jeudi 9 juin 2016

Questions n°28 - 29 - 30 à un gnostique : Jésus connaissant l'avenir, aurait-il donné le moyen au diable de le vaincre ? Peut-on connaître avec certitude lequel des deux, de Jésus ou d'Isis, ment ?


Jésus a montré par la réalisation des prédictions des cinq premières Églises de l'Apocalypse qu'il connaissait l'avenir plusieurs siècles à l'avance. Il parle de l'action de la gnose dans les quatre Églises qui suivent la période apostolique : les Églises de Smyrne, Pergame, Thyatire et l'actuelle Église de Sardes. 

Si dans l'Eglise de Smyrne (2ème Église et époque de la persécution des premiers chrétiens), l'action de la gnose est décrite comme une action de persécution, dans les Églises de Pergame, Thyatire et Sardes, l'action de la gnose est présentée comme une infiltration progressive de l'Église. Les gnostiques savent à quel point les événements se sont bien réalisés comme Jésus le disait.

Question n°28 : 

Jésus connaissant l'avenir, aurait-il donné le moyen au diable de le vaincre ? 

Réponse : 
Si, malgré la connaissance qu'il avait de ce qui allait se passer, Jésus a voulu instituer le sacrement de l'Eucharistie, c'est qu'il savait que les sacrilèges que l'on ferait sur lui ne mettraient pas en danger la Sainte Trinité catholique ni les âmes des justes qui veulent véritablement faire la volonté de Dieu.

Les gnostiques, bien qu'ils traitent Jésus d'idiot dans leurs blasphèmes, savent en réalité qu'il possède une intelligence supérieure. 

Donc, puisque Jésus est largement plus intelligent que n'importe quel gnostique, il doit être évident pour les gnostiques que si Jésus permet sur lui ces sacrilèges, c'est qu'il n'y a aucun danger de défaite pour lui et que l'Église de Philadelphie va arriver, comme il l'a prédite, avec le saint Pape et une très grande défaite pour la gnose, ainsi que le châtiment du sixième sceau (voir article sur l'Apocalypse). 

La gnose, par ses péchés actuels ne fait donc que réaliser les écritures et prouve ainsi la supériorité de la prescience divine de Jésus.


Passons à présent à la question 29 qui découle de la 28ème.

Nous avons :
- d'une part, le démon et la gnose qui affirment que la victoire d'Isis est assurée 
- d'autre part Jésus qui affirme que sa victoire est assurée, malgré les sacrilèges qu'il avait prévus. 

Sachant que, encore très récemment, on voit de nombreuses prophéties démoniaques qui ne se réalisent pas (par exemple les fausses prophéties de Marie-Julie Jahenny),

Sachant que l'on voit des mensonges évidents de la part d'Isis qui se fait passer pour la sainte Vierge alors qu'elle ne l'est pas,

Sachant donc qu'Isis ment et se trompe souvent tandis que Jésus ne ment jamais et ne se trompe jamais,

Pourquoi faudrait-il davantage croire Isis que Jésus quand elle affirme sa victoire ? C'est la question n°29.

Le bon sens montre qu'il faut plutôt croire Jésus.

Cependant, on peut aller un peu plus loin dans la réflexion, par le raisonnement suivant :

-  Jésus est supérieurement intelligent, 
- Isis-Lucifer-Satan est également supérieurement intelligente, même si elle est moins puissante que Jésus et est moins intelligente. 

Il est évident, étant donné le degré d'intelligence et de science de Jésus et d'Isis, que tous les deux connaissent leurs pouvoirs respectifs. Ils savent donc tous deux lequel des deux va gagner. 

Donc l'un des deux ment en prédisant sa victoire.

Question n°30 :
Peut-on connaître avec certitude lequel, de Jésus ou d'Isis, ment? 

1) On sait que Jésus enseigne que le mensonge est un péché (cf. 8ème commandement : tu ne mentiras pas). On sait qu'il n'a jamais menti, de toute sa vie publique.

On sait que pour Isis, on peut souvent mentir. On constate qu'elle ment sans cesse et enseigne aux gnostiques à mentir et à se dissimuler comme elle le fait.

