lundi 5 décembre 2016

Quelle sont les différences entre les martyrs chrétiens et les martyrs gnostiques ? Première approche de la troisième voie criminelle prêchée par une branche de la gnose



Martyr gnostique et martyr chrétien

- les deux sortes de martyrs sont aussi courageux.
- les deux sortes de martyrs aiment celui pour qui il meurent (Satan pour les gnostiques et Jésus pour les chrétiens).

- le martyr gnostique ment en disant mourir pour Jésus.
- le martyr chrétien dit la vérité en disant mourir pour Jésus.

- le martyr gnostique ne croit pas en les promesses de Jésus et veut rejoindre Lucifer.
- le martyr chrétien croit en les promesses de Jésus et veut rejoindre Jésus.

- le martyr gnostique meurt tué par ses frères gnostiques qui adorent le même "dieu" que lui, Satan. Il meurt par les directives des chefs de la gnose qui sont en contact direct avec le démon qui leur dit de le tuer. Cela ne le fait pas réfléchir à la fausseté de sa religion. 
- le martyr chrétien meurt par ses ennemis gnostiques.

- le martyr gnostique meurt pour un démon qui le hait et le trompe par des paroles et des prodiges.
- le martyr chrétien meurt pour un Dieu qui l'aime et le lui a prouvé par la Passion et l'institution de l'Eucharistie.



- le martyr gnostique n'est pas sûr d'être sauvé, à moins que Dieu juge qu'il n'a pas de péché mortel sur la conscience, ce qui est difficile, étant donné les mensonges et les sacrilèges que la gnose enseigne à faire. Il a de grandes chances d'aller en enfer.
- le martyr chrétien va directement au ciel avec Jésus et les vrais saints.

- le martyr gnostique s'est fait avoir.
- le martyr chrétien aura le bonheur éternel.


Troisième voie criminelle

Ndlr : Pour décrire cette voie, je parle momentanément un peu en langue des oiseaux, pour quelques mots.



Il faut se méfier particulièrement, me semble-t-il, des conservateurs qui prêchent la troisième voie dans le milieu catholique de droite. La troisième voie, en kabbale, est la voie alchimique du milieu de l'arbre de vie, celle qui part du bas de l'arbre et remonte vers le haut. Cette voie s'appelle officiellement le sentier du serpent

J'essayerai de revenir sur cette troisième voie criminelle dans un article spécial. Mais je voudrais que les gnostiques à l'esprit christique commencent déjà à réfléchir au concept de la troisième voie, la voie du milieu. Après avoir écouté les discours de ceux qui prônent cette voie, en politique, j'ai la conviction qu'avec cette troisième voie, on veut vous prendre au même piège que vous-mêmes voulez faire prendre "aux autres". On vous demande exactement de passer par les étapes de cette voie, qui sont, en partant du bas et en remontant : 

1. donnez votre argent et votre nom (oeuvre au noir)

2. réconciliez-vous avec les gnostiques de l'autre bord (oeuvre au blanc)

3. soyez absorbés et commandés par des chefs qui ne sont pas de votre mouvance (oeuvre au jaune, couleur intermédiaire décrite par Fulcanelli.)

4. la dernière étape sera l'élimination (oeuvre au rouge, vue du point de vue "du cas"). Cette quatrième et dernière étape (pour vous) ne figure pas sur la carte de l'arbre de vie, mais elle existe. C'est Da'at, l'avant-dernière station avant Kether, la sephira du haut. 


Vous êtes trop christiques. Vous avez encore de l'amour en vous. Il est impossible d'installer le règne de Lulu avec des gens comme vous. Le Moyen-Âge, auquel vous voulez revenir n'était, dans l'esprit du démon, qu'une étape hypocrite dans le processus de pourrissement de l'humanité. La religion gnostique est évolutive. Vous êtes des chrétiens qui s'ignorent car vous aimez une certaine sorte de justice et l'amour. Vous êtes des réac. Vous rêvez au temps des cathédrales, aux faux saints gnostiques dont l'hypocrisie était nécessaire pour faire accepter la kabbale à leur époque. Maintenant, ce temps est passé. L'amour du prochain doit disparaître, pour vos chefs. Ils veulent éliminer ceux qui croient en la sainteté gnostique. 


Le démon a favorisé et accrédité par des prodiges les saints gnostiques pour vous tromper et vous encourager dans le sacrilège, mais en réalité, le démon ne croit pas en la vertu, même gnostique, et veut faire rentrer l'humanité dans une nouvelle ère qui sera l'ère du péché, de l'injustice et du vice officialisés. 


Le vrai gnostique est un révolutionnaire qui ne croit qu'en la loi du plus fort. Les gnostiques qui veulent être bons n'ont pas compris la gnose ni la stratégie de leur Maman vampire.