mardi 31 octobre 2017

L’IMMACULÉE CONCEPTION EST ISIS, LE DÉMON. CE N'EST PAS MARIE, MÈRE HISTORIQUE DE JÉSUS. DOGMES DE L’IMMACULÉE CONCEPTION ET DE L'INFAILLIBILITÉ REMIS EN CAUSE. ACCUSATIONS DE DÉLIRE PARANOÏAQUE : PREMIÈRES NOTIONS.




Déesse perse Anahita, autre nom d'Isis-Satan. 
Anahita signifie Immaculée.
Remarquez le sein dénudé, symbole isiaque déjà étudié.
La prostitution sacrée faisait partie de son culte. En kabbale, on peut être une prostituée et être "immaculée". La kabbale, c'est l'inversion des valeurs.

Article publié le 5/12/2017. Je l'ai antidaté au 31 octobre 2017 pour raisons de navigation. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je ne parle pas en langue des oiseaux. Je ne suis pas gnostique et je connais mal cette langue symbolique kabbaliste. Je l'apprends pour pouvoir démasquer publiquement la gnose, particulièrement la gnose de l'Église catholique.

J'ai conscience que pour un chrétien non gnostique, l'affirmation que l'Immaculée Conception est le démon est incroyable et mérite des preuves. Quelqu'un m'aurait dit cela il y a trois ans, j'aurais pensé : "c'est un illuminé". Je ne demande donc pas que tous me croient à la lecture de cet article, au premier abord. Ce que je souhaite, c'est qu'au vu de cet article et des autres articles de ce blog, le lecteur se dise : "il y a peut-être quelque chose, en effet. Étudions." Je ne peux exposer toutes les preuves actuellement, car cela demande un temps infini de les chercher puis de les analyser et enfin de les exposer clairement pour des personnes encore plus néophytes que moi dans le domaine de la gnose. Je vais donc pour l'instant donner les pistes principales qui me permettent d'affirmer cela. 


I - Les apparitions de Lourdes sont honorées par les kabbalistes.



La dévotion des criminels pour les apparitions de Lourdes 

Quand j'ai découvert l'action de la gnose dans mon entourage, et dans l'Église, dans le courant de l'été 2015, j'ai pu observer que des gnostiques pratiquant la magie sexuelle, la pédophilie ou la sorcellerie, des gnostiques menteurs et cruels, n'hésitant pas à commettre seul ou en groupe des actions relevant du droit pénal, ces gnostiques avaient une dévotion non feinte pour la dame de Lourdes. Cela m'a donc amenée à me poser des questions sur l'origine de cette apparition, dès les premiers jours de ma découverte de la vérité sur la gnose dans l'Eglise. 



Madonna et sa fille Lourdes





Madonna et Lourdes, à la sortie du centre de Kabbale

Un autre indice qui va contre Lourdes, c'est que la star satanique Madonna a nommé sa fille "Lourdes". A 14 ans, en 2011, la petite Lourdes suit régulièrement des cours de kabbale au centre de la kabbale, à New York. Le site Pure people dit à ce sujet : "Pourquoi la chanteuse Madonna a-t-elle nommé sa fille Lourdes ? C'est tout simplement une référence à la ville de Lourdes en France, célèbre pour ses miracles de guérison." 

Il est évident qu'une sataniste kabbaliste ne voudrait pas louer des miracles opérés par la Vierge Marie, si c'était la Vierge Marie historique, la mère historique de Jésus, qui les accomplissait vraiment. Cela incline donc à penser que ces prodiges de Lourdes viennent du démon.

Des évêques gnostiques et un prêtre, sorcier officiel, aiment Lourdes

La brochure gnostique nommée la Dorine de Lourdes, écrite par un évêque officiel gnostique, Mgr Patrick Truchemotte, approuve Lourdes. En lisant cette brochure, j'ai appris que juste derrière la grotte de Lourdes, dans la même falaise, il y avait une autre grotte contenant la statue d'une déesse préhistorique, découverte peu après les apparitions de Bernadette. 
Un sorcier officiel, le Père Julio, de son vrai nom Ernest Houssay, prêtre gnostique excommunié fabriquant des pentacles, contemporain de Bernadette, aimait beaucoup la Vierge de Lourdes et la priait avec ferveur.


Attention au danger de posséder des pentacles chez soi. Non seulement ce sont des représentations à la gloire de Satan mais en plus, certains peuvent produire une infestation démoniaque.

Des kabbalistes officiels aiment Lourdes

Plusieurs sites de kabbale actuels parlent de Lourdes ou de la "Vierge Immaculée" de façon élogieuse. Voici un morceau de bravoure sur la spiritualité kabbaliste, associant l'Immaculée Conception à Isis et à la fausse Vierge Marie. Je l'ai découvert sur un site bilingue anglais-français, officiellement kabbaliste, gnosticpublishing.org. Ce site, obsédé du sexe, comme tous les sites kabbalistes, est cependant très intéressant pour mieux comprendre la kabbale car il parle moins que les autres en langue des oiseaux. Il y a quelques fautes de français, dues au bilinguisme de l'auteur, d'origine anglophone mais elles ne gênent pas :
"Dans ce monde physique, vous ne pouvez pas créer un corps physique avec le spermatozoïde seul; vous avez besoin de l’ovule. La combinaison de l’ovule et du spermatozoïde fait la vie dans le monde physique, et la même chose est nécessaire dans le monde spirituel: les hommes ont besoin des substances primordiales, des éléments, de la femme. Les combiner dans la pureté; c’est ce qu’on appelle la « L’Âme du Mercure » (ou le Fils du Saint-Esprit) pour créer notre propre Jésus-Christ dans notre propre utérus (moelle épinière). Ensuite, vous devenez une autre qui est en train de naître à travers l’Immaculée Conception et vous devenez un autre fils de la Vierge Marie, ou si vous voulez appeler votre Divine Vierge Isis, Isoberta, Rhéa, Cybèle, Tonantzin, Maïa, Maria, cela n’a pas d’importance, parce que la Vierge Mère du monde, de l’univers, est représentée dans de nombreux aspects."

Isis, selon gnosticpublishing.

Oswald Wirth, kabbaliste très célèbre et reconnu, dans "le tarot des imagiers du Moyen Âge", affirme que Binah, la sphère tout en haut de la voie de gauche de l'arbre de vie, symbolisée par l'impératrice du tarot, c'est la même chose que "la Vierge immaculée des chrétiens en qui les grecs auraient reconnu leur Vénus-Uranie née radieuse des sombres flots de l'Océan chaotique". Donc Binah, c'est Vénus et Vénus, c'est la "Vierge immaculée" des chrétiens. Gnosticpublishing dit que Binah est le Saint-Esprit, mais il n'a pas tort non plus, en symbolique gnostique, car Isis prend alternativement, suivant les besoins du discours ésotérique, le visage du Père, du Fils ou du Saint-Esprit. Ces trois mots désignent Satan considéré sous différents aspects, en langue des oiseaux de la kabbale et dans les sermons des prêtres kabbalistes catholiques.

Wikipedia affirme à l'article Binah que Binah, c'est la yoni (vulve), Isis, Cybèle, Demeter, la Femme et la "Vierge Marie". Il faut comprendre ici, non la Vierge Marie historique, mais Isis. En langue des oiseaux, l'expression "Vierge Marie" désigne Isis qui se déguise derrière le nom marial de la plus grande Sainte de tous les temps, la mère historique de Jésus. 

Le célèbre sataniste officiel, Aleister Crowley, dans son livre Liber 777 affirme dans sa table des correspondances, à propos de Binah : "Almost any female image shows some aspect of Binah", "presque tout image féminine montre un aspect de Binah" et ailleurs, dans la table des correspondances, il affirme que la Vierge Marie correspond à Junon, Cybèle, Hécate, etc. Cela revient à dire que l'expression "Vierge Marie" désigne Cybèle, Junon, Hécate et donc Binah. 

Aleister Crowley





Aleister Crowley pose dans une photo officielle en se tenant la joue gauche avec un index. Il est possible qu'il pointe son doigt vers son oeil gauche, signifiant ainsi son amour d'Isis, symbolisée officiellement par l’œil gauche. René Guénon enseigne que l'oeil droit symbolise Jahvé et l'oeil gauche, Isis. Il y a l’œil droit de Hessed-Jahvé, (la bonté), symbolisé selon Oswald Wirth par l'empereur du tarot et l'oeil gauche de Din-Guévourah-Hécate (la papesse du tarot, selon Oswald Wirth) qui exprime la rigueur, le jugement.

