dimanche 22 octobre 2017

Le vrai visage de Poutine - III - vision de l'empire gnostique idéal selon Alexandre Douguine, inspirateur de Poutine.





Alexandre Douguine, le philosophe qui inspire Poutine.


Mon but : démasquer Poutine et ceux qui le soutiennent.

Je souhaite, par cette série d'articles sur Vladimir Poutine, montrer son vrai visage. Je veux prouver aux non gnostiques et aux gnostiques à l'esprit christique, voulant le bonheur et la justice pour tous, que Poutine est un gnostique kabbaliste dangereux, d'esprit totalitaire. Je veux dévoiler les mensonges d'Alain Escada, Alain Soral, Marine Le Pen, Dieudonné, Mgr Williamson (cf. par exemple le Commentaire eleison 535 disant que Poutine est un bon chrétien), etc. qui veulent nous mettre sous l'influence, voire la domination de Poutine.

L'article ci-dessous, rédigé en anglais est écrit par le philosophe kabbaliste Alexandre Douguine, qui dit avoir été formé par la lecture de René Guénon, maître officiel de la kabbale gnostique





Alexandre Douguine et Poutine

Alexandre Douguine est l'un des conseillers les plus influents de Poutine, qui reprend parfois sa phraséologie. Le Point écrit, en décembre 2014 qu'il "côtoie Sergueï Glaziev, actuel conseiller économique de Poutine, jadis très actif dans la création de son mouvement eurasien. Il participe aussi aux séances de travail de Sergueï Narichkine, président de la Douma, autre intime du maître du Kremlin. "Je donne mon avis sur les projets de loi, dit-il, même si parfois je m'aperçois que le texte est déjà voté." 

Le nouvel Obs du 3 mai 2014 écrit : il voit les "gens du pouvoir au moins une fois par semaine", (...) il a beaucoup travaillé avec l'ancien conseiller politique de Poutine, Vladislav Sourkov, aujourd'hui en disgrâce. Il assure aussi qu'il a refusé plusieurs postes importants au Kremlin parce qu'il déteste la "bureaucratie".


Alexandre Douguine a ses entrées auprès du pouvoir. Il est depuis longtemps conseiller à la Douma, le Parlement russe. Il possède également une certaine influence aurpès de l'Académie militaire russe. On ne sait pas, en revanche, s'il voit souvent le président Vladimir Poutine. Il y a eu entre eux des hauts et des bas. Quand on le questionne sur le sujet, Douguine reste évasif. Le retour de Poutine semble être une période favorable. «À l'évidence, l'influence de Douguine est considérable […] Dans ses derniers discours, le président [Poutine] adopte ses thématiques et même sa phraséologie. C'est effrayant», témoignait l'an dernier un conseiller du Kremlin."

"Au-delà du Kremlin, ses thèses ont depuis longtemps franchi les frontières russes pour être adoptées par une partie de l'extrême droite européenne, qui le considère comme l'un de ses prinicpaux penseurs. En France, de nombreux nationalistes russophiles s'y réfèrent et Douguine, que l'on a pu voir à Paris lors d'une Manif pour tous, dit «bien connaître» Jean-Marie Le Pen." (fin de citation du Figaro)

Dans le numéro 144 de Politique Internationale, de l'été 2014, Alexandre Douguine déclare à la journaliste Galia Ackerman : "avec l'arrivée de Vladimir Poutine au Kremlin, j'occupe désormais la place qui me revient de droit : j'ai été accepté par l'élite politique en tant que penseur qui exprime l'identité profonde de mon peuple. Les idées que je développe depuis trente ans sont à présent partagées par une partie importante de la société russe et se trouvent à l'origine de la création par Vladimir Poutine de l'Union eurasienne.

Galia. A. - Dans quelle mesure l'Union eurasienne s'inspire-t-elle de vos idées ? 

A. Douguine. - Il ne s'agit pas encore d'une réalisation complète de la philosophie eurasienne. Mais Poutine va dans la bonne direction. Il se débarrasse de plus en plus du libéralisme et de l'influence américaine." 

Douguine a dit à plusieurs reprises qu'il fallait que la Russie conquière l'Europe et nous domine. 