2) On sait qu'Isis enseigne à ses propres adeptes qu'on peut mentir à d'autres gnostiques plus naïfs, si c'est pour les besoins de la cause de Lucifer. La gnose cache des connaissances aux degrés inférieurs et à chaque degré de gnose, on découvre de nouvelles turpitudes... et on découvre en fait davantage que Jésus ne ment pas et que la vérité est celle que Jésus enseigne, même si on apprend à la haïr en même temps.

On sait que Jésus au contraire a toujours condamné l'hypocrisie et a voulu nous donner tout ce que le Père lui avait fait connaître : 
saint Jean XV, 15 : Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père.

3) On sait, en étudiant la gnose, qu'Isis aime à faire souffrir l'humanité et réclame des atrocités (guerres, sacrifices humains, viols, camps de concentration, goulags, péchés graves).

On sait que Jésus au contraire n'aime pas à faire souffrir mais a voulu souffrir lui-même à notre place dans sa Passion. Quand il envoie un châtiment d'envergure à l'humanité, c'est toujours après avoir prévenu et parce qu'il veut sauver des pécheurs de l'enfer par le repentir qu'ils ont lors du châtiment. Par exemple, lors du déluge, l'humanité a été prévenue 120 ans à l'avance et actuellement les gnostiques sont tous prévenus du châtiment du sixième sceau.

4) Jésus a prouvé son amour pour nous en faisant de multiples guérisons, en souffrant sa passion, en instituant l'Eucharistie. 

Isis fait également des guérisons mais en même temps elle réclame des tortures et des meurtres sur des innocents, des enfants, des pauvres. Il y a dans le monde actuel un million d'injustices et de méchanceté luciférienne pour une guérison que Lucifer opère... Donc on est en droit de se demander si la gentillesse que Lucifer-Isis montre parfois n'est pas uniquement à visée stratégique et utilitariste, pour tromper les gens, de même que les gnostiques trompent les vrais chrétiens en faisant semblant d'être gentils avec eux alors qu'ils les méprisent et les haïssent jusqu'à vouloir leur mort.

Isis enseigne aux gnostiques la méthode de la dissimulation envers les chrétiens qu'elle veut tuer s'ils ne veulent pas l'adorer, 
Jésus condamne la dissimulation comme moyen de conquête. Il a affronté publiquement les pharisiens en les traitant d'hypocrites et non en faisant semblant d'aller dans leur sens. 

Conclusion, c'est Isis-Lucifer-Satan qui ment à ses adeptes. 
- Elle les trompe comme elle leur enseigne à tromper les chrétiens. 
- Elle les hait comme elle leur enseigne à haïr les chrétiens. 
- Elle les méprise comme elle leur enseigne à mépriser les chrétiens. 
- Elle leur donne de fausses révélations et de fausses visions comme elle en donne aux pauvres chrétiens sincères qui croient qu'il s'agit de la sainte vierge Marie. 
- Elle se présente comme aimante alors qu'elle se réjouit à l'avance de les torturer en enfer avec elle... parce que si elle ment, c'est donc que Jésus dit la vérité quand il affirme que les sectateurs d'Isis iront en enfer. Donc Isis n'aime pas ses fidèles puisqu'elle sait qu'ils vont aller souffrir en enfer et qu'elle cherche à les y attirer en leur faisant croire qu'elle leur prépare un paradis.

Beaucoup sont appelés et peu sont élus, a dit Jésus. Chers gnostiques, n'avez-vous pas envie d'être des élus ? N'avez-vous pas envie de répondre à l'appel de Jésus ? Pourquoi allez-vous vers une éternité de tortures, alors que Jésus vous propose le ciel ? Ne croyez pas en les signes et les miracles démoniaques envoyés pour vous tromper. Jésus ne les avait-il pas prédits, ces signes ? N'avait-il pas dit qu'ils seraient tellement bien faits et impressionnants qu'ils pourraient pourraient presque tromper les justes, si c'était possible ? Alors ne vous laissez plus tromper par les faux saints, les prodiges lucifériens, les fausses apparitions. Servez-vous de l'intelligence que Jésus vous a donnée pour voir la vérité. Ne vous damnez pas éternellement. Croyez celui qui a donné des preuves :
- de son intelligence (création et prophéties), 
- de sa haine de la dissimulation et du mensonge (huitième commandement et attitude franche envers ses ennemis)
- de sa puissance (miracles, résurrection) 
- de son amour (vendredi saint, eucharistie).