Par conséquent, si nous rapprochons Aleister Crowley d'Oswald Wirth, nous avons l'affirmation que Binah-Isis, c'est la même chose que l'Immaculée Conception et cela explique que certains gnostiques que je connais, prêts à accomplir des délits relevant du droit pénal, aient de la dévotion pour Isis-Immaculée Conception. Cela supprime l'incohérence apparente de leur conduite et la rend au contraire très cohérente, puisqu'ils ne prient pas la mère historique de Jésus, qui condamne le péché mais le démon, Satan, qui encourage et récompense le péché, quand on est suffisamment initié. 

Sur terre, ces gnostiques méchants sont parfois très favorisés, mais dans l'autre monde, ils seront condamnés à l'enfer, contrairement à ce qu'ils croient. 

Satan aime se déguiser en jeune fille, en Immaculée Conception, afin d'être plus séduisant, mais il ne faut pas s'y tromper, la douce petite jeune fille est la même chose que Moloch ou Astarté, qui réclamaient des sacrifices humains.


II - Lourdes et le "dogme" de l'Immaculée Conception.

Les apparitions de Lourdes de 1858 sont étroitement liées au "dogme" de l'Immaculée Conception. À Lourdes, en 1858, l'apparition s'est en effet présentée en disant : "Je suis l'Immaculée Conception", entérinant ainsi le dogme proclamé par Pie IX en 1854. 





Nous voyons que le pape Pie IX, dans une photo officielle, a choisi de se tenir la joue gauche, comme Aleister Crowley. Il y a peu de photographies officielles de ce pape. Prendre une photographie n'était pas anodin, à son époque. Le daguérrotype fut inventé en 1839. Cette posture, que Pie IX a voulu laisser à la postérité, est donc très probablement étudiée et symbolique.

Condamner Lourdes, c'est donc devoir réétudier le dogme de l'Immaculée Conception, que cette apparition accrédite. Il faut étudier le texte latin original de la bulle Ineffabilis Deus, proclamant le dogme. Il faut aussi étudier les traductions en différentes langues du dogme de l'Immaculée Conception, pour voir s'il y a des hérésies. Le latin est le plus important, car c'est le texte original écrit par le pape, et comme le peuple le maîtrise moins, les papes gnostiques se lâchent parfois davantage en latin qu'en langue vernaculaire, si je puis m'exprimer ainsi. La plupart du temps, le texte latin ne sera en effet lu que par les prêtres, ce qui est sans danger pour le pape.


Le faux "dogme" de l'Immaculée Conception

A. Un dogme rédigé en langue des oiseaux.

Ce dogme, comme tous les écrits papaux et les conciles depuis des siècles est rédigé en langue des oiseaux kabbaliste

Par exemple, le mot "Deipara", désignant soi-disant en latin la "mère de Dieu" dans le texte Ineffabilis Deus proclamant le dogme, est un nom attribué à Isis, en langue des oiseaux latine. Ce nom est très employé dans d'autres textes papaux.


Je conseille à tous les chercheurs en gnose d'aller télécharger ce livre dans archive.org, après vous être ouvert un compte gratuitement. Il est rempli de symboles ésotériques et de gravures ésotériques que je ne comprends pas et n'ai pas le temps d'étudier pour le moment, mais je crois qu'il y a de nombreuses preuves à collecter dans ce livre. Nous devons chercher le sens des lettres rouges majuscules dans les mots. Elles forment des sigles, dont certains sont à la mode actuellement, pour nommer beaucoup de choses. Par exemple, "Sacra Deipara" forme le sigle CDI, très utilisé de nos jours. Je dois étudier un livre sur la kabbale des lettres pour en dire davantage. En magie, les lettres sont projetées mentalement par le sorcier par groupes de une, deux, trois ou quatre, ce qui crée certains effets de sorcellerie, suivant l'agencement des lettres. Les combinaisons sont innombrables. Je pense que les lettres rouges sont des messages gnostiques. La majuscule a une valeur magique ou ésotérique, en kabbale. Tous les titres du livre, écrit uniquement en latin, sont mêlés de majuscules et de minuscules dans les mots, de façon ésotérique évidente, sur le modèle de cette page de garde.

"Deipara" est la traduction exacte de "Théotokos",(du grec Θεοτόκος, « qui enfante Dieu »). "Théotokos" est un mot inventé par la gnose à l'époque du concile gnostique d'Éphèse, car ce concile était déjà infiltré par la kabbale à cette époque antique. Ce nom grec de Théotokos ne signifie pas vraiment "mère de Dieu", mais plus exactement "celle qui accouche de Dieu" ou "celle qui produit Dieu". En effet, "Mère de Dieu" se dit "Μήτηρ Θεού", Meter Théo. Le dictionnaire des strongs grecs enseigne que tokos, c'est "l'action de produire" et que ce mot vient de tikto, qui "se dit d'une femme qui accouche". Théotokos, c'est donc la femme dans l'action de l'accouchement, la parturiente. Or cette notion, prétexte à de nombreuses images pornographiques gnostiques, est typiquement isiaque et ne correspond pas à la vraie Vierge Marie historique, qui n'a pas accouché de façon naturelle, comme les autres femmes. 

Voici ce que dit Wikipedia, à l'article Théotokos : 

"Les pères latins du concile traduisent le terme Théotokos en latin par Deipara, qui est un calque sur la construction grecque. C'est de cette traduction que vient le français "Déipare", préférable à "Mère de Dieu" en ce qu'il insiste plus sur l'enfantement du Christ, et donc sur la médiation de la Vierge dans l'acquisition par Dieu de la nature humaine. Par ailleurs, "Mère de Dieu" est déjà utilisé pour traduire "Μήτηρ Θεού". 

Donc Mère de Dieu se dit en grec "Μήτηρ Θεού" Meter Theo et non Théotokos, mot différent. Tous les gnostiques lettrés qui nous enseignent que Théotokos signifie "mère de Dieu" mentent donc, mais c'est une habitude chez eux. Ils vivent dans le mensonge continuel.

Para ou Parah ou Par de "Deipara" est une racine latine correspondant au Tokos grec. Il signifie parturiente, en latin, mais aussi "vache", "génisse" (vache "vierge") en hébreu et en égyptien. Il se réfère à la déesse vache Hathor-Isis. Nous l'avons étudié dans l'article sur la parenthèse. Gnosticpublishing dit : "Nous en parlons dans d’autres conférences – sur les cinq aspects de la Mère Divine, en rapport avec la Vache – la Vache Divine représente la Mère Divine. Cette mater (mère) qui doit nous donner son lait, de la sagesse."


B. Un faux "dogme" concernant Isis et non Marie

Ce dogme de l'Immaculée Conception ne concerne pas Marie, mère historique de Jésus, mais Isis-Satan-Horus, déguisé sous le nom de "Vierge Marie" ou de "Mère de Dieu". 

Attention : je ne nie pas que Marie, mère historique de Jésus, ait reçu une âme indemne de toute trace de péché lors de sa conception.

Nier le dogme de l'Immaculée Conception, ce que nous allons faire dans cet article, n'empêche pas de considérer que la vraie Marie, mère historique de Jésus, n'a pas été touchée par le péché lors de sa conception. Des textes de l'ancien et du nouveau testament, ainsi que le raisonnement permettent de penser que c'est en effet le cas. Si l'ange Gabriel a dit à Marie qu'elle était "pleine de grâces", c'est qu'elle n'était pas touchée par le péché. Il est évident que Jésus, Dieu, la perfection infinie, n'a pas voulu être uni à une créature souillée lors de son incarnation. Je ne remets donc pas en cause cette vérité. Je ne veux pas lutter contre la Vierge Marie de l'histoire ni ne veux lui enlever de la vénération ou de l'amour. Au contraire, je la prie de m'aider à démasquer à la fois le démon qui usurpe son identité et les gnostiques qui se servent d'elle, pour faire avancer le culte de la déesse isiaque satanique. 

Lutter contre le dogme de l'Immaculée Conception, c'est lutter contre Isis-Satan, déguisée en Sainte Vierge, Isis qui se fait honorer sous le vocable d'"Immaculée Conception".


