jeudi 2 février 2017

PÈRE NOEL SYMBOLE DE JAHVÉ OU JÉSUS EN LANGUE DES OISEAUX DE LA KABBALE SANTA CLAUS SYMBOL OF JESUS


En langue des oiseaux, le Père Noël est un symbole de Jésus ou de Jahvé.


Officiellement, le cnrlt explique ainsi l'étymologie de Noël :

"Du lat. natalis adj. «de naissance, relatif à la naissance», natalis dies et par substantivation natalis «jour de naissance» utilisé en lat. eccl. pour désigner la Nativité du Christ. L'o de noël (en face de l'a. fr. nael, ital. natale, a. prov. nadal) est dû à une dissimilation des 2 a de natalis." 



Mais nous avons vu dans l'image blasphématoire de l'article yin -yang le mot NOEL écrit de façon bicolore : NO en rouge et EL en Blanc. 






Si l'on cherche dans les strongs hébreux, il y a un strong nommé NO:


Définition de "No'"
No = " éclatement"
L'ancienne capitale de l'égypte;


Le mot éclatement est attribué à Jahvé qui est assimilé en langue des oiseux à une bombe ou de la dynamite qui explose en se volatilisant. Voir vidéo plus bas dans l'article, avec le Père Noël qui explose. 

No, nommée également No-Amon(1) est l'ancien nom biblique de la ville de Thèbes en Egypte, célèbre pour le tombeau de Ramsès et le culte du dieu Râ ou Rê nommé également Amon-Râ. Or Ramsès et Râ sont deux symboles de Jésus ou Jahvé. De plus, en langue des oiseaux, la négation non en français (No en de nombreuses langues) symbolise Jésus et oui symbolise Isis Lucifer. Il me semble donc que la transformation de natalis en noel a probablement été aidée par les troubadours et les kabbalistes des premiers siècles, créateurs de la langue des oiseaux. Noel pourrait signifier : le dieu de la ville de No ou le dieu qui dit non.








Traduction : Oui, il y a moins de trois mois avant Noël, effrayant, hein?

Jésus dit ces paroles sur cette image parce que le culte gnostique fait des sacrilèges sur lui, spécialement à Noël. Noël est souvent une période d'assassinat de chrétiens ou d'enfants, en lien avec le culte gnostique, pour signifier par le sang ce qui est fait dans les cérémonies de la gnose. Si ce culte n'existait pas, la gnose de gauche serait moins tentée de le signifier de façon tangible par ses attentats terroristes.Tous ceux qui participent sciemment à ce culte font à Dieu ce que la gnose de gauche fait à ses victimes humaines et sont également en partie responsables de certains crimes en lien avec ce culte, à mon avis. 


Les ministres du culte gnostique


Les ministres du culte gnostique sont responsables de la majorité du mal qui est dans le monde, de la marée de blasphèmes, blasphèmes qui concernent presque tous le culte gnostique. Ils sont responsables du châtiment qui se prépare. Ils sont ceux par qui le scandale arrive et dont Jésus a dit qu'il méritent d'être jetés dans la mer avec une meule autour du cou. 95% de l'humanité sait qui ils sont et ce qu'ils font. Ils donnent l'exemple du sacrilège, du blasphème, de l'hypocrisie, du péché.

Les hommes les plus nocifs du monde entier, ce sont eux, sous leurs airs hypocrites de vertu car la kabbale repose sur eux. Ils sont les piliers de la kabbale.  L'arbre de vie de la kabbale et l'alchimie n'existeraient pas sans eux car l'alchimie, c'est le culte gnostique sacrilège et l'arbre de vie est la représentation de ce culte divisé en oeuvre au noir, au blanc et au rouge. Les ministres du culte gnostique étaient faits pour être des saints et ils sont devenus des monstres, totalement pervertis. 


Ils enseignent aux gens que le mal est bien et le bien, mal. Ils ne cessent de faire des symboles impurs pour signifier leurs sacrilèges et vivent souvent dans l'impureté car la magie sexuelle est la source du pouvoir magique, en kabbale. Un kabbaliste ne pratiquant pas la kabbale pratique (c'est-à-dire la magie) n'est pas un bon kabbaliste, enseigne la Golden Dawn dans ses livres de magie. Le démon isiaque exige des péchés d'impureté pour donner ses pouvoirs car il veut emmener en enfer. 

