa petite enfance et quand on sait qu’on ne retirera probablement aucun avantage terrestre de cette conversion, mais uniquement des épreuves. Il est difficile de croire en vous quand on a été endoctriné depuis son enfance par la propagande gnostique omniprésente qui nous martèle sans cesse par ses symboles mensongers que vous êtes battu d’avance. 


Je vous supplie donc d’avoir pitié d’eux, de considérer les obstacles quasi insurmontables disposés par la gnose et le monde et de les éclairer. Faites-les déjouer tous les pièges, fortifiez-les, embrasez-les. 

Je vous prie particulièrement pour la première des personnes que je connais ou que vous m’avez confiée, qui va mourir. Je vous supplie de la sauver, au nom des souffrances que vous avez endurées pour elle, au nom des souffrances de Marie, votre mère, au nom des souffrances et de l’amour de vos saints. Je vous offre toutes mes épreuves passées, présentes et à venir en union avec les vôtres pour cette personne, Jésus. Je vous supplie de vouloir lui faire miséricorde en la convertissant, même si elle ne le mérite pas. Personne ne mérite vos grâces, Jésus. Il est impossible de les mériter vraiment puisque nous sommes tous pécheurs. 

Jésus, je vais dormir à présent. Je vous offre chacun des battements de mon cœur et chacune de mes respirations pendant cette nuit et chaque jour de ma vie et je vous demande qu’ils vous soient consacrés. Je voudrais que vous considériez qu’à chacun d’entre eux, je vous redis ma foi, ma confiance et mon amour. 

Sainte Vierge Marie, tous les vrais saints qui n'êtes pas gnostiques, tous les saints anges, protégez-moi. 


(1) Pour les nouveaux, sachez qu'en langue des oiseaux (langue de la kabbale et de la gnose mondiale) le mot «catholique» signifie «universel» et qu’il a été inventé par les kabbalistes qui gouvernaient l’Église à la période de la Réforme protestante, afin de nous différencier d’autres kabbalistes, les protestants, qui voulaient s’appeler «chrétiens», appellation qu’ils ne méritent pas plus que les catholiques kabbalistes. Les protestants ont été fondés par Luther, un rose-croix blasphémateur, ayant fait de nombreux martyrs, impur. Il s’est suicidé en se pendant à son lit à baldaquin. Le mot « universel » ou « catholique » et le terme « universalisme » sont des expressions de langue des oiseaux désignant la gnose qui souhaite régner sur le monde entier.