Voici une longue citation d'un article gnostique, que vous pouvez lire en entier en cliquant sur le lien ci-dessus. Lourdes est clairement présentée comme un lieu de pèlerinage isiaque et l'Immaculée conception est clairement présentée comme étant Isis :

"Dans le christianisme il existe le culte de la Sainte Vierge, reprise du culte d'Isis.

Le mot Vierge signifie usuellement qui n'a pas eu de rapports sexuels. Mais la signification ésotérique peut être extraite de ce nom. Sa racine latine est Virgo, vigueur,courage. 

Mais en sanskrit, on peut isoler la racine Vira qui est l'homme mâle ou la femme héroïque et encore Virya : énergie,vaillance,virilité, Semen. 

Dans le mot Marie ou Mariam, nous avons la racine Chaldéïque Maré (MRA) qui signifie Maitre, Seigneur. 

Mariam peut donc signifier la Maitresse de la mer (Yam) ou encore des eaux. 

Lourdes dans les Hautes Pyrénées est le lieu de l'apparition de la Sainte Vierge ou Imaculée Conception à la petite Bernadette Soubirous. 

Le lieu consacré de ces guérisons miraculeuses est la grotte de Massabielle ou sourd un filet d'eau.

Cette grotte est en réalité une anfractuosité dans de la roche dont la forme ressemble à une Yoni. [ndlr : yoni = vulve] 

Près de Lourdes se trouve un plus ancien sanctuaire dédié à Notre dame de Betharam qui signifie en Béarnais "beau rameau". Ce rameau sauveur sauve de l'eau et accorde ses bienfaits. 

La statue salvatrice est une Vierge en bois qui tient l'Enfant sur un bras et un sceptre dans l'autre main. 

Ceci fait penser au bâton de Dieu ou bâton de Moïse,dont le nom signifie "sauvé des eaux". 

Ainsi, la colombe, la YONAH est associé aux eaux matricielles. 

La Vie est associée à l'eau. Sans eau, pas de vie. 

Dans le livre de la Genèse,au commencement était le Souffle, c'est à dire la Rouah [ndlr : mot hébreu très utilisé par la kabbale, signifiant Isis] portée par les eaux qui ont tout crée. 

Le vrai Baptême est donc la plongée dans ces eaux matricielles, ces eaux originelles qui portent la YONAH, l'Esprit de la Mère.

C'est aussi la Yonah (colombe) de Noah (Noé) tenant un rameau d'olivier dans son bec,symbole de la paix, de l'équilibre qui annonce la fin du déluge purificateur des passions.

C'est l'apparition du Souffle consolateur ou encore la Maât Egyptienne, la souffle de la plume d'autruche, la même que Shou, la Souffle lumière, la Verbe de Justice Vérité." 

(fin de citation du site la gnose chrétienne). 

Je mets cependant en garde les non-initiés à la langue des oiseaux contre les nombreux mensonges de ce site. l'un d'entre eux est que le christianisme originel serait isiaque. C'est l'inverse, contrairement à ce que disent ces menteurs. Le christianisme originel est anti-gnostique, anti-isiaque (voir cet article). La gnose n'a commencé à avoir autorité dans l'Église fondée par Jésus qu'au IVe siècle. Toutes les citations qui sont faites de la Bible par les gnostiques sont à comprendre en langue des oiseaux et ont un sens souvent opposé à celui qu'à voulu donner l'écrivain inspiré.


III - Qu'est-ce que l'Immaculée conception quand on décrypte la langue des oiseaux ?

Ce terme est d'origine gnostique et a été introduit dans l'Église par les premiers Pères gnostiques, vers le IVe siècle, correspondant au début de l'église de Pergame de l'Apocalypse, commencée en 313. La dénomination d'Immaculée reprenait un vocable du culte de la déesse isiaque, comme nous avons pu en avoir un échantillon avec Anahita.

La préface de Sylvaine Canseliet, descendante de Fulcanelli.

Voici la préface d'un livre d'Eugène Canseliet (vrai nom du célèbre alchimiste Fulcanelli), Nouvelles études diverses de symbolisme hermétique et de pratique philosophale, tome 2. Cette préface est écrite par Sylvaine Canseliet, sa fille ou petite-fille. Elle m'a enfin fait comprendre ce qu'était l'Immaculée conception pour un gnostique. C'est ce qu'ils appellent le "microcosme", c'est-à-dire que c'est l'oeuvre au rouge des alchimistes. 

Vous pouvez lire la préface de Sylvaine Canseliet en entier sur ce lien. Elle est en langue des oiseaux, bien entendu.




L'oeuvre au rouge ou microcosme, c'est le nom-code que les alchimistes donnent à la substance satanique du sang isiaque qui est dans le calice du prêtre kabbaliste, après qu'il a fait fondre dedans une parcelle d'hostie consacrée en Jésus et que sa présence a complètement disparu, du fait de l'altération de l'espèce du pain. Il ne reste alors plus que le sang satanique isiaque, considéré comme "vainqueur" de Dieu, puisqu'il l'a fait fondre. C'est cette substance sacrilège qui est appelée "Immaculée Conception", puisqu'elle est assimilée par Sylvaine Canseliet au microcosme. Pour en savoir davantage sur le culte des messes kabbalistes, cliquez ici.

En réalité, les sacrilèges ne diminuent pas la puissance de Dieu. Nous l'avons déjà étudié à la fin de l'article sur le yin et le yang

Ineffabilis Deus, un texte hérétique, même au plan exotérique officiel. Il faut étudier surtout le latin.

Voici le lien vers la bulle bilingue latin-français, Ineffabilis Deus. Je conseille à tous de télécharger ce précieux document et de le sauvegarder sur votre ordinateur, car il est difficile de se le procurer en latin et le latin révèle davantage l'hérésie que le français.





Voici le texte de ces images, retranscrit de façon à ce que vous puissiez le copier facilement :

"Viennent enfin les plus nobles et les plus belles expressions par lesquelles, en parlant de la Vierge, ils ont attesté que, dans sa conception, la nature avait fait place à la grâce et s’était arrêtée tremblante devant elle, n’osant aller plus loin.

Il fallait, disent-ils, avant que la Vierge Mère de Dieu fût conçue par Anne, sa mère, que la grâce eût fait son oeuvre et donné son fruit ; il fallait que Celle qui devait concevoir le premier-né de toute créature fût elle-même conçue première-née. 

Ils ont attesté que la chair reçue d’Adam par la Vierge n’avait pas contracté les souillures d’Adam, et que pour cette raison la Vierge bienheureuse était un tabernacle créé par Dieu lui-même, formé par le Saint-Esprit, d’un travail aussi beau que la pourpre, et sur lequel ce nouveau Béséléel s’était plu à répandre l’or et les plus riches broderies ; qu’elle devait être célébrée comme Celle qui avait été d’abord l’oeuvre propre de Dieu, comme Celle qui avait échappé aux traits de feu du malin ennemi, et qui, belle par nature, ignorant absolument toute souillure, avait paru dans le monde, par sa Conception immaculée, comme l’éclatante aurore qui jette de tous côtés ses rayons. 

Il ne convenait pas, en effet, que ce vase d’élection subît le commun outrage, puisqu’il était si différent des autres, et n'avait avec eux de commun que la nature, non la faute ; ou plutôt comme le Fils unique a dans le ciel un Père, que les séraphins proclament trois fois saint, il convenait absolument
qu’il eût sur la terre une mère en qui l’éclat de sa sainteté n’eût jamais été flétri."

Original latin

"Accedunt nobilissima effata, quibus de Virginis Conceptione loquentes testati sunt, naturam gratiae cessisse ac stetisse tremulam pergere non sustinentem ; 

nam futurum erat, ut Dei Genitrix Virgo non antea ex Anna conciperetur, quam gratia fructum ederet ; concipi siquidem primogenitum oportebat ex, qua concipiendus esset omnis creaturae primogenitus. 

Testati sunt carnem Virginis ex Adam sumptam maculas Adae non admisisse, ac propterea beatissimam Virginem tabernaculum esse ab ipso Deo creatum, Spiritu Sancto formatum, et purpureae revera operae quod novus ille Beseleel auro intextum variumque effinxit, eamdemque esse meritoque celebrari ut illam, quae proprium Dei opus primum extiterit ignitis maligni telis latuerit, et pulchra natura, ac labis prorsus omnis nescia, tanquam aurora undequaque rutilans in mundum prodiverit in sua Conceptione Immaculata. 

