lundi 16 mai 2016

Questions à un gnostique. Questions n° 16 et n°17. La sensibilité gnostique est une sensibilité faussée

Néron, admirateur du gnostique Simon le magicien et persécuteur des chrétiens

Question n° 16 :
Cette question est celle de l'article Les gnostiques de droite sont-ils aveugles ou lâches ? Il faudrait que chaque gnostique se demande s'il sait qu'il a tort mais n'ose pas le dire ou bien s'il est sincèrement convaincu d'avoir raison. 


La question 17 concerne la sensibilité gnostique. Plus j'observe les gnostiques, plus je constate leur insensibilité à la souffrance des justes, des petits et des faibles. Non seulement ils y sont insensibles mais ils la provoquent quand ils le veulent, parfois ouvertement, parfois en se dissimulant avec une hypocrisie incroyable. 

Le sadisme est également très répandu dans la gnose. Des gnostiques qui s'affichent extérieurement comme des anti-gnostiques vertueux se réjouissent quand ils voient des martyrs, des attentats. Paradoxalement, ces même personnes peuvent pleurer en écoutant une musique, en priant Isis ou pour fêter un événement qui ne donne vraiment pas lieu à pleurer. 

Des gnostiques officiellement anti-gnostiques et irréprochables prônent la pédophilie et le viol ou appellent au massacre des chrétiens en langage symbolique. Ces mêmes personnes pleurent parfois pour des choses qui n'en valent pas la peine. Elles sont soutenues sciemment par de très nombreux gnostiques de droite faussement vertueux et anti-gnostiques qui ont, eux aussi, la même sensibilité complètement faussée. Des bandes dessinées pour enfants, des films, des livres tiennent le même langage.

Ces gnostiques cruels et ceux qui les soutiennent me font penser au Néron de Quo vadis, qui pleure à gros sanglots sur ses poèmes tout en torturant avec un plaisir sadique les chrétiens et les non-chrétiens dans les jeux du cirque. 

Cette sensibilité est une sensibilité démoniaque. C'est le démon qui a éduqué les gnostiques ainsi.

Question n° 17
Gnostique, si tu te sens concerné par la description que je viens de faire, demande-toi s'il est normal de ne rien sentir quand tu fais souffrir injustement quelqu'un ou même de t'en réjouir tout en étant capable en même temps de pleurer sur l'une de tes musiques ou en priant ta diablesse Isis. 

Si tout le monde était comme toi, tu serais peut-être toi aussi torturé par une personne insensible à tes souffrances. Ne serais-tu pas choqué de voir cette personne se réjouir de tes souffrances et pleurer en même temps pour une chose insignifiante ? Aimerais-tu vivre dans un monde cruel ? Pense-tu que tu travailles au bonheur de l'humanité en en travaillant à construire une civilisation de criminels qui se réjouissent des injustices et des tortures et qui pleurent par sensiblerie sur des choses sans importance ? 

Les gnostiques, très habiles pour infiltrer et tromper sont paradoxalement de grands naïfs qui s'imaginent qu'ils seront récompensés de leurs crimes par leur démon menteur. Ils jouent leur salut avec une insouciance et une bêtise incroyables. Les gnostiques sont des trompeurs trompés. Ils ont un quotient intellectuel de 180 pour tromper les bons et un quotient d'handicapé mental pour le salut de leur âme. Je n'arrive pas à comprendre comment ils peuvent croire Satan en se basant sur ses belles paroles et ses apparitions ou voyages astraux alors qu'ils connaissent la faculté qu'il a de tromper les gens par de fausses apparitions ou de faux voyages astraux. Les gnostiques ont décidé de faire confiance à une entité dont ils connaissent le cynisme, les mensonges innombrables et la méchanceté. Comment est-il possible d'être aveugle à ce point ?