Dans l'article ci-dessous, Douguine décrit l'empire idéal, tel qu'il le voit. Or, l'empire selon Douguine, c'est l'empire selon Poutine, qui le soutient. Bien que ce texte soit en majeure partie métaphorique et en langue des oiseaux, il montre clairement que cette vision impériale est païenne et totalitaire et prépare notre malheur. Elle s'inspire en bonne partie de la pensée du philosophe Heidegger, favorable au régime nazi jusqu'en 1944

Heidegger est cité en modèle trois fois dans le texte. Ce philosophe, adhérent au parti nazi jusqu'en 1944, fut l'inspirateur principal de Jean-Paul Sartre, lequel soutenait activement le tortionnaire Mao Zedong. Douguine dit ci-dessous qu'il veut que la philosophie d'Heidegger soit enseignée à tous les enfants de son futur empire modèle. Il dit que le chef parfait de l'empire qu'il prône sera selon le modèle taoïste. Le Taoïsme est une doctrine gnostique satanique et est également prôné par Guénon. 


Alexandre Douguine, ami d'Alain Soral, admire Staline et Mao.

Alexandre Douguine est un bon ami d'Alain Soral, qui fait sa promotion sur son site Egalité réconciliation et a fait avec lui une conférence au Brésil du 10 au 12 décembre 2014

Le penseur russe Douguine est un admirateur de Staline et de Mao. C'est avec ce genre de personnes que sympathise Soral. Dans le texte ci-dessous, Alexandre Douguine présente ces deux tortionnaires, responsables de 100 millions de morts, comme de "bons chefs" ayant eu auprès d'eux "une présence angélique" (comprenez : isiaque-satanique). J'ai mis la citation en rouge et je l'ai soulignée. 

L'empire totalitaire idéal, selon Alexandre Douguine

J'ai mis en gras des éléments de l'article qui me paraissent démontrer le danger de cette doctrine, qui veut, entre autres choses, abolir la propriété privée et décréter qu'il n'y aura plus de mal dans la société, mais du "moins bien". 

Les plus élevés dans la société seront ceux qui seront les plus conforme à Isis, nommée "forme", en langue des oiseaux : (eidos, en grec). Ceux qui vivront selon l'eidos, c'est-à-dire selon les anges, dit explicitement Douguine, seront les chefs et ceux qui vivront selon l'ego (nom de langue des oiseaux désignant Jésus, comme nous l'avons déjà étudié ici et ici), c'est-à-dire les chrétiens non gnostiques, seront les plus bas dans la hiérarchie. En clair, Douguine et ses amis veulent transformer les chrétiens en esclaves et en sous-hommes. 

L'orthodoxie est louée par ce courant philosophique car elle n'est pas chrétienne en réalité, mais gnostique, satanique-isiaque. Les leaders orthodoxes, de même que les leaders catholiques actuels, sont kabbalistes et sacrilèges depuis des siècles et adorent Isis, déguisée en Sainte Vierge. Par l'étude de la langue des oiseaux et de l'histoire, nous démontrerons peu à peu l'appartenance des ces loups sans scrupules à la kabbale.

J'espère qu'après avoir lu cela, les gens de droite et les catholiques traditionalistes de bonne volonté, qu'ils soient gnostiques (les gnostiques sont majoritaires chez eux) ou non gnostiques, renonceront à militer pour Poutine mais au contraire militeront contre lui. Ils doivent comprendre qu'ils sont manipulés et qu'on veut se servir d'eux comme chair à canon, dans la nouvelle guerre qui se profile, afin d'instaurer sur leurs cadavres le nouvel empire totalitaire satanique isiaque communiste, qui sera l'enfer sur terre et non une civilisation d'amour... Mais malheureusement, je me suis aperçue récemment qu'il y a un nombre non négligeable de trotskistes parmi les gnostiques dits "de droite" ou dits de la "tradition catholique". Ils sont loin d'avoir tous l'esprit christique d'amour du prochain.

Ceux qui comprennent mal l'anglais peuvent mettre le texte dans "google translate." Je n'ai pas le temps de le traduire pour le moment, mais je mets certaines explications sur la langue des oiseaux de ce texte, entre crochets.