Non enim decebat, ut illud vas electionis communibus lacesseretur injuriis, quoniam plurimum a caeteris differens, natura communicavit non culpa, immo prorsus decebat ut sicut Unigenitus in coelis Patrem habuit, quem Seraphim ter Sanctum extollunt, ita Matrem haberet in terris, quae nitore sanctitatis nunquam caruerit."


Traduction du sens de ce passage rédigé par Pie IX en langue des oiseaux

Cet extrait signifie en langue des oiseaux que la déesse Hécate-Satan, nommée "Anne" en langue des oiseaux, et assimilée au vin isiaque qui est dans le calice du prêtre sacrilège conçoit matériellement Horus-Satan, nommé "Immaculée conception", avec l'aide de Jésus-hostie, nommé "Adam", lors des messes sacrilèges faussement chrétiennes. 

L'Immaculée conception, c'est le nouveau nom du sang isiaque, initialement nommé "Anne" avant de recevoir la parcelle d'hostie consacrée. C'est "Anne" devenue "Immaculée Conception" après que l'hostie consacrée en Jésus (nommé "Adam") a fondu dedans.

Le dogme kabbaliste de l'Immaculée conception affirme que la substance isiaque de l'oeuvre au rouge dans le calice n'est pas souillée par l'hostie qui a fondu dedans, c'est-à-dire Jésus. Jésus est en effet appelé "caca", "péché", "péché originel" en langue des oiseaux, par les blasphémateurs hypocrites faussement chrétiens. Quand un gnostique vous dit : "c'est la faute du péché originel", il veut dire : "c'est la faute de Jahvé". Je donnerai des exemples plus tard de ce discours en langue des oiseaux.


De plus, ce dogme affirme mensongèrement que l'Immaculée conception-microcosme, "incarnée" dans le calice, est également le "macrocosme", c'est-à-dire la première née avant toutes les créatures, avant Jahvé. Il affirme que Satan-Isis est engendrée de toute éternité, première née, qu'elle est le faux Verbe gnostique kabbaliste et satanique. 


Notez que dans l'extrait ci-dessus, Anne-Hécate, nom donné au sang isiaque de la consécration satanique inversée, n'est pas présentée comme risquant de souiller l'Immaculée conception, alors que la mère humaine de la Vierge Marie historique était censée la contaminer aussi bien que son mari. C'est uniquement "Adam "(Jésus-hostie) qui est présenté comme un danger de souillure. Il est également écrit qu'Anne la conçoit, mais Adam n'est volontairement pas nommé à ce moment, car il s'agit, dans le contexte, de la soi-disant génération éternelle de la déesse.

"Il fallait, disent-ils, avant que la Vierge Mère de Dieu fût conçue par Anne, sa mère, que la grâce eût fait son oeuvre et donné son fruit"

Je n'ai pas eu le temps d'étudier le latin correspondant à ce passage et il faudra le faire car j'ai l'impression qu'il recèle davantage d'informations que le français. Pour l'instant, je m'en tiendrai au français. Cette phrase hérétique signifie en contexte (voir ci-dessus) que l'Immaculée Conception (fruit) existait avant d'être conçue par Anne (grâce), de même que Jésus, en tant que Verbe, a existé de toute éternité avant de s'incarner. Elle compare l'Immaculée conception à Jésus et l'égale à lui. Elle affirme en langue des oiseaux l'existence d'Horus-Immaculée Conception en tant que "macrocosme", c'est-à-dire en tant qu'esprit démoniaque, indépendamment du culte sacrilège et antérieurement à toute créature. 

On peut rapprocher de ce texte le célèbre passage du livre des Proverbes (VIII, 22-31) qui est sans cesse lu avec la même interprétation hérétique, aux messes de la Vierge, dans la liturgie. Je n'avais jamais compris l'emploi de ce texte, avant mon étude de la gnose et j'avoue qu'à l'époque où je n'étais pas initiée aux problèmes de l'Église, je le trouvais très mal adapté pour des messes de Marie, car ce texte parlait de Jésus. Maintenant, je comprends pourquoi ce texte est lu sans cesse aux messes dites "de la Sainte Vierge": c'est pour diviniser Isis, de façon blasphématoire. Voici le texte :

"Écoutez ce que déclare la Sagesse de Dieu : « Le Seigneur m’a faite pour lui, principe de son action, première de ses œuvres, depuis toujours. Avant les siècles j’ai été formée, dès le commencement, avant l’apparition de la terre. Quand les abîmes n’existaient pas encore, je fus enfantée, quand n’étaient pas les sources jaillissantes. Avant que les montagnes ne soient fixées, avant les collines, je fus enfantée, avant que le Seigneur n’ait fait la terre et l’espace, les éléments primitifs du monde.
Quand il établissait les cieux, j’étais là, quand il traçait l’horizon à la surface de l’abîme, qu’il amassait les nuages dans les hauteurs et maîtrisait les sources de l’abîme, quand il imposait à la mer ses limites, si bien que les eaux ne peuvent enfreindre son ordre, quand il établissait les fondements de la terre. Et moi, je grandissais à ses côtés."

"Concepi siquidem primogenitum opportebat"

C'est également une phrase hérétique de la bulle papale. Cela se traduit, si je ne me trompe : "Il fallait qu'il soit conçu également premier-né". La traduction française officielle de la bulle hérétique emploie le féminin : "Il fallait (...) qu'elle fût elle-même conçue première-née" au lieu du masculin qui est dans le texte latin. L'emploi du masculin en latin, pour désigner l'Immaculée Conception signifie, me semble-t-il, en symbolique gnostique, que l'Immaculée conception féminine est la même chose le faux Verbe divin gnostique masculin, Horus. Cependant, mes notions de latin étant un peu lointaines, je reste ouverte à la correction des latinistes qui me lisent, si elle est convaincante et argumentée. Il me semble qu'il aurait fallu mettre "primogenitam" pour "première née".

Le mot siquidem a de multiples sens et les dictionnaires de latin sont assez laconiques. La plupart d'entre eux ne répertorient pas tous les sens et il faut en lire plusieurs pour avoir une vision exhaustive. En latin médiéval, "siquidem" est synonyme de autem et peut signifier "inversement", "au contraire" ou "bien plus", "de même". L'emploi du mot "siquidem" signifie ici, je crois, qu'il s'agit de la génération éternelle inversée du Verbe, c'est-à-dire de la génération de la fausse trinité satanique qui n'existe pas. 

"Siquidem" est peut-être un mot de langue des oiseaux de latin d'Église pour désigner le démon isiaque. Ce mot n'est pas traduit par la version française de la bulle, si ce n'est par "elle-même", mot ne correspondant pas aux différents sens donnés par les dictionnaires. par contre, le mot "Elle-même" signifie Isis, en langue des oiseaux car le pronom "elle" et le mot "même" se réfèrent à Isis en cette langue. 

"Même" signifie la lettre Mem de l'alphabet hébreu et cette lettre désigne Isis, en kabbale, car elle signifie l'eau et l'eau symbolise les eaux matricielles isiaques. Nous avons déjà étudié dans l'article sur le yin et le yang que le yin, symbole d'Isis-Satan, est très souvent symbolisé par l'eau, la mer. La lettre Mem est nommée "la grande Mère" par le site soleil de lumière, qui l'illustre par cette image bleutée, couleur isiaque, en symbolique gnostique.


Le texte latin "concepi siquidem primogenitum opportebat", au masculin, affirme que l'Immaculée Conception est nécessairement le "premier-né". Le mot opportet signifie : "il fallait" et insiste sur le caractère de nécessité, d'obligation que l'Immaculée conception soit "le premier né". En réalité, cet essai d'imitation de la vie trinitaire du vrai Dieu est ridicule. Il n'y a pas de trinité dans le démon, ni de vie trinitaire. Il n'y a qu'un démon, Satan. Le fait qu'il puisse investir des substances, par une consécration satanique, lors de la messe, n'implique pas une génération analogue à celle du Verbe car il n'est pas trinitaire par nature, à la différence du vrai Dieu non gnostique. Cette génération permanente est inexistante. C'est un délire de gnostiques idolâtres. D'ailleurs, même au plan matériel, il faudrait prouver qu'une consécration satanique du vin a lieu, ce qui n'est pas évident dans mon esprit. Comme je l'ai déjà écrit, je ne suis pas certaine que côté vin, la consécration satanique ait vraiment lieu, alors que j'en suis certaine, pour ce qui est de l'hostie, Jésus, car les prêtres kabbalistes sont validement ordonnés. Mais que la consécration isiaque ait lieu ou non, cela ne change rien à notre sujet.