Pour ceux qui me lisent, il n'est pas trop tard pour revenir en arrière, quoi que vous ayez fait ou promis.  Vous pouvez sortir du péché si vous le voulez. Vous êtes libres. Réfléchissez que vous êtes des adorateurs de Moloch. Que la liste des crimes de la gnose est interminable. Que la victoire de Jésus est certaine car il est Dieu et ne ment pas.

Il est le créateur et sait ce qui est bon pour ses créatures. Nous avons été faits pour lui donc nous ne serons jamais heureux sans lui. Inutile d'essayer de vivre selon des règles qui sont contre ce que Dieu a prévu pour nous. Cela ne marchera jamais.


Un père Noël noir



Plusieurs inscriptions affirment que le Père Noël est noir ou que Jésus est noir, en lien avec Céphée, le roi d'Ethiopie, mari de Cassiopée, symbolisant Jésus marié avec Isis. Oswald Wirth, dans le tarot des imagiers du Moyen-âge associe Céphée au fou du tarot.


Le pingouin est le symbole de Jésus ou Dieu le Père.








Symboles du culte gnostique :


Hochet symbolisant le phallus arraché symboliquement lors du culte gnostique. (voir article sur Cybèle ainsi que sur la bière). Le nounours, le hochet, le crayon, un ballon, un jouet, sont des symboles phalliques en gnose.


La trinité (gnostique ?) représentée par "Jésus-Jedi", le Père Noël et le dinosaure. Le dinosaure est un symbole du vrai Dieu. le Père Noël aussi. Je maîtrise moins bien le Jedi car je connaît très mal la guerre des étoiles. D'après un article de wikipédia et un dessin d'une femme nue sur une croix, nommée Jesus-Jedi, il me semble que Jésus-Jedi est Lucifer-Isis-Satan. Dans ce cas il s'agit de la trinité gnostique dans laquelle le Saint Esprit est remplacé par "Jésus-Jedi", tandis que le Père Noël symbolise le vrai Jésus et Dieu le Père le dinosaure.


Le vrai Dieu, symbolisé par le Père Noël, contre un faux Jésus qui est en réalité Lucifer-Satan-Isis



Vrai Dieu tué par Lucifer-Satan.

Remarquez la robe bleue de Jésus, symbolisant Lucifer et le signe des ciseaux qui coupent, expliqué plus bas.



Isis allaitant le vrai Jésus habillé en Père Noël. Cette image symbolise le culte gnostique. La fausse vierge isiaque allaitant est un symbole gnostique. Isis lactans est très célèbre en gnose. J'ai ajouté le rectangle.



Remarquez le symbole des doigts du faux Jésus en robe bleue. Il fait le geste de couper le phallus. Nous reverrons à plusieurs reprises ce geste blasphématoire, en gnose. Il est le plus souvent fait par une femme symbolisant Isis-Cybèle.





Cène blasphématoire. Le lapin de Pâques, très souvent blanc,  et le Père Noël sont des symboles du vrai Dieu (article en préparation pour le lapin). Pour les autres, je maîtrise moins bien. Nous réétudierons plus tard.



Vrai Dieu symbolisé par le Père Noël avec trois femmes symbolisant les trois aspects du féminin sacré satanique (cf. article yin yang + un autre article en préparation).  Les trois aspects du féminin satanique sont Vénus la fausse vierge, la "mère" accouchant et la sorcière magicienne. C'est le triple visage d'Hécate.




Traduction : Le Père Noël idiot est pour Jésus (par le culte gnostique). Toujours cette croyance ridicule et infondée que Jésus donne de la puissance au démon par les sacrilèges qu'on fait sur lui.


Remarquez le doigt devant la bouche, variante du geste soutien de tête, signifiant le gnostique.  Le signe chut ! est également un signe de silence, gardons le secret ! en gnose. Je ne sais pas s'il a voulu faire ce signe ici. Il dit que le Père Noël-vrai Dieu est partout et que Satan-Isis Jésus n'est pas fêté et il s'en plaint. 





Nouveau symbole important : la position dos-à-dos. Cette position symbolise la lutte yin yang entre Satan et Jésus. le vrai Dieu est représenté par le Père Noël. Nous le reverrons souvent.