Horizon of the Ideal Empire, par Alexandre Douguine
Source :

Sometimes one hears the reproach from critics that the Fourth Political Theory [ndlr : livre écrit par Alexandre Dougine] offers no positive image of the future, instead operating with what seem to many to be “abstractions.” I would like to respond to this criticism and outline how I see the future.

What follows below is, of course, no more than a scientific metaphor. Nevertheless, here is how society and the world should be after the victory of, or even in the course of the struggle for the Fourth Political Theory.

Society should be structured in the form of a hierarchy based on an eidetic-existential principle, i.e., the degree of intensity to which one lives eidetic being should be at the heart of the hierarchical criterion. This concerns none other than the different floors or degrees of the existence of Angels. The dogma should be accepted that people do not live, but rather an Angel lives through us. The brighter and more intensely it lives through us, the higher the hierarchical level of he through whom the Angel lives and, as follows, the lesser the individual element of he through which it lives. The Angel and ego are present in a person in inverse proportion: the greater the Angel, the lesser the ego. The more modest and ascetic a person is and the less individual he is, the higher the rank he occupies in the true hierarchy. In the highest of people, there should be nothing individual, egoistic, and material. Their wealth should be reduced to a minimum, minimized. 

[ndlr : ce passage signifie que les chrétiens non gnostiques, appelés "individus" et "remplis d'ego" en langue des oiseaux seront persécutés et n'auront aucun pouvoir. "Individu" et "ego" sont deux mots se rapportant systématiquement à Jésus.]

Here monasticism is an anthropological model. Authority, hierarchical level, and power increase proportionally with the abolition of the individual element and the the glow emanating from ascetic effort. A good ruler is he who does not want to have anything for himself. Instead, he has everything, but taken in aggregation and eidetically, maximally enriching the inner aspect of existence. Something similar was embodied in the Middle Ages in the theory of the “second body of the king.” [1]

People, intimately knowing Stalin, will testify to his extreme simplicity in being. For example, they will tell of how he, at the zenith of his power, preferred to sleep on a cot. Another communist ruler of imperial scale, Mao Zedong, tried to never touch money, which he hated physically. The very thought of money or touching it caused him physical pain. These are signs that an angelic presence is close. These are also the marks of a good leader. Any draw towards materiality would naturally cause pain for and draw disgust from the higher figures of the Platonopolis built along existential principles. For this reason, in many religions, priests and rulers were forbidden from engaging in physical labor and sometimes from even touching material objects in their natural form, i.e., before they were worked upon in the sacred ways. This prohibition of physical labor has persisted up to the present day in Orthodoxy in respect to priests.

[ndlr : "Platonopolis" est la cité selon l'idéal de Platon, qui est en fait le premier communiste totalitaire. Dans La République, ce philosophe grec prévoit de retirer les enfants aux parents, afin que l'état les éduque. Le fait d'appeler sa cité Platonopolis et inquiétant et laisse deviner le même idéal, puisque Staline et Mao Zedong sont loués.]

And so, at the head stands the philosopher king, who accordingly represents a being in which there is no individuality. The philosopher king, a philosophical tsar, does not essentially differ from the embodiment of this personal Angel. He is a form as such. In fact, if we look at the monarchical, imperial idea, we see echoes of this theory, in which the king was the metonymic pole of the whole society, whole culture, and whole people. The king is an Angel, the whole people. He is a true person, who is superior to both the individual and the collective or society. Hence the sacralization of kings up to the point of deifying them in Ancient Egypt, Babylon, Ancient Iran, etc.

[nglr : nous retrouvons ici le culte de la personnalité cher au communisme. Nous devrons quasiment déifier Poutine, qui sera considéré comme l'incarnation d'un ange. Cela fait penser à la relation des Coréens du Nord avec Kim Jong Un.]

The fact that any person is a potential king is brought to mind in Orthodoxy by the wedding ceremony, when the bride and groom hold the imperial crown. In his nature, man is homo regius. He is just as much a king and an Angel as he is human.