Commentaire de :"beatissimam Virginem tabernaculum esse ab ipso Deo creatum, Spiritu Sancto formatum"

"pour cette raison la Vierge bienheureuse était un tabernacle créé par Dieu lui-même, formé par le Saint-Esprit"

Cette phrase affirme que la substance du calice de l'oeuvre au rouge est formée par Hécate-Anne, appelée ici "Saint-Esprit". 

Il est inexact au plan exotérique, de dire que la Vierge Marie, mère historique de Jésus, est formée par le Saint Esprit. Elle a été formée par un père et une mère humains. Il aurait fallu préciser : l'âme de la Vierge a été formée par le Saint-Esprit pour que ce texte soit doctrinalement correct. Donc c'est indice que quelque chose ne va pas, au plan doctrinal.

"belle par nature"

Ce terme est ambigu et peut désigner Cybèle, nommée Belle et "nature" en langue des oiseaux. Cela peut également, en théologie, désigner Dieu qui est la Beauté par nature, c'est-à-dire la Beauté par essence. Seul Dieu-Jahvé, le Dieu dont Moïse parle dans l'ancien testament, le Dieu qui a donné les dix commandements sur le mont Sinaï, est la Beauté par nature. On ne peut pas dire, au plan philosophique et théologique qu'une créature est la Beauté par nature. "Belle par nature" est donc une tournure très ambiguë, fausse, si on la prend stricto sensu, au plan théologique exotérique.

Commentaire de la phrase complète :

Voici la phrase contenant l'expression "belle par nature" :
"elle devait être célébrée comme Celle qui avait été d’abord l’oeuvre propre de Dieu, comme Celle qui avait échappé aux traits de feu du malin ennemi, et qui, belle par nature, ignorant absolument toute souillure, avait paru dans le monde, par sa Conception immaculée, comme l’éclatante aurore qui jette de tous côtés ses rayons. "

Commentaire

Dans ce paragraphe, est clairement sous-entendu que l'Immaculée conception existait avant de "paraître dans le monde" par sa conception, car elle avait déjà échappé aux traits de "l'ennemi" (nom donné à Jahvé en langue des oiseaux), antérieurement à sa conception. Elle est donc assimilée au Verbe divin, à Jésus, qui existait en tant que Fils, deuxième personne de la Sainte Trinité, avant sa conception en Marie. Cette comparaison blasphématoire est typique de l'inversion gnostique. Ce passage est également un indice qu'il ne s'agit pas de Marie, mère historique de Jésus, car elle a commencé à exister dans le temps et n'existait pas avant sa conception.

Vase d’élection et "aurore" sont des termes de langue des oiseaux qualifiant l'Immaculée Conception isiaque. Ils la désignent en tant que "graal" (vase) et soleil levant, orient (aurore). Pour savoir cela, il faut lire René Guénon qui parle de la symbolique du vase et de l'orient, dans symboles de la science sacrée et dans la grande Triade, je crois. Nous avons déjà étudié le mot Aurore à propos du manuscrit gnostique Aurora consurgens. Il y a 50 profils facebook associant le mot Aurora et le mot Isis dans leur nom.

Il a d'autres passages de la bulle à étudier. Nous le ferons plus tard, quand j'aurai davantage de disponibilité.

"A bas les déesses !" ou l'assassinat commis par le prêtre défroqué gnostique Jean-Louis Verger

Ce prêtre, par ailleurs gnostique, excité et immoral, a assassiné son évêque en criant : "A bas les déesses !" suite à la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception qu'il refusait. Il écrivait à son père, 12 jours avant le crime : « Je ne crois pas à l’Immaculée Conception. J'ai prêché un Dimanche contre cette nouvelle invention : mon évêque pour la cinquième fois m'a condamné à mort. Que voulez-vous que je fasse jamais avec des hommes qui, pour ne pas servir leurs dévotions exagérées, me jettent à chaque instant sur le pavé. [...] J'ai demandé à mon évêque de me rendre toute ma liberté, de me délier de toute obligation de prêtre. Il m'a tout accordé. Je trouve aujourd'hui un mariage avantageux. Je vous prie de m'accorder votre consentement légal. » 

Je désapprouve ce geste d'assassinat et je déconseille formellement tout geste de violence aux chrétiens non gnostiques qui viendraient à découvrir la vérité sur leur prêtre, mais je trouve que le cri lancé par ce prêtre gnostique, pratiquant par ailleurs la magie avec Eliphas Levi, est très intéressant et révélateur. Il comprenait le dogme de l'Immaculée Conception comme comme une déification d'Isis-Horus, assimilé(e) au Verbe premier-né. Ce dogme revenant à lui donner la divinité, une existence simultanée voire antérieure à celle de Jahvé, il savait qu'il était faux, même au plan de la foi gnostique, et donc cela le troublait. Il savait très bien qu'Isis-Satan était un ange créé. Il pensait donc, à juste titre, que le pape trahissait la vérité de la kabbale, de la gnose, en proclamant ce dogme.

"Seule la définition dogmatique est de foi"

Ce qu'a dit ce prêtre exalté gnostique, certains gnostiques lettrés, prêtres, semblent le penser encore actuellement, car on voit sur certains de leurs sites, à propos de la Bulle Ineffabilis Deus, cette remarque que "seule, dans ce texte, la définition du dogme est de foi". Il est possible cependant qu'ils aient écrit cela pour désamorcer les remarques des quelques chrétiens non gnostiques qui demeurent présents parmi eux, je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que dès que j'ai vu cette remarque, venant de prêtres que je savais kabbalistes, je n'ai eu de cesse que de me procurer le texte latin de la Bulle Ineffabilis Deus. Cela a aiguisé ma curiosité.


Réflexion sur le terme de "Conception" et sur l'affirmation de Lourdes :" je suis l'Immaculée Conception".

La conception, c'est l'acte sexuel par lequel deux parents font un enfant. L'affirmation "je suis l'Immaculée conception", signifie : "je suis l'acte sexuel immaculé." C'est tout à fait dans l'esprit isiaque démoniaque qui loue la prostitution et enseigne la magie sexuelle.

Geste de l'apparition de Lourdes pour déclarer le dogme

Pour affirmer qu'elle était l'Immaculée Conception, l'apparition a réuni ses mains qui étaient écartées en les joignant. Le geste de joindre les mains, en kabbale, signifie la réunion du yin (main gauche) et du yang (main droite) :

La signification du poing que forme les 2 mains ensemble reprend les principes taoïstes. Elles rappellent le yin yang : La main droite yang le soleil la main gauche yin la lune la lune qui tempère le soleil, la sagesse et l’intelligence, la force féminine et masculine.

Joindre les mains en disant "je suis l'Immaculée conception", c'est signifier en langage kabbaliste : je suis l'androgyne primordial, Horus. Je suis, en effet, l'union du yin isiaque féminin (le vin consacré en Satan) et du yang masculin christique (l'hostie consacrée en Jésus), c'est-à-dire : Je suis la conception kabbaliste d'Horus, nommé "Immaculée conception", lors du culte des messes sacrilèges faussement chrétiennes. 

Chaque doigt de chaque main symbolise une sphère de l'arbre de vie, en kabbale, c'est le sefer yetsirah qui l'affirme (Kabbale extatique et tsérouf, p.61). Le site elishean. fr affirme que l'union des deux mains donne la force "Koah", de gématrie 28, correspondant au nombre des phalanges des dix doigts. Or le nombre 28 est un nombre isiaque, en kabbale, car c'est le symbole du cycle menstruel et du cycle de la lune.

Étymologie symbolique de Lourdes 

Ce nom signifie "la rose" en arabe et a été donné à la ville par un arabe faussement converti à la religion chrétienne (voir le texte de wikisource ci-dessous). Or nous avons étudié auparavant que la rose symbolise Isis, en gnose kabbaliste. On peut lire tout ce que René Guénon dit à son sujet, dans Symboles de la science sacrée. Si la rose a 5 pétales, elle symbolise le microcosme et si elle a six pétales, elle symbolise le macrocosme, enseigne Guénon. 