Le petit lutin est un elfe, donc le démon. Un elfe est un symbole luciférien. La poupée de chiffon pas belle symbolise le vrai Dieu. Le sac ou le sac à dos est un symbole sexuel. cf le baluchon du fou du tarot (qui est déculotté). Un homme ou un enfant en sac à dos, dans les films, symbolise très souvent Jésus. Je n'ai pas encore vraiment compris pourquoi ce symbole du sac. 

Il y a en gnose le mot cabas. Le strong hébreu  kabah signifie s'éteindre, être éteint. C'est la mèche de la bougie qui s'éteint. Un cabas symbolise Jésus, je le montrerai pus tard. Mais je ne suis pas sûre que ce sac et le sac à dos soient à rattacher au symbole du cabas.



Dans cette image, le Jésus luciférien demande qu'on fête son anniversaire à lui. Cela fait, je crois, allusion aux fêtes égyptiennes, qui fêtaient Osiris (ou Horus?) en décembre. Le problème, c'est que Lucifer ne s'est pas incarné et n'est pas mort sur la croix pour nous sauver. Par contre il a tué un nombre impressionnant d'enfants en sacrifices humains et cela continue toujours de façon occulte. Ce sale démon joue à la victime alors qu'il torture tous les jours des hommes. 






Le Jésus musclé de cette image est Lucifer-Satan. 

Sur ce lien, on voit en vidéo Lucifer sous l'apparence de Jésus. Dès le début de la vidéo, ce faux Jésus-Lucifer a la tête baignée d'une lumière éblouissante, symbole du diable, en gnose. Le vrai Dieu est représenté par un Père Noël voulant tuer Jésus. A la fin, le Père Noël explose. Jésus-Lucifer est présenté comme un pacifique, un gentil, qui dit au Père Noël qu'il veut la paix, qu'il voudrait cohabiter. Mais le méchant Père Noël ne veut pas partager son influence. Cette vidéo est un des multiples exemples de la façon dont la gnose travestit la réalité. 

Réponse à la vidéo :

Il est vrai que Dieu ne veut pas partager son pouvoir avec Lucifer-Satan mais c'est parce que Satan est homicide dès le commencement, nous dit le vrai Jésus dans l'Evangile. Lucifer aime le vice et l'horreur des guerres, du péché, des sacrifices humains.  Il n'y a qu'à relire la Bible et voir combien de fois Dieu a puni les Juifs parce qu'ils offraient leurs enfants en sacrifice à Moloch, en les brûlant vifs. Ce Moloch, c'est Isis que la kabbale chrétienne adore sous le nom de Saint-Esprit ou Notre-Dame ou Immaculée conception etc.  Cette sorcière qui a fait tuer des milliers d'enfants, c'est elle que la gnose appelle faussement douce Reine, Mère bénie, tendre mère et autres appellations mensongères. 

Partager le pouvoir avec Satan-Isis, ce serait amener toute l'humanité à sa perte. Les criminels n'ont aucun droit au pouvoir et Lucifer n'est pas un gentil Jésus pacifique, contrairement à ce qui est présenté mensongèrement dans cette vidéo. Ce démon est un criminel qui est à l'origine de tous les péchés. 

A force d'inverser tous les symboles, la gnose fait penser les gens de façon contraire à la réalité évidente. Satan se déguise systématiquement en Jésus et Marie donc à la fin, la kabbale chrétienne croit que Satan peut être aussi gentil que Jésus et Marie. Il faut réaliser, chers gnostiques, que ce n'est qu'un déguisement. Si l'on avait déguisé Staline en Jésus, il n'en aurait pas été gentil pour autant. Il en est de même a fortiori pour le démon. Un criminel reste toujours un criminel, quel que soit le déguisement.



Le père Noël est à droite, côté de Hochmah dans l'arbre de vie de la kabbale. C'est normalement le côté symbolisant Jahvé. Le faux Jésus, est à gauche, côté symbolisant Binah-Isis (côté de Satan dans l'arbre de vie, le plus souvent). 

Pour voir le changement éventuel de côté dans l'arbre de vie, consulter la fin de l'article sur Hitler en langue des oiseaux



Et maintenant, je vous annonce à tous une bonne nouvelle : le vrai Dieu n'est pas un Père Noël bedonnant, invention gnostique. Le vrai Dieu est Jésus. 



Je vous annonce une autre nouvelle : Lucifer-Isis-Satan n'est pas "Jésus" ou "Marie" ou le "Saint-Esprit" comme vous aimez à l'appeler hypocritement mais par contre, il s'appelle Moloch. Voilà votre Dieu, dont vous voulez fêter l'anniversaire à Noël :



Si vous refusez l'évidence et que vous continuez à suivre la kabbale, vous irez brûler en enfer pour toujours avec Moloch-Isis qui vous hait et vous raconte ses bobards en les arrosant de ses fausses larmes pour mieux vous attirer dans ses flammes éternelles. Ce n'est pas parce qu'il prend prend un joli minois de vierge et fait des doux sourires qu'il est différent d'autrefois. 

Gnostiques, vous croyez savoir et vous refusez la réalité historique et théologique. Je vous rappelle ce que vous savez très bien : le démon ne change pas. Il ne peut pas changer et devenir gentil. C'est ce qu'on raconte au non-initiés dans les films de Walt Disney, par exemple dans Rudolph, mais les initiés savent qu'il ne change pas. Il ne regrette aucun péché, rien de ce qu'il a fait. Donc votre sainte Vierge hypocrite qui joue à la maman éplorée n'est qu'un nouveau déguisement de Moloch, toujours aussi féroce, mais plus dissimulateur et menteur. Sauvez-vous de la gnose tant qu'il en est encore temps. Cessez de croire vos pasteurs pourris et menteurs. 

Et vous, pasteurs gnostiques, vous avez tous les moyens pour voir la vérité. La vraie. Pas Isis. Il suffit d'aimer celui qui a donné sa vie pour vous et vous propose le ciel en échange d'une douce loi : les dix commandements et aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé. 





(1) NO OU NO-AMON

Noms bibliques de l'ancienne ville de Thèbes, capitale de l'Egypte sous les pharaons du Nouvel Empire (après 1580 av. J. -C).
En égypt., Ouêset ou Neout (=la ville), d'où en hébreu No (Jer 46:25Eze 30:14,15,16) ou No-Amon =ville d'Amon (Na 3:8). En grec, Thébaï ou Diospolis (ville de Zeus), ou encore Diospolis la Grande. Sous l'Ancien Empire, la ville est insignifiante. Elle prend de l'importance avec les pharaons du Moyen Empire (vers 2000 av. J. -C.) et atteint à la pleine prospérité avec la xviii° dynastie (1580 av. J. -C), victorieuse des Hyksos. Elle devient le centre politique du pays, et Amon-Râ, dieu national, est adoré dans des temples magnifiques que les pharaons agrandissent sans se lasser. Un moment délaissée pour el-Amarna, elle est rétablie dans sa prééminence par Toutankhamon. Les grands bâtisseurs, Séti et les Ramsès, développeront ses temples et ses palais. Sa renommée est telle que dans la littérature classique on gardera le souvenir de la Thèbes « aux cent portes ». Elle n'est pas pour autant épargnée par les querelles dynastiques, non plus que par les invasions étrangères. Les Assyriens d'Assarhaddon arrivent sous ses murs (670 av. J. -C.) et y reviennent avec Assourbanipal qui, à deux reprises, saccage Thèbes (668 et 661 av. J. -C). Les prophètes d'Israël y font des allusions explicites (Na 3:8) et annoncent que de nouveaux malheurs s'abattront sur la ville (Jer 46:25Eze 30:14 et suivants). Lorsque Cambyse la réoccupera (525 av. J. -C), il n'ajoutera pourtant pas aux dévastations précédentes. La ville connut désormais la décadence et, malgré tous leurs embellissements, les Ptolémées ne l'arrêtèrent pas. De nouvelles révoltes dynastiques, marquées par de nouveaux pillages, accélérèrent cette chute. Strabon n'y signalait plus, lors de son passage (24 av. J. -C), que quelques villages. Les ruines innombrables attestent seules aujourd'hui toute l'ampleur d'une civilisation qui demeure pour nous une source d'étonnement et d'admiration. Sur la rive E. du Nil, les temples de Louqsor et de Karnak ; sur la rive O., les temples funéraires de Séti, des Ramsès, de Déir el Bahri, et surtout l'immense nécropole de la falaise où s'enfonce la vallée des Rois, sont les derniers témoins de la prodigieuse histoire de Thèbes (fig. 67, 75, etc. ; voir aussi pl. IV). A. P.