The state should be ruled by the philosopher king, who is absolutely transparent, devoid of any individual properties. His individual element should be so miniscule that it would be desirable to hide everything reminiscent of it, including his body, his image, etc. It would be better if no one saw the philosopher king as something external. All should recognize him as an internal ruler, as the “guest within.”

The philosopher king must be hidden. Moreover, his existence must be so intense that it transcends the limits of existence. He will act in not-acting (the Taoist ideal of the perfect ruler is he who accomplishes non-acting, or Wu-Wei). Considering his deep and profound connection to the apophatic, he will not exist in existing or, on the contrary, he will exist in not existing. The philosopher king is as if he was not, and he is not as he is. He should be easy, transparent, always open to the abyss represented by him in the Platonopolis of the Fourth Political Theory. Perhaps he will communicate with his subjects from behind a curtain, from the depths of a cave, or even through an oracle. He should not not speak nor be silent, but instead only give signs, if that is how we should paraphrase what Heraclitus said in fragment 93 of the Delphic Pythia: – ὁ ἄναξ οὗ τὸ μαντεῖόν ἐστι τὸ ἐν Δελφοῖς, οὔτε λέγει οὔτε κρύπτει ἂλλὰ σημαίνει. For Heraclitus it is important that οὔτε λέγει οὔτε κρύπτει ἂλλὰ σημαίνει, or “neither utters nor hides his meaning, but shows it by a sign.” Meaning is located between words and silence. The philosopher king operates with sign-meanings, in semi-silence, in the light regal whisper from which meaning is transmitted as directly as the spirit blows.

[ndlr : le philosophe king, c'est-à-dire le roi kabbaliste qui nous gouvernera et que nous devrons quasiment adorer, parlera à ses sujets sans montrer son visage, derrière un rideau ou par un oracle. Quelle différence avec le chef humble et proche du peuple, selon le modèle enseigné par Jésus, qui a lavé les pieds de ses disciples et nous a affirmé que le chef devait servir son peuple avec amour. Quelle différence avec celui qui était accessible à tous et guérissait les malades. On reconnaît dans ce dernier paragraphe le sceau de l'orgueil satanique isiaque. C'est le vrai visage d'Isis qui se dévoile. Gnostiques, étudiez la kabbale de gauche, si vous voulez connaître votre démon.]

The philosopher king stands at the center of the Platonopolis. He is the Platonopolis. In him, as if in a sacred place, occurs the epiphany of man.



Furthermore, the philosopher king will be surrounded by other philosophers, by sacred priests that live an angelic being. These can be monks, ascetics, contemplators, dreamers, mathematicians, or people immersed in the contemplation of the absolute useless which no one needs. Aristotle said that there is useful knowledge (φρόνησις) which multiplies with years and is maximal in reasonable old age, and there is the useless (σοφία) which is accessible immediately, regardless of age, and is not incremental or declining – it does not serve something else, but is self-sufficient and self-worthy. For Aristotle, useless knowledge, wisdom, or σοφία [ndlr : Sophia] was the highest and most aristocratic. The rulers of the Platonopolis should be Sophist personalities. [ ndlr : Sophia = Sagesse-Isis]

[ ndlr : la connaissance utile est me semble-t-il la connaissance christique, Jésus, nommée φρόνησις , phronesis, mot grec traduit par "raison", intelligence (raisonnable). Ces mots sont ambivalents en langue des oiseaux et signifient parfois Jésus, parfois Isis. Phronesis peut être également traduit par " prudence", "sagesse" et "sagacité" et ce sont des mots signifiant le plus souvent la Sophia-Isis en langue des oiseaux. Quand ces mots signifient Jésus, on ajoute souvent en langue des oiseaux le mot "monde", "ce monde" ou l'adjectif "faux" : "la prudence du monde", la fausse sagesse de ce monde" etc. L'adjectif "utile" s'applique à Jésus, en langue des oiseaux... mais inutile aussi, me semble-t-il.

La connaissance inutile mais très noble est σοφία, la Sophia-Isis.]


Philosophers will fly and skate on dolphins, who will also be philosophers. 



Above all will soar the Great Raven. 



Below are the berserkers, the warrior barons. They are the Guardians, the “guardians of being” (Heidegger). Warriors will be extremely frightening, terrifying to the point that no one will want to fight them. In the army will serve battle Dragons and aggressive fighting cocks.