Cela fait deux fois (Fatima --voir aussi ici - + Lourdes) que nous voyons une apparition isiaque choisissant un lieu avec un nom arabe la symbolisant en langue des oiseaux.

Voici ce que dit Wikisource :

"une légende[1] qu’on retrouve sur le blason de la ville, fait dériver Lourdes de l’arabe Lorda et par extension de el ouarda(« rose »). Elle a pour origine un texte du XIIIe siècle d’un chroniqueur anglais, le moine Marfin dans le Cartularium Palense, tout au bout d’un vieux parchemin intitulé « Fors de Bigorre », conservé jadis aux archives du château de Pau[2]. Lors du siège du château de Mirambel, Charlemagne vint combattre le sultan Mirat. Il lui propose de se rendre à la Vierge du Puy, et le sultan accepte. Il reçoit alors le baptême et prend le nom de « Lordus », et le château de Mirambel prit le nom de « Lorda »[3] qui s’est transformé en « Lourdes » donnant son nom au fief selon la coutume des nobles gentilhommes : juxta gentilium ritum[4]. Le nom arabe de la rose, « (el) ouarda » (وردة (wardah) — araméen ܘܪܕܐ (wardā), hébreu ורדא (wardā), arménien : վարդ (vard)), lui serait apparenté (le « L » étant l’article agglutiné). [5]"

Nous avons vu que la Vierge noire du Puy est une idole isiaque depuis Louis IX (qui n'est pas saint, mais est kabbaliste, comme nous le verrons plus tard), mais en fait, la Vierge du Puy est depuis toujours isiaque. Elle l'était déjà du temps de Charlemagne. Nous avons vu également que l'Islam adore Isis, qu'il déguise sous le nom d'Allah. Il n'est donc pas étonnant que le musulman se "convertisse". Il ne se convertit pas vraiment, en réalité. Il change seulement de pratiques extérieures mais il continue d'adorer la même déesse.

IV- Conséquences de la dénonciation du dogme de l'Immaculée conception

Dénoncer l'Immaculée conception, c'est dénoncer et démolir à la fois, comme des dominos qui s'entraînent mutuellement dans leur chute :

- Lourdes, la rue du Bac, et toutes les apparitions ou la dame isiaque se présente sous ce vocable.

- de nombreux faux saints s'étant battus pour faire proclamer ce dogme, s'adressant à Isis et non à la Vierge Marie historique ("Saint" Jean Eudes, "Saint" Alphonse de Liguori, l'ordre franciscain tout entier, etc.)

- le dogme de l'Immaculée Conception, lui-même, rédigé en langue des oiseaux et contenant des hérésies, en latin, atténuées ou gommées dans les traductions en différentes langues.

- S'attaquer à l'Immaculée conception, c'est également démolir l'infaillibilité pontificale, autre faux dogme. La proclamation de l'infaillibilité pontificale est une ruse de papes gnostiques totalitaires pour ligoter par l'obéissance les chrétiens non gnostiques et les gnostiques à l'esprit christique. 

V - Le dogme de l'infaillibilité pontificale

En effet, si le dogme de l'Immaculée Conception est un faux dogme gnostique, alors le dogme de l'infaillibilité qui force à croire les dogmes de l'Église catholique est faux, et c'est le cas. C'est Pie IX qui a proclamé à la fois le dogme de l'Immaculée conception en 1854 et le dogme de l'infaillibilité en 1870. 

A. Définition

Le dogme de l'infaillibilité pontificale affirme que le pape catholique est "infaillible" lorsqu'il énonce solennellement, avec volonté d'obliger toute l'Église, une vérité concernant la foi ou les mœurs. Voici la partie dogmatique de Pastor aeternus, à croire sous peine d'excommunication et d'anathème : 
"Le Pontife romain, lorsqu'il parle ex cathedra, c'est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu'une doctrine sur la foi ou les mœurs doit être tenue par toute l'Église, jouit, par l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu'elle définit la doctrine sur la foi et les mœurs. Par conséquent, ces définitions du Pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l'Église."

Juste après cette définition, le texte dit : "Si quelqu'un, ce qu'à Dieu ne plaise, avait la présomption de contredire notre définition, qu'il soit anathème."

En langue des oiseaux, le mot "quelqu'un "signifie Jésus ou un chrétien non gnostique, mais passons (article à venir sur "quelqu'un"). 

Cependant, Pastor Aeternus affirme, peu avant la partie dogmatique, la chose suivante : "Car le Saint Esprit n'a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu'ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu'avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la révélation transmise par les Apôtres, c'est-à-dire le dépôt de la foi."

Donc le dogme de l’infaillibilité affirme (de façon officielle uniquement, pour qui ne connaît pas la langue des oiseaux) qu'il est certain que le Saint Esprit empêche le pape de faire des erreurs contre la foi ou la morale enseignées par Saint Pierre et les autres apôtres, quand il affirme un dogme. Par conséquent, si nous prouvons que le pape commet des erreurs contre la foi ou la morale en affirmant un dogme, c'est une première façon de prouver que le dogme de l'infaillibilité pontificale est faux. 

En langue des oiseaux, le sens ésotérique du dogme de l'infaillibilité pontificale est que lorsqu'un pape définit un dogme gnostique "ex cathedra" en voulant obliger les gnostiques à l'esprit christique, en matière de foi ou de mœurs, il ne peut se tromper en matière de gnose et les gnostiques doivent le croire. En réalité, tous les gnostiques initiés qui n'ont pas l'esprit christique en prennent à leur aise.


"Car le Saint Esprit n'a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu'ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu'avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la révélation transmise par les Apôtres, c'est-à-dire le dépôt de la foi." 
Commentaire :
Dans la logique exotérique de l'interprétation officielle de Pastor aeternus ces paroles signifient qu'un pape ne doit pas affirmer comme ayant force d'obligation un dogme allant contre la foi enseignée par les apôtres. Jusqu'ici, pas de problème, nous sommes d'accord. Mais ce qui est gênant, c'est que cette affirmation n'est pas dans la partie dogmatique de la définition et que dans la partie dogmatique de la définition du dogme, il est affirmé que le pape ne peut pas matériellement faire d'hérésie, quand il parle aux conditions énoncées, même s'il le voulait, même s'il voulait détruire l'Église.


Raisonnement logique

Imaginez-vous une seconde que si un franc-maçon voulant détruire l'Église devenait pape, Dieu l'empêcherait miraculeusement de proférer de faux dogmes ? L'affligerait-il de mutisme ? Le tuerai-t-il ? Le forcerait-il à écrire le contraire de ce qu'il pense ? Bien sûr que non. Dieu n'a pas l'habitude d'agir ainsi. Il laisse le plus souvent les méchants prospérer à leur aise pour les juger après leur mort et intervient rarement miraculeusement ou de façon extraordinaire. Donc raisonnablement, il est impossible de proclamer ce dogme de l'infaillibilité, si on l'entend stricto sensu comme Pie IX le veut, c'est-à-dire comme l'impossibilité que le pape promulgue une fausse doctrine ayant force coercitive. Il est évident que ce dogme est faux, au plan raisonnable, car rien ne garantit l'Église qu'elle ne se fasse pas commander un jour par un kabbaliste infiltré, ce qui est malheureusement le cas depuis plusieurs siècles. Ce dogme, s'il était vrai, forcerait Dieu à faire des miracles pour empêcher le mauvais pape d'agir.

Si l'on ne veut pas remettre ce dogme en cause, alors on est forcé d'adopter la position des sédévacantistes, qui est la suivante : si un pape affirme une erreur doctrinale en remplissant toutes les conditions de l'infaillibilité, données par Pastor aeternus, conditions qui s'appliquent aux conciles œcuméniques ayant valeur dogmatique, c'est automatiquement qu'il n'est pas pape. Les sédévacantistes affirment cela parce qu'ils ne remettent pas en cause le dogme... l'Église serait alors sans pape depuis des siècles, ce qui ne colle pas avec les prophéties de l'Apocalypse concernant Pergame, Thyatire et Sardes.

La solution est dans cette question : Un franc-maçon (ou un kabbaliste, ce qui revient au même), peut-il infailliblement proclamer le dogme de l'infaillibilité ?

