samedi 30 avril 2016

Passivité et activité gnostique et catholique


Image gnostique représentant le principe actif et le principe passif. 
J'expliquerai dans mon étude pourquoi cette image est gnostique.

Chez un gnostique, la passivité et l'activité sont deux principes fondamentaux. Ces principes s'entendent principalement au niveau sexuel mais ont été également transposés à un niveau "mystique" spiritualo-sexuel.


Au niveau sexuel gnostique, la femme représente la passivité. Elle reçoit et se laisse faire. L'homme représente le principe actif. 

Les gnostiques approuvent l'homosexualité bien qu'une petite frange d'entre eux fait encore semblant de s'en offusquer. La gnose affirme qu'un couple homosexuel peut très bien réussir à condition que l'un d'entre eux tienne le rôle féminin et soit passif, tandis que l'autre sera actif.


Cependant, comme l'homme parfait gnostique doit être le plus possible androgyne, il faut, disent les gnostiques, que ceux qui choisissent la féminité soient à 49% des hommes et à 51% des femmes. (Qu'ils soient à l'origine un homme ou une femme n'a pas d'importance, pour un gnostique). Ceux qui choisissent la masculinité doivent être à 51% des hommes mais à 49% des femmes. (Je n'invente pas ces pourcentages. J'ai vraiment lu cette théorie chez une gnostique en vogue.) L'homme devra donc aimer les occupations féminines et les femmes devront aimer les occupations masculines. Et lors du rapport sexuel, la femme pourra parfois incarner le principe actif et l'homme le principe passif. C'est même recommandé si l'on veut être un bon gnostique.


Dans le domaine mystique gnostique, le gnostique étant appelé à s'unir sexuellement à Lucifer-Isis-Satan , il doit se préparer à cette union sexuelle dès la terre. Pour ce faire, il existe une spiritualité satanique impure et horriblement dangereuse, touchant à la sorcellerie, qui sera exposée partiellement dans mon étude. Cette spiritualité conduit régulièrement à la possession et/ou à la folie. Mais comme les gnostiques sont tous avertis de ce danger, ils ne pratiquent pas vraiment cette spiritualité pour l'immense majorité. Ils préfèrent blasphémer Jésus et offrir à Lucifer les souffrances de Jésus et Jésus hostie lui-même pour obtenir en échange le salut de leur âme et de l'âme de ceux qu'ils aiment au paradis luciférien (qui n'existe pas en réalité).

Passivité et activité catholiques. 
La bonne virilité et la vraie douceur.

Pour un catholique, la vie quotidienne et la vie spirituelle ne sont pas centrées sur le sexe mais sur la charité. Mais il faut s'entendre sur la définition du mot charité. La charité, pour un gnostique, c'est l'acte sexuel. Pour un catholique, la charité est l'amour spirituel de Dieu et du prochain pour l'amour de Dieu. 

La passivité et l'activité ne sont pas deux notions à rejeter, pour un catholique. Elles peuvent être bonnes si l'on enlève la connotation sexuelle malsaine attribuée par la gnose. Vis-à-vis de Dieu, nous devons nous tenir en effet tour à tour dans un état de passivité et d'activité, pour le développement de notre vie spirituelle.

La bonne passivité

Dans les épreuves comme dans les consolations, il est bon de s'abandonner à Dieu en lui disant que nous voulons le laisser faire de nous ce qu'il veut. Nous lui disons que nous sommes ses esclaves, que nous ne voulons pas avoir d'autre volonté que la sienne, que nous nous abandonnons à lui. Nous disons à Dieu que nous voulons nous laisser faire par lui, que nous avons confiance en lui. Cette passivité confiante et aimante est bonne. On peut la voir souvent dans les psaumes. 


La bonne activité

Quand nous recherchons la volonté de Dieu et que nous combattons pour Jésus, nous sommes actifs et cela plaît également à Jésus.


Nous devons donc sans cesse être réceptifs à la volonté de Dieu manifestée dans les événements (abandon amoureusement accepté) et nous devons être actifs pour accomplir la volonté de Dieu et étendre son règne (charité fraternelle).


La bonne virilité féminine

La Bible loue la virilité de Judith qui n'a pas épargné sa vie devant la souffrance de sa race. Elle loue les femmes fortes. La virilité spirituelle a toujours été recommandée par la religion du vrai Dieu. Elle consiste en ne pas nous écouter et à être prêts à agir, être prêts à souffrir tout ce que Dieu voudra afin que sa volonté s'accomplisse en nous et en ceux que nous aimons.


La bonne douceur masculine

Jésus est le modèle de l'homme parfait. Il était courageux, il n'a pas hésité pas à chasser les vendeurs du temple, il a offert volontairement sa vie pour nous et en même temps, il était doux et humble. Les hommes qui croient qu'il faut être brutal pour affirmer leur virilité n'ont rien compris. La virilité n'a rien à voir avec la violence et la brutalité. 

Virilité et douceur catholiques

La virilité est la force de la volonté qui suit ce que Dieu veut, même si cela doit conduire à la mort physique et aux souffrances. Cette virilité est une vertu qui doit être celle de tous les chrétiens, qu'ils soient hommes ou femmes.
La douceur est la preuve de notre charité à l'égard du prochain. Nous devons traiter notre prochain avec le même amour avec lequel Jésus le traite. Cet amour alliera tour à tour tendresse et fermeté. La douceur n'est pas bonasse. La douceur aime sans faiblesse, avec force et délicatesse.