[ndlr : les guerriers seront terrifiants et feront trembler le peuple.]



Who is lower? Artisans? We propose not to discern such a caste at all. The third caste is that of Poets and Farmers. 


[ndlr : nous serons dans une société organisée par castes. Est-ce là le modèle de bonheur que vous voulez, gnostiques? C'est ce pour quoi combattent Alain Soral et tous ceux qui soutiennent Poutine et son philosophe Douguine. C'est cela, la gnose de gauche. Et beaucoup de gnostiques dits d'extrême-droite sont en fait des extrême-gauche déguisés.]


Production is poetry. Artocracy (Wagner’s principle). People should eat artistic products. 

Art is the most rough shell of an idea, its materialization, its plasmation. In our policy, any object should be first and foremost beautiful. Non-beautiful objects will be subject to destruction. 

The economy will be abolished and economists dismissed

Private property will also be abolished. The sun will work. Earth and time will belong to the eidos. there will be no banks, no large estates. Rilke and Heidegger spoke of such as “transferring the weights from the Merchant’s hands to the hands of the Angel.”

[ndlr : ce paragraphe signifie en langue des oiseaux que les chrétiens et les gnostiques à l'esprit christique seront réduits en esclavage par les gnostiques eidos les plus initiés : "sun", "earth", "time" (soleil, terre, temps) et "merchant" (marchand) signifient Jésus, les chrétiens, en langue des oiseaux.] 

There will be cars, but only very, very beautiful ones. 

The art of dance will be one of the most important arts. Dance will become a political duty. All will dance in circles, and tango, twist, and bossa nova will be promoted and made mandatory. Everyone should be able to dance. Officials, like in China, will need to compose poetry in addition to painting. 

The attitude towards farmers will be sacred. All life will be adapted to suit the farmers. Everything for the farmers. The population will be pastoralists and cultivators. Farm labor, grain, grapes, baking, loaves, and bulls, cows, sheep, and goats will be raised to the status of state ideology. Seeing an ear of grain or a donkey, not to mention a farmer or shepherd, all citizens of Platonopolis will welcome them with singing. At the head of humanity will be Bread and Wine. Talking bulls with the Moon between their horns will serve Bread and Wine to weary travelers.

[ndlr : je pense qu'il s'agit ici d'une allusion au culte kabbaliste actuel qui est décrit comme devant perdurer. En langue des oiseaux, Pain (hostie) et Bull (taureau) = Jésus et Wine (vin)/Moon (lune) = Isis. La lune entre les cornes signifie la soi-disant domination de Jésus par Isis dans le culte gnostique sacrilège.] 

All around will be gardens and forests and wild animals along with domestic ones. The wolves will master crafts and help men repair carts and sing songs. 

Farmers will have huge beards which will be twined with ripe ears. As the most intelligent of forest brothers, bears will also work the fields. Pigs will feed themselves or elect a pig-in-command. (2)

Women will be provided with earthenware pots with fresh milk and huge, extremely beautiful hats. 

This is the vertical of society. 

Now for the horizontal. 

It will be a huge Empire. The richness of the landscape and the diversity of the polities will be intrinsic to the state. The Empire principle must be rehabilitated. Besides the trifunctional system (philosophers, warriors, and farmers), the Empire can include enclaves of a variety of creatures from Amazons to two-headed, bird-legged, and headless beings, gypsies, Evenki, etc. There could even be a mermaid republic or Veche forest gatherings governed by an assembly of Domoviye and Leshie. We can also imagine a congress of Angels or Tatar Kurultai. 

A plurality of types of political and anthropological creativity should be encouraged. 

TV and the press will be cancelled, as they are always spouting some kind of meaningless nonsense.

[ndlr : la suppression de la TV et l'interdiction de la presse empêcheront le peuple de se révolter car il n'y aura pas moyen de diffuser ses idées.]

Clothing will have its own meaning. The body is the wrapper of the eidos, and the clothes are the wrapping of the body. Everyone will have different clothes, but all colorful and astonishingly beautiful, so that people pay attention to them. People will notice clothes and judge by clothes. There will be an absolute cult of clothing. People will spend most of their time getting dressed and changing. 