Quid, si le dogme de l'infaillibilité a été proclamé par un kabbaliste voulant détruire l'Église ? Un franc-maçon ou un kabbaliste, c'est-à-dire un sataniste idolâtre, menteur et sacrilège peut-il faire un dogme infaillible, définissant que sont infaillibles toutes les définitions dogmatiques papales, quel que soit l'homme qui sera sur le trône pontifical, jusqu'à la fin du monde ? Bien sûr que non. Si donc j'arrive à prouver que Pie IX est un kabbaliste, tout le beau château de cartes gnostique s'écroule, et je veux le faire s'écrouler. Cette approche est une deuxième façon de montrer la fausseté de ce dogme. Je trouve que j'ai déjà quasiment réussi à prouver que Pie IX était kabbaliste, puisque la kabbale honore et approuve l'Immaculée Conception, dogme promulgué par Pie IX, ainsi que Lourdes. La kabbale reconnaît donc l'autorité de Pie IX en matière doctrinale, sur une doctrine très importante pour la kabbale, puisqu'elle concerne la nature d'Isis, selon leur témoignage (cf. citations ci-dessus), donc Pie IX est kabbaliste. 

Il y a un autre indice fort contre Pie IX : c'est qu'il a été béatifié par Jean-Paul II, dont tout le monde voit clairement que c'était un pape gnostique, satanique et hérétique. Pourquoi Jean-Paul II aurait-il exalté un vrai chrétien ? 

Avis à tous ceux qui aiment la vérité

Tous mes lecteurs, gnostiques ou non gnostiques, qui ont des preuves ou des indices contre Pie IX, mais aussi contre d'autres papes antérieurs à Vatican II, sont invités à me les envoyer par email à indominosperavi@gmail.com. Que Dieu les bénisse d'avance pour leur aide. Je rappelle aux gnostiques menteurs qu'ils seront tous jugés par Dieu pour leur hypocrisie, après leur mort et que même si je me fais condamner comme "hérétique", à cause de cet article par des pasteurs gnostiques sacrilèges, la vérité se fera clairement voir dans les prochaines années. 

La solution, pour un chrétien non gnostique, c'est de voir, grâce à l'Apocalypse, spécialement grâce au texte concernant Sardes, que les papes actuels sont de vrais papes, puisque Jésus leur demande, tout en les condamnant et en disant qu'ils sont morts, de confirmer le reste sur le point de mourir. Cette demande revient à reconnaître leur autorité papale, tout kabbalistes qu'ils soient. Les papes actuels sont donc des papes valides, mais le dogme de l'infaillibilité pontificale est faux, parce que promulgué par un gnostique, en langue des oiseaux gnostique, et qu'il concerne des doctrines gnostiques dogmatiques, énoncées en langue des oiseaux. La langue des oiseaux fausse tout le débat théologique car les mots n'ont pas la même définition dans la bouche de ceux qui parlent, selon ce qu'ils sont initiés ou non.

Pourquoi le dogme de l'infaillibilité ?

La raison du dogme kabbaliste de l'infaillibilité pontificale était d'établir une emprise psychologique et disciplinaire sur les consciences, afin que les chrétiens ne puissent pas contester les énormités grandissantes de la gnose, en particulier l'Immaculée conception, sans se retrouver anathématisés et rejeté comme des parias, par les faux pasteurs gnostiques qui feraient semblant d'être scandalisés par leurs affirmations. 

La gnose kabbaliste a voulu faire ce dogme pour que les braves gens se disent : "C'est le pape qui l'a dit, avec sa tiare sur la tête et beaucoup d'encens, dans la basilique Saint Pierre. Il a dit que c'était un dogme et un dogme est infaillible, donc il ne faut pas que je cherche à comprendre, même s'il y a des choses qui me paraissent bizarres. Et puis si je proteste, je vais me faire excommunier, traiter d'hérétique."

L'excommunication et l'anathème des kabbalistes sont un honneur. Ne pas s'angoisser.

Chers amis chrétiens, Pie IX était un pape kabbaliste, machiavélique. La situation est catastrophique, mais elle ne doit absolument pas nous déstabiliser car Jésus l'a prédite depuis qu'il a créé le monde. Comme nous le verrons plus tard, les prophètes de l'Ancien Testament parlent de notre époque à plusieurs reprises. L'Apocalypse aussi. Nous sommes certains à 100% de la victoire finale, étant donné la façon précise dont se sont réalisées jusqu'à présent les prophéties. 

Si vous vous faites excommunier et traiter d'hérétique par des satanistes, parce que vous rejetez leurs dogmes de pacotille et d'hypocrisie, c'est un honneur. C'est à nous qu'appartient l'Église chrétienne, fondée par Jésus, et non à eux. Ce ne sont que des squatters. Ce n'est pas parce qu'ils ont des ornements dorés et qu'ils ont beaucoup de beaux bâtiments, de puissance, d'argent et de prestige qu'ils ont raison. Ce sont les vrais chrétiens, successeurs des premiers chrétiens qui se sont fait chasser des synagogues, qui régneront plus tard. L'Apocalypse le promet. 

Comment allons-nous nous en sortir ?

C'est très facile. Cela peut se faire en quelques heures, le temps d'un sacre et d'un sermon. Il suffit qu'un seul évêque se convertisse, rejette la gnose et consacre un évêque non gnostique, et nous aurons notre Saint Pape, promis par Jésus pour l'Église de Philadelphie. C'est à mon avis probablement ce qui va se passer, quand l'heure sera venue, dans quelques années. Il faut aimer et défendre la religion chrétienne, se consacrer à Jésus et à sa mère historique. Attention au danger de tout rejeter en bloc : ce n'est pas parce que nous découvrons qu'ils sont tous hypocrites depuis des siècles, qu'il faut rejeter Jésus et Marie. Il faut au contraire s'unir à eux avec encore plus d'amour, de foi et de confiance. Notre récompense sera très belle. Nous avons de la chance de pouvoir souffrir pour Jésus comme il a souffert pour nous. 

Boycottons tout ce qui touche de près ou de loin à l'Immaculée Conception

Je conseille aux vrais chrétiens de ne pas fêter l'Immaculée conception car c'est une fête uniquement isiaque, à la gloire des messes sacrilèges, de l'alchimie kabbaliste, d'Isis-Satan. Fêter l'Immaculée Conception c'est blasphémer en louant le sacrilège de l'oeuvre au rouge sacrilège. Je conseille de retirer de votre cou toutes les médailles miraculeuses et les représentations de la Vierge de Lourdes et d'étudier les symboles et la langue des oiseaux avec moi, ainsi que les révélations des gnostiques. C'est une des principales armes que nous avons, ainsi que l'étude exotérique des documents papaux et de l'histoire, pour détruire le mensonge de la kabbale. 

VI - Prudence dans les dénonciations : comment réagir aux accusations de délire paranoïaque

Je conseille de ne pas faire d'action inconsidérée contre les pasteurs hypocrites et de rester calme dans vos dénonciations, surtout si vous vivez en société. En effet, 90% des personnes sont initiées et vous mentent. 

En cas de conjoint gnostique ou de vie dans une famille ou une communauté gnostique

Si vous êtes marié(e) à votre insu à un gnostique et que vous décidez de dénoncer la gnose publiquement, sachez que votre conjoint peut décider d'entamer contre vous, sur l'ordre des évêques gnostiques et de son entourage sectaire, plusieurs procédures comme la mise en tutelle pour délire paranoïaque, l'hospitalisation forcée, la séparation forcée d'avec vos enfants, vous chasser du domicile conjugal, etc. Les gnostiques n'ont qu'à claquer dans les doigts et ils ont toutes les complicités médicales qu'ils veulent. Je donnerai un exemple vécu concret dans mon étude. Il existe des parades juridiques, que j'expliquerai en 2018, dans des articles spécialisés, car c'est un danger réel. Si vous n'êtes pas prudents et renseignés sur la loi française, ils peuvent réussir, malheureusement. 