Food will be the most ecologically pure, and distributed freely, as a gift. There will be an exceptional lot of sausage, cheese, and hazelnuts in the Empire. 

As for gender, women will be esteemed in the Empire, since they are more interesting than men (and more beautiful). Men will not be upset by this given that envy will be abolished by decree (The first decree will be abolishing envy, jealousy, and property; envy will be published with three shots of ivy for an envious look and six for a jealous word).

Women will love the Empire and cherish it every morning in greeting the sun. 

Morality will change. The word “evil” will be excluded from the lexicon along with all bad expressions. Instead of them will be introduced the gradual concept of “less good.” A less good person stole a bun at the market. He deserves less love and less respect than the one who asked for a bun and was given one. With a gentle smile. 

Everyone will smile and laugh at funerals, for since this world is so beautiful, what about the next…And then death will be comprehended as a return to the eidos (επιστροφή).

[ndlr : eidos est la forme, par opposition à la matière. Cette notion vient d'Aristote (hyléporphisme). Eidos, c'est-à-dire Isis, en langue des oiseaux philosophique, Isis-forme, par opposition à Jésus-matière, appelé ainsi à cause de l'hostie qui est matérielle. Il y a un compte facebook Isis Eidos et plusieurs sociétés s'appelant Eidos.].

There will be no law. He who is smart, bold, and beautiful, is right. 

Education will combine high metaphysics, theology, Angelology [ndlr : comprenez démonologie], and Heidegerrianism [la philosophie d'Heidegger sera enseignée partout dans toutes les écoles] for the smallest and Kyoto School. Everyone will be taught such. 

Warriors will additionally be taught gymnastics and figure skating. 

Poets will be taught different languages, from 10 to 15 each. 

Farmers will have nothing to be taught besides bossa nova and tango. They are already so wise in their sacred labor.
[ndlr : la bossa nova et le tango sont deux danses lascives. Il s'agit ici probablement d'une métaphore sexuelle, mais je n'ai pas encore compris dans ce texte, qui sont exactement ceux que l'auteur désigne par "les fermiers".] 

It is approximately such a society that we propose to build as the goal of the Fourth Political Theory. 

[1] Kantorovich, E. Dva tela korolia. Issledovanie po srednevokovoy politicheskoi teologii. Moscow: Izdatelstvo Instituta Gaidara, 2013. 



Translator: Jafe Arnold
(2) Farmers will have huge beards which will be twined with ripe ears. As the most intelligent of forest brothers, bears will also work the fields. Pigs will feed themselves or elect a pig-in-command. 
[ndlr : je cherche le sens de ce paragraphe. Voici où j'en suis de mes réflexions, pour le moment :
- les cochons et les ours sont Jésus ou les chrétiens non gnostiques, en langue des oiseaux. Comme il est dit ailleurs dans le texte que les chrétiens remplis d'ego n'auront aucun pouvoir, il est faux d'interpréter ce passage en pensant que les cochons-chrétiens pourront vivre en autarcie et élire leur chef. Je ne sais donc pas ce que veut dire ce passage sur les cochons. Un chose est sûre, les cochons sont des personnes, puisqu'ils élisent et il s'agit des chrétiens, ou de Dieu, car c'est leur symbole. Douguine méprise Jésus et les chrétiens.
- Les fermiers très souvent, symbolisent Dieu le Père ou Jésus, également. (cf. par exemple la chanson blasphématoire le fermier dans son pré, symbolisant Dieu le Père, prenant pour femme Isis. Le fromage qui est "battu tout nu dans la rue" symbolise Jésus.) cf. également le fermier ivre, au début du roman Histoire d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché de David Safier. Il veut tuer sa vache Lolle (Isis). Je parle déjà de ce livre à la fin de l'article sur l'alchimie.
- Les barbes immenses sont à rapprocher du strong hébreu sapham, (barbe), signifiant "sa femme", l'acte sexuel.
- L'oreille est assimilée par Guénon à la "conque". D'autres articles précisent que la conque est un coquillage spiralé, la coquille saint Jacques de Vénus.  La mythologie affirme que Vénus est née de la castration de Chronos (le temps-chronos est le symbole de Jésus, taper ctrl+F et "chronos"), dont les organes génitaux ont été jetés dans la mer. La coquille Saint Jacques me semble donc être un symbole phallique de Jésus-Graal, contenant Vénus-Isis. D'autant plus que dans Symboles de la science sacrée de Guénon, page 101, la conque est symbolisée par la lettre U, symbole de la coupe du graal-Jésus.
- Un méchant pirate de Dark Water (Dark water = Brune eau - Bruno, prénom symbolisant Jésus) est nommé Konk. Il a une jambe de bois, indice du symbole cybélien isiaque de la castration de Jésus-Attis, que nous avons déjà étudié.



- Le dessinateur humoriste Konk écrit le dernier K de son nom comme en train de se détacher de celui-ci, symbolisant ainsi la castration du culte cybélien sacrilège de la kabbale isiaque car le K hébreu, lettre ambivalente, est le plus souvent une lettre symbolisant Jésus, nommé "un cas" ou "caca" en langue des oiseaux. C'est une allusion au "ka" égyptien. Il peut cependant également symboliser Isis-force, 11e arcane du tarot. Il y a en effet deux K dans l'alphabet hébreu : un K au milieu et un K final. L'un symbolise Jésus et l'autre Isis.



On peut se procurer le livre An introduction to ancient and modern hebrew, écrit en langue des oiseaux par Al Garza et publié par le Judeo-Christian Institute of Apologetics, pour avoir des explications symboliques plus claires sur l'alphabet, en sachant toutefois que Jésus est un terme ambivalent et signifie parfois Isis, en langue des oiseaux.


Logo de KONK, dessinateur de Minute, National hebdo et invité par Alain Soral.

Le rond blanc symbolise l'hostie, à mon avis.





- Il y a des ânes ou des personnages grotesques s'appelant "oreilles", en littérature. Or nous avons vu qu'un âne est un symbole de Jésus, en langue des oiseaux, à cause du strong hébreu ana, signifiant "Moi", "je" avec emphase.


- le dictionnaire du cnrlt, qui est l'un des meilleurs, avec le dictionnaire de l'académie française et le littré, pour la langue des oiseaux, met le mot "triton" comme synonyme de "conque". Or le triton est un symbole de Jésus. Il suffit de lire les exemples du dictionnaire, lequel nous enseigne qu'il appartient à la famille des salamandres. (La salamandre symbolise Jésus en alchimie) :

"Dans certains récits, Triton est vaincu facilement, parce qu'il s'endort après avoir bu un cratère de vin.

Ainsi l'on eût pu saisir tour à tour tous les détails du tableau, tantôt la console portée sur trois grands tritons dorés, tantôt le plafond peint (Sand, Indiana, 1832, p. 21).


Le voisin (...) prend des bains à l'étage supérieur. L'idée de ces bains, de cette nudité qui trempe au-dessus de nos têtes et de ces gouttes qui tombent, tout cela me casse, me détruit, me jette dans le gouffre. Ce triton a pour sœur une hérétique vénérable (Bloy, Journal, 1899, p. 325)



Assise au soleil sur une marche du perron, Berthe regardait le dessin d'un triton à crête que lui montrait son beau-frère (Chardonne, Épithal., 1921, p. 141). Si, chez un triton auquel on a coupé le bout d'une patte, on enlève tout l'os de la partie basilaire du membre, celle-ci n'en régénère pas moins une patte pourvue d'un squelette typique (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 70)."(fin de citation du cnrlt.)

Les fermiers ayant deux (twined) oreilles mûres dans la barbe, suivi de l'image de l'ours laboureur (image de l'alchimiste), me paraît signifier le culte gnostique sacrilège, les deux oreilles symbolisant le Père et le Fils et la barbe symbolisant Isis. Le fait que le texte précise que la barbe est immense me paraît suggérer peut-être une messe noire, mais je n'en suis pas sûre. Panoramix ou le "vénérable du sommet", dans les douze travaux d'Astérix (ctrl+F "vénérable"), symbolisent Jahvé et ils ont une barbe très longue.