J'ai lu un témoignage d'un enfant d'une femme musulmane qui a été hospitalisée par son mari, contre son gré car elle dénonçait la langue des oiseaux. Elle est morte hospitalisée, apparemment, considérée officiellement comme folle. Sa fille, qui l'a crue, a subi le même traitement d'hospitalisation forcée et est tombée en dépression. Quand je lèverai mon anonymat, je créerai une aide juridique pour toutes les personnes qui dénonceront la gnose et seront, à cause de cela, menacées dans leur personne ou dans leurs biens, dans leurs enfants. Je demanderai aux autorités françaises, gnostiques mais honnêtes et gentilles (pour ce qui est d'Emmanuel Macron, Brigitte et de certains de leurs rares vrais amis, des gnostiques à l'esprit christique) qu'elles examinent toutes les personnes hospitalisées pour paranoïa, afin de vérifier qu'elles ne sont pas hospitalisées pour des dénonciations de langue des oiseaux ou des dénonciations de personnes dont on peut vérifier l'appartenance à la gnose, grâce aux symboles ou aux documents qu'elles ont produit. Forte de mon expérience et du témoignage que j'ai lu sur cette femme musulmane, je pense qu'il y a en France quelques personnes en parfaite santé mentale, qui sont kidnappées de cette façon, à l'hôpital. il n'est bien sûr pas sûr qu'elles restent longtemps en bonne santé, après le stress qu'elles auront vécu et les médicaments très dangereux qui leur sont injectés de force. Je me suis renseignée sur ces médicaments. Les personnes qui ont été traitées avec ceux-ci, vivent en moyenne 10 ans de moins qu'une autre personne n'ayant pas eu ces médicaments. 


Rapidement, voici les parades, en cas d'urgence : 

- refusez absolument d'aller chez tout médecin, même choisi par vous, pour vous faire examiner afin de savoir si vous êtes atteint ou non de délire paranoïaque. Les médecins ont trop peur et obéissent à la gnose pour faire tous les faux témoignages et certificats médicaux qu'il faut. Une hospitalisation d'office peut être décidée même après un seul certificat. Un deuxième certificat sera exigible dans les 15 jours de l'hospitalisation et sera fait immédiatement sans difficulté, lors de votre séjour à l’hôpital, par un gnostique complaisant. Vous n'aurez aucun moyen réel de recours et s'ils veulent vous droguer et vous garder, ils le feront sans complexe.

- n'élevez pas la voix, ne faites pas de geste violent ou de menace d'atteinte à la vie ou à l'intégrité physique d'une personne, ne portez la main sur personne, même si on vous provoque.

- refusez de quitter la maison, si vous avez des enfants sous le même toit, même si votre conjoint vous fait des scènes et des cris en exigeant que vous quittiez la famille. Vous vous mettriez en votre tort et il pourrait faire prononcer le divorce pour faute et abandon du domicile conjugal.

- ne vous laissez pas marcher sur les pieds et faites-vous respecter calmement, en ne cédant pas sur des points importants. Si vous ne travaillez pas, refusez de séparer les comptes bancaires. Cherchez un travail pour avoir l'autonomie financière. Ne faites pas de dépenses énormes, ne vous mettez pas en votre tort au plan financier, car ce serait une excuse pour déclencher une procédure de mise en tutelle. 

- Faites du sport, détendez-vous, soyez fort(e), ne vous laissez pas intimider ni ostraciser. 

- si vous n'avez pas de torts, que vous ne perdez pas vos nerfs, que vous ne tombez pas en dépression, vous ne pourrez pas être mis(e) en tutelle, ni hospitalisé(e) de force, ni envoyé(e) de force chez le médecin. Ils le savent. Si vous persistez à dénoncer la gnose, certains peuvent alors essayer de vous faire perdre les nerfs ou tomber en dépression, par le harcèlement, afin de pouvoir faire intervenir le corps médical complice, parce que vous aurez craqué nerveusement. Il est donc impératif de protéger votre santé nerveuse. Étudiez les techniques de votre harceleur et les techniques anti-harcèlement, en lisant sur ce sujet, sur internet. Priez Jésus et il vous donnera des solutions adaptées à votre cas, pour survivre.

- si malgré tout, vous vous retrouviez devant un médecin, dites lui calmement que vous refusez de discuter avec lui de ce sujet, car il n'est pas compétent. En effet, pour décider de l'appartenance à la gnose d'un document ou d'une personne, il faut connaître la langue des oiseaux et les symboles kabbalistes et lui n'est pas censé les connaître. De plus, il n'existe aucun document décryptant de façon non codée la langue des oiseaux. Donc il n'est pas compétent et vous le remerciez beaucoup, mais il est impossible pour lui de trancher car n'étant pas compétent en matière de kabbale, il ne peut donc savoir si ce que vous dites est vrai ou faux. Quant à un kabbaliste qui dirait qu'il connaît ces signes, il est officiel qu'il peut mentir, s'il est kabbaliste. La kabbale permet le mensonge, puisque sa technique est l'infiltration et qu'elle tente de détruire l'Église ainsi depuis des siècles. Donc le témoignage d'un kabbaliste officiel contre vous est un témoignage sans valeur.

- Si vous vous retrouvez à l'hôpital, soyez calme. Plus vous paniquerez, plus on dira : vous voyez, c'est son délire paranoïaque. Demandez le témoignage de personnes gentilles que vous connaissez, si possible non pratiquantes, et renseignez-vous à fond sur la loi. Si vous demandez le témoignage de personnes pratiquantes, vous vous exposez beaucoup plus sûrement à être trahi(e) par un faux témoignage car les pratiquants ont pour la plupart un esprit sectaire incroyable, s'ils sont gnostiques. Les gnostiques pratiquants ont le jugement complètement faussé et malheureusement, ils sont l'immense majorité dans le milieu catholique, traditionnel ou non.

- Dans le livre Jésus était-il fou ?, la doctrine défendue par le gnostique auteur de ce livre, est que tous les chrétiens et Jésus sont atteints de "délire paranoïaque" ou de "paranoïa". Ce sont des expressions consacrées de langue des oiseaux pour désigner ceux qui démasquent la gnose. Je ne dis pas que tous les parano sont des victimes de mensonges, mais je dis que parmi eux, certains sont des victimes et ont toute leur tête. Ce livre est une arme puissante pour se défendre contre les faux témoignages. Nous l'étudierons. 


- Voici enfin l'explication sommaire du terme "délire paranoïaque", tirée d'un article précédent en langue des oiseaux, avec une image qui est la preuve de l'interprétation que je donne de ce mot :

"Providence vient du latin "providentia" qui a été forgé à partir du grec "Pronoia". Pronoia est une nymphe, femme de Prométhée. C'est un autre nom d'Isis. Il y avait à Delphes un temple à Minerve Pronoea. Pronoia ou pronoea signifie "providence", soin (divin), prévoyance (divine).


Ce livre, nommé Pronoia (providence), loue et décrit en partie la magie sexuelle. La couverture représente le labyrinthe de la cathédrale de Chartres, symbole isiaque. Les kabbalistes font des pèlerinages à Chartres et vont parcourir le labyrinthe, qui est dégagé des bancs qui le recouvrent une fois par semaine, le vendredi (vendredi = "Veneris dies", jour de Vénus). Cette illustration du labyrinthe de Chartres a été utilisée pour symboliser la Prononia Isis. 

Pronoia-Providence s'oppose à la Paranoia, comme l'indique le sous-titre du livre "is the antidote for paranoia". Jésus et les vrais chrétiens sont appelés "paranoïaques" ou "atteints de délire paranoiaque", en langue des oiseaux, car la para-Noia c'est être contre (para, en grec) la Noia (Isis). 


Image représentant la Noia en tant que mer. Nous avons vu dans l'article yin-yang que la mer était un symbole isiaque.

Un homme atteint de paranoia ou de délire paranoïaque, en littérature, en art, est un symbole de Jésus (article à venir).


source de cette image : 

Jésus est symbolisé par Tigran, l'homme castré par deux chats. Cet homme castré est dit être atteint de "délire paranoïaque" par le titre de l'article. Les deux chats symbolisent les deux aspects de la déesse ou les deux faces de la lune, symbole isiaque : la lune claire, Isis et la lune sombre, Lilith. Le chat, symbole ambivalent d'Isis ou de Jésus, symbolise ici les deux déesses en référence à la déesse-chat égyptienne Bastet, qui est un autre aspect d'Isis. Quand le chat symbolise Jésus, c'est en référence à l'animal sethien nommé Sha. 

La castration est une référence au culte gnostique sacrilège qui consiste à prendre une parcelle de la grande hostie pour la mettre dans le calice, contenant le vin consacré en Isis et non en Jésus. Ce vin isiaque satanique est nommé "précieux sang". 

Tigran est une référence au tigre, animal symbolisant Jésus. C'est peut-être bien à cause du strong tigrah qui signifie en hébreu les attaques